Non, BHL, les “Gilets Jaunes” ne sont pas une ligue fasciste!

By  |  19 Comments

PAR PIERRE LURÇAT
En tant qu’Israélien ayant quitté la France depuis plus de vingt-cinq ans, je suis l’actualité française avec une certaine distance, plus géographique qu’affective. Je suis parfois tenté de faire mien le diagnostic de Guy Millière – “la France que j’ai aimée est en train de disparaître” – diagnostic que partagent de nombreux Israéliens d’origine française, et notamment ceux qui ont grandi, comme moi, dans la France des “Trente glorieuses”. C’est pourquoi j’observe avec un intérêt non dénué de sympathie le mouvement de protestation populaire des “Gilets jaunes”, dont la vague déferle actuellement sur l’Hexagone. A titre personnel, il m’a rappelé des souvenirs anciens, ceux des premières années de mon alyah, qui ont coïncidé avec la tragique période des Accords d’Oslo.
A l’époque, une large fraction du peuple d’Israël avait tenté, tant bien que mal, d’exprimer son opposition à ces accords funestes, dont les esprits les plus lucides savaient bien qu’ils n’apporteraient nulle “paix”, mais seulement du sang et des larmes. Une des formes que prit cette opposition populaire fut celle des “grassroot movements” (mouvements de la base) – dont les plus actifs furent les “Femmes en vert” de Nadia Matar, et Zo Artseinou (“C’est notre terre”) de Moshé Feiglin. Comme en France aujourd’hui, il s’agissait de mouvements de protestation spontanés, largement inorganisés, qui exprimaient le ras-le-bol du peuple (le petit peuple, “Am’ha” comme on dit en hébreu), contre la politique inique d’une classe politique largement coupée du peuple et de ses préoccupations (on se souvient du mépris souverain affiché par Itshak Rabin pour les opposants à sa politique…). Nous avons vécu un remake tragique de cette période, dix ans plus tard, lors de la destruction du Goush Katif, erreur monumentale dont Israël n’a pas fini de payer le prix à ce jour.
Manifestation des “ketoumim” – (les “Oranges”) contre l’expulsion du Goush Katif
Bien entendu, tout cela a peu à avoir avec la France d’aujourd’hui… Les “Gilets jaunes” ne sont pas les “Femmes en vert”, ni les t-shirts Orange du Goush Katif, et leur protestation a des motivations principalement économiques et fiscales, dans la plus pure tradition française de la Fronde, (que j’ai découverte, comme beaucoup d’adolescents, dans les romans d’Alexandre Dumas). Mais ces mouvements ont des points communs : la protestation populaire et non violente, et la répression dont elle fait l’objet de la part de la police, soutenue par les grands médias, en France aujourd’hui comme en Israël hier.
Le 6 février 1934, place de la Concorde
C’est pourquoi j’ai lu avec un certain amusement la réaction de Bernard Henri Lévy, qui comparait, lors de la Convention nationale du CRIF, les “gilets jaunes” actuels aux Ligueurs de 1934. “Le vrai précédent”, écrit-il, “c’est le 6 février 1934 et ce cortège de Ligards… qui se sont dirigés vers l’Elysée et se sont proposés de l’investir avec des slogans qui n’étaient pas très différents de ceux des Gilets jaunes d’aujourd’hui” (1). Et pour appuyer sa “démonstration” (qui n’en est pas une…), BHL recourt, comme d’habitude, à ses vieilles manies d’étudiant en khâgne bien appliqué, citant pêle-mêle Descartes, Spinoza, Drieu la Rochelle, la Bible, le Talmud et les Grecs (et les ratons laveurs?), tout cela pour prouver que les “Gilets jaunes” ne sont pas le “bon” peuple, mais le “mauvais” peuple (sic). (J’ajoute que son mépris pour le petit peuple français n’a d’égal que celui qu’il a manifesté envers le peuple américain, qui a porté au pouvoir Donald Trump).
La reduction ad hitlerum ne marche plus!
Ce discours appelle deux remarques. La première, c’est que la reductio ad hitlerum (ou ad 1934, ce qui revient au même en l’occurrence) ne marche plus. La preuve la plus éclatante nous a été donnée par le président français Emmanuel Macron en personne – celui que BHL prétend défendre contre le danger des “Ligards” en gilets jaune – qui affirmait tout récemment que l’Europe revenait aux années 1930 (avant de prétendre quelques jours plus tard rendre hommage au maréchal Pétain, ce qui ne manque pas de sel). Non, monsieur BHL, la France et l’Europe aujourd’hui ne sont pas revenues dans les années 1930… Cessez une fois pour toutes de traiter les Français de fascistes et de nazis en puissance, refrain que vous ne cessez de répéter, comme un disque rayé, depuis votre livre L’idéologie française…
Les “Gilets jaunes” bloquant une route en Charente
Les juifs appartiennent aussi à la “France d’en bas”
La deuxième remarque, c’est qu’il est politiquement maladroit, voire dangereux, pour un intellectuel juif (d’autant plus lorsqu’il s’exprime devant la Convention nationale du CRIF), de se livrer à de telles comparaisons. La communauté juive est en effet, à l’image de la communauté nationale française, politiquement diverse et divisée, et il y a sans doute parmi les manifestants des Gilets jaunes des Français juifs, qui souffrent eux aussi de la hausse des impôts et du carburant et qui partagent les préoccupations de leurs concitoyens non-juifs. (De même que le “nouvel antisémitisme” dont souffrent les Juifs, a son pendant dans le racisme anti-français).
Divisés politiquement, les juifs de France le sont aussi sur le plan socio-économique, comme l’ont démontré les événements des deux dernières décennies, et l’exode intérieur des juifs de certaines banlieues. Faire croire, comme le fait BHL, que les juifs appartiendraient exclusivement à la “France d’en haut”, et qu’ils auraient l’obligation morale de soutenir le pouvoir et de s’opposer à tout mouvement populaire (“populiste’”) – au nom d’un prétendu devoir de mémoire utilisé à mauvais escient – est une erreur politique, et peut-être aussi une faute morale. C’est en tout cas une faute de goût.
Pierre Lurçat
NB Mon livre Israël, le rêve inachevé, paraît ce jeudi aux éditions de Paris/Max Chaleil.
(1) https://www.lepoint.fr/editos-du-point/bernard-henri-levy/bhl-qui-sont-vraiment-les-gilets-jaunes-20-11-2018-2272880_69.php
Source :
http://vudejerusalem.over-blog.com/2018/11/non-monsieur-bhl-les-gilets-jaunes-ne-sont-pas-des-ligueurs-et-des-fascistes-par-pierre-lurcat.html?fbclid=IwAR3VVpLjUGi0NGXWl7X2sOTGbSePUadNVEHUFJtMUtNm_uJ7ngVClM298oo

happywheels

19 Commentaires

  1. Lys

    22 novembre 2018 at 19 h 42 min

    Bravo Pierre Lurçat ! Excellent !

  2. jacko Lévy

    22 novembre 2018 at 20 h 15 min

    « ses vieilles manies d’étudiant en khâgne bien appliqué, citant pêle-mêle Descartes, Spinoza, Drieu la Rochelle, la Bible, le Talmud et les Grecs (et les ratons laveurs?)

    …………et ablutioneurs ??? /LOL/

    MERDE!! notre dépoitraillé a oublié Derrida………….
    chose qu il n’ a jamais su faire ni au passé, ni au présent…. je le croisais il y a quelques années dans le hall du Lutétia, et fendant la foule admirative d’ une expo qui était consacrée a je ne sais plus quel peintre…

    et ces gens! qui ne le reconnaissaient même pas!! quelle giffle! 😆

    je crois que c’est depuis cette ingratitude du public qu il a commencé a se fabriquer ce « louque » avec chemise immaculée, ouverte un bouton plus bas chaque décade qui passe…tout comme cette chevelure a la romantique, style René…. en harmonie avec sa compagne l’ evanescente Atala , héroine des Natchez du tous paris perdus………

    • Rony d'Alger

      24 novembre 2018 at 21 h 45 min

      A la fin des années 80, lors d’un colloque organisé par la communauté juive de Nice au C.U.M.,( Centre Universitaire Méditerranéen BHL ), que j’ai tendance à appeler assez souvent, pour faire rire, BHV, était arrivé dans l’amphi à un moment où une grande partie du public se tenait debout dans un brouhaha de conversations multiples. Donc voyant que son apparition était passée complètement inaperçue de la quasi-totalité des personnes présentes, il ressortit aussitôt pour attendre que tout le monde soit assis et c’est seulement à ce moment qu’il choisit d’entrer, le pull négligemment posé sur ses épaules. Eh oui la gloire ça s’entretient.

  3. Georges

    23 novembre 2018 at 7 h 52 min

    Toute généralisation est une erreur, ce mouvement est divers. BHL ne l’a pas compris. Une faute.

  4. Franccomtois

    23 novembre 2018 at 8 h 56 min

    Franchement,les gilets jaunes ne m´inspirent aucune symphatie.Une telle mobilisation pour le litre d´essence me laisse coi.Aujourd´hui des gens non plus les moyens de joindre les 2 bouts avec leur revenu de misere,les écoles,colleges,lycées,universités sont dans un états pitoyable,nos anciens sont laissés dans des mouroirs,hôpitaux piteux,fruits et légumes blindés de merde,corruption et impunité pour ces crevures de politicards apatride et une invasion de l´Europe par des adeptes d´une secte mortifere appelée islam et la rien,pas de mobilisation.Aprés je comprends les gens qui bossent et sont obligés de prendre leur véhicule pour se déplacer,dévelopons simplement les transports en commun á prix trés abordable et désenclavons les zones rurale.Par contre l´image de m´bala avec les gros beaufs en gilet jaune me file la rage,de vrais ordure.Avec de tels crasseux la France est foutu.
    Pour les abrutits qui pensent que tout les juifs sont plein aux as sachent que 20 % de la communauté juive de New York, qui compte environ deux millions d’âmes, vit sous le seuil de pauvreté, un taux dont ne semblent pas avoir connaissance les membres les plus aisés de la communauté juive(infos prise dans the times of Israel).Lá oú nous vivons les gens de confession juive originaire d´Ukraine ou de Russie sont trés loin de rouler sur l´or.Ces personnes(adorable) ont quitté Ukraine et Russie car la vie y était trés dur pour eux et l´Allemagne par son passé leur a facilite l´instalation,aprés ils sont comme nous tous.
    Pour BHL,je ne peux pas le voir.

    Pour finir une superbe Video avec de magnifiques photos et une musique que j´aime pour les accompagner.

    https://youtu.be/eVcBxm1bLJo

    • Françoise SAADOUN

      24 novembre 2018 at 11 h 46 min

      merci Franccomtois pour cette vidéo souvenir et la jolie musique reprise par Renée Lebas dans la chanson « tire l’aiguille ma fille »-

      • Franccomtois

        24 novembre 2018 at 14 h 54 min

        Francoise je ne connaissais pas Renée Lebas,je me dépêche d´aller voir sur YouTube pour la découvrir.Bon Weekend á toi .

    • Knocker

      27 novembre 2018 at 15 h 56 min

      Franccomtois. Vous reprenez malheureusement ce que les merdias français veulent bien dire. Les gilets jaunes dont je fais partie ne font pas des manifestations pour le carburant mais pour toutes les taxes que le gouvernement imputent aux français. La hausse des prix, hausse de la Csg, carburant, baisse des retraites. Non remboursement de certains médicaments dont les médicaments pour traiter la maladie d’Alzheïmer, et d’autres. Quand vous voyez que le gouvernement macroniste à donné 1 milliard d’euros pour le TGV marocain, qu’il a donné 3 millions d’euros à Rihanna pour ses projets en Afrique. Que l’Arabie Seoudite doit 3,5 millions d’euros pour des soins en France et qu’ils ne rembourseront pas, par contre, ils enlève 5 euros par mois pour les allocations logements. Je n’ai pas pu me déplacer sur Paris pour des raisons de santé, mais j’ai été présent pour des barrages filtrants à un rond-point de ma commune. J’ai l’impression que les parisiens se foutent du mouvement des gilets jaunes, c’est sûr qu’à Paris les gens ont le métro le RER, les taxis, les velibs etc… Là où je vit c’est la « campagne » 3850 habitants. Nous n’avons plus de gare depuis 2002.pour se rendre à la ville préfectorale, nous avons que 4 bus par jour et seulement 2 bus le samedi. Pour aller à Clermont Ferrand, nous devons prendre un bus ter [3 par jour] et la durée de trajet est de 2h45 alors qu’il n’y a que 106 km. Alors oui les provinciaux gueulent. Amitiés

      • Franccomtois

        27 novembre 2018 at 20 h 32 min

        Knocker,aprés m´être relus je reconnais avoir fais de ce mouvement une généralité,je m´en excuse.Mais contant de votre commentaire critique mais courtois.J´accepte la critique sans Probleme.

  5. lelouch elyane

    23 novembre 2018 at 9 h 21 min

    excellent exposé.BHL devrait se reposer.c’est une véritable girouette et un remarquable opportuniste.ses exposés ne nous intéressent plus. alors bye bye.

  6. histoire sans paroles

    23 novembre 2018 at 10 h 04 min

    heureusement que les gilets jaunes ne sont pas tous des fachos , il faut voir qi est au centre , certains d entre eux ne savent même pas ce que veut dire une quenelle ce geste est sans doute destiné a mack-rond , franchement les gilets jaunes ont d autres préoccupations de s en prendre aux juifs > dans les troupeaux il y a tout le temps une brebis galeuse ou un mouton noir et sur cette photo ici c est bien le cas .

  7. In memoriam

    23 novembre 2018 at 10 h 37 min

    Dommage qu’ il ne s’appelle pas Dupont parce son nom fait qu’on a tendance à emballer tous les Français de confession juive dans un même paquet alors qu’ il y a tant de variétés !

  8. David 1

    24 novembre 2018 at 8 h 00 min

    Non BHL, les gilets jaunes ne sont pas une ligue fasciste . Dans votre livre, l’Idéologie française , vous aviez qualifié , déjà, faussement , presque l’ensemble des Français, de collaborateurs.

    Véritable ânerie

    Retournez en Algérie ,ne restez pas dans ce pays antiJuif , vous qui, d’ailleurs, n’avez jamais dénoncé le terrorisme algérien contre les Français et les Harkis au cours de la prétendue guerre de « libération « 

    • Rony d'Alger

      24 novembre 2018 at 21 h 25 min

      Le comble est qu’en 1987/88, lors d’un dîner débat ayant eu lieu eu centre communautaire du boulevard Poissonnière à Paris, il avait déclaré qu’il aurait pu être,( il s’interrogeait) un  » porteur de valise  » en faveur du fln ( parti des égorgeurs arabo-islamistes ) de 1954 à 1962 en algérie, mais en raison de son jeune âge, il est né en 48, le problème, bien évidemment ne s’était pas posé. Je l’avais interrompu en lui rappelant qu’en 1986 la France avait connu les mêmes attentats sanglants que nous avions connu en Algérie Française, du fait du fln. Penaud, il en avait convenu.

  9. chicha

    25 novembre 2018 at 13 h 14 min

    Avant d avancer des sottises BHL devrait faire son mea culpa sur la Lybie.
    Khadafi disparu le bordel s est generalisé
    Que Bhl s occupe de sa personne et de la gestion de ses millions

    • Rony d'Alger

      26 novembre 2018 at 23 h 44 min

      Et l’autre idiot de Pinocchio ou sarkomerde qui s’avisa de suivre ses conseils. Il est vrai que ce personnage, sarko, totalement inconsistant et d’une superficialité extrême, ne pouvait être qu’impressionné par ce clown « intello » assommant ceux qui l’écoutaient par sa logorrhée interminable avec son flot de citations littéraires .Pour pouvoir vivre en compagnie d’une créature désincarnée tapissée de croix semblables à celles tapissant les vieux cimetières en ruines, il faut vraiment avoir un sens de l’esthétique virant à la quasi démence, et surtout la croyance que tout son cinéma pouvait impressionner le tout pourri politico-médiatique. La légèreté du personnage trouve son illustration dans le fait qu’il n’hésite pas à trancher abruptement sans se laisser le temps de la réflexion. Si ça peut choquer, et surtout faire parler de lui, alors c’est parfait pour ce personnage.

  10. vrcngtrx

    25 novembre 2018 at 15 h 09 min

    après m’bala m’bala, vu sur le web hier h.ryssen faisant le mariole en gilet jaune avec un drapeau français dans les mains

  11. vrcngtrx

    1 décembre 2018 at 15 h 28 min

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *