Pour l’historien Robert Paxton, Vichy n’a pas protégé les Juifs français

By  |  16 Comments

Trente-quatre ans après la publication de « Vichy et les Juifs », les historiens Michael Marrus et Robert Paxton réfutent une protection des Juifs par Vichy.

Publiée par Calmann-Lévy, une seconde édition de leur célèbre ouvrage, paru en 1981, est attendue en librairie mercredi, et pour Robert Paxton, rencontré récemment àParis, « il est très clair que le régime de Vichy a voulu réduire le rôle de tous les Juifs, citoyens français et étrangers ». Beaucoup de choses ont changé depuis la première publication de Vichy et les Juifs. Les archives françaises de l’époque sont désormais entièrement ouvertes aux chercheurs tout comme les archives allemandes, américaines, britanniques ou italiennes. Par la voix de Jacques Chirac, alors président de la République, le rôle de l’État français dans la déportation des Juifs a été reconnu. L’Église de France a fait acte de repentance pour son silence initial. Des citoyens français ont été jugés et punis pour crimes contre l’humanité ou complicité de crimes contre l’humanité.

Le livre prend en compte tous ces changements. Mais, alors que nombre d’historiens, spécialistes reconnus de cette période sombre de l’Histoire de France (comme par exemple Jacques Semelin), insistent pour souligner que 75 % des Juifs de France ont échappé à la déportation et à la mort, les deux universitaires nord-américains maintiennent leur thèse. Ils souhaitent démontrer, documents à l’appui, que « proportionnellement », la déportation des Juifs a été plus importante en France que dans les autres pays occupés, voire qu’en Italie fasciste. « Le bilan est plus lourd qu’il aurait dû être », tranche Robert Paxton.

« Concernant la thèse affirmant que les trois quarts des Juifs de France ont survécu, je trouve que c’est une question d’interprétation », affirme-t-il. « En Italie, le pourcentage de Juifs déportés est de 16 %. Il y a certes une législation antisémite dans l’Italie fasciste, mais quand les déportations commencent, le peuple italien n’aide pas, la police italienne n’aide pas… » fait remarquer l’auteur de La France de Vichy. « Nous trouvons fâcheux que certains continuent de se demander pourquoi tant de Juifs ont survécu en France », juge-t-il. « Il faudrait plutôt demander pourquoi tant ont péri. » « La perte de 25 % des Juifs de France n’est pas un bilan dont on peut se vanter », écrivent les deux auteurs.

« Sans la participation du régime de Vichy, sans la livraison aux Allemands de 10 000 Juifs étrangers en zone non occupée, sans la participation de la police française aux arrestations, sans l’action des individus (dénonciateurs, acheteurs de biens juifs aryanisés), sans tous ces éléments, le bilan aurait été moins lourd », insiste M. Paxton. Le livre dénonce l’idée (assez répandue ces dernières années) que Vichy aurait essayé d’épargner les Juifs anciennement établis en France. « S’il est vrai qu’en 1942 (après l’invasion de la zone libre), Vichy a des velléités de reporter un peu le départ de ses citoyens juifs, c’est trop tard et trop peu », dit Robert Paxton. Les historiens rappellent également que les premières mesures antisémites de Vichy puisent leurs racines à la fin des années 1930 alors que « l’antisémitisme est au centre de la vie politique ».
« Il y avait une idée presque consensuelle qu’il existait un problème juif en France », explique l’ancien professeur de l’université de Columbia. Critiqués en 1981 pour avoir souligné le soutien d’une grande partie des Français aux lois raciales de Vichy, les deux auteurs ne manquent pas de rendre hommage « aux Français anonymes et admirables » qui ont apporté leur aide aux Juifs persécutés. Le livre leur est dédié. Interrogé sur les possibles réactions que l’ouvrage suscitera, Robert Paxton imagine que « beaucoup de Français diront : que fait cet étranger qui vient fouiner dans notre terre ? » Mais, ajoute-t-il, « d’autres diront : c’est une bonne chose ». « Il y aura des réactions contrastées », prévoit-il en notant que « beaucoup de Français en ont ras le bol de ces histoires et préfèrent ne plus y penser ».

source :
http://www.lepoint.fr/societe/pour-l-historien-robert-paxton-vichy-n-a-pas-protege-les-juifs-francais-13-10-2015-1972973_23.php

happywheels

16 Commentaires

  1. josué bencanaan dit :

    Chacun y va de son commentaire avec livre a l’appui, je suis d’accord avec PAXTON, il serait abérant de dire que Vichy et son gouvernement ont protégés des juifs, BOUSQUET en premiere ligne.

    Bien sur que les Francais en ont ras le bol de toutes ses histoire, ce serait plus pratique de tout oublier, les chambres a gaz inclus, bientot Bousquet sera élu heros national, comme beaucoup d’ailleurs qui ont été complice de la déportation des juifs et apres guerre ont réalisé une carriere politique.

  2. Pierre un gaulois dit :

    A lire :
    La France de Vichy 1940 – 1944
    de Robert Paxton
    édition de 1973 réédition en 1997 éditions du Seuil
    …….
    Le franchissement clandestin de la Ligne de Démarcation a permis à des Juifs d’échapper aux rafles.
    L’aide apportées par la population française a sauvé des juifs.
    Je cite, mot à mot, une phrase dénichée dans mes nombreuses lectures :
    « on va aider les youpins pour emmerder les boches ».
    ……..
    D’autres historiens pensent que Pierre Laval avec la promesse, non tenue, de révision des naturalisations, a limité les exigences allemandes.
    Les Allemands espéraient déporter les victimes de ces révocation de la nationalité française.
    ……
    D’autre part, chercher sur une carte : Aulus les Bains (Ariège ) et Lacaune (Tarn).
    Dans ces petites villes, à l’écart des grands axes de circulation, des Juifs étrangers avaient été assignés à résidence.
    Malgré l’isolement de ces petites villes, propice à l’oubli, la rafle d ‘Aout 1942 les a livrés aux nazis.
    La zone Sud, contrôlée par Vichy a été envahie, plus tard, en novembre 1942.
    Cette rafle de 42 est bien de la responsabilité de Vichy.

    • Alice dit :

      Je peux comprendre que des français en aient marre de parler du passé , le problème est que l’on a écrit et enseigné une histoire fausse avec une partie de la population héroique et l’autre traitre et bien sur les traitres sont de gauche (!) , trop simple , on ne construit pas l’histoire d’un pays sur des mensonges et ce sujet restera comme une pierre dans la chaussure d’historiens qui veulent nous démontrer le contraire !

      • Pierre un gaulois dit :

        Alice
        Ce n’est pas si simple, des gens de gauche ont résisté, d’autres ont collaboré.
        C’est pareil pour les gens de droite.
        Jean Moulin était de gauche, son secrétaire Daniel Cordier venait de l’Action Française.
        La majorité de la population a subi les restrictions alimentaires, les interdictions allemandes (Verboten), les bombardements.
        Un exemple : la Cagoule, (extrême droite dure) a éclaté en trois parties :
        -Résistance avec Londres, certains avec les services secrets britanniques, d’autres avec De Gaulle.
        – Pétainisme à Vichy. (Révolution Nationale) culte du Maréchal. (Joseph Darnand)
        – Ultra collaboration à Paris. Ces ultras fanatiques n’aimaient pas Vichy.
        Parmi ces Ultras de la Collaboration, Jacques Doriot venait de l’extrême gauche.
        Le Parti Communiste s’est engagé à fond et avec courage, seulement APRES l’attaque de la Russie par l’Allemagne.

  3. jacqueline dit :

    Vichy n’a pas protégé les juifs ? non puisque Pétain et Laval les ont tous envoyés mourir dans les camps le concentration , et comme ils n’avaient le nombre que demandait les nazis ils ont envoyés à la morts les enfants aussi … à vomir …

  4. Pierre un gaulois dit :

    Sur internet, voir l’article du Point à propos de Rebatet et Brasillach…

  5. Catholique-de-France dit :

    Bonjour,

    J’ai lu Paxton en son temps et franchement il y en a, maintenant, assez de ce type !

    J’aimerais rappeler à M. Paxton, qui est américain, que mon grand-père, de Droite est tombé les armes à la main, le 22 juin 1940, après que lui et les hommes de son peloton ont abattu 13 Allemands qui exigeaient leur reddition , le 21 au soir.

    Où étaient ceux qui donnent aujourd’hui des leçons à la France ?

    -Les Russes étaient dans la collaboration ouverte avec Hitler.

    Leur succursale, le PCF, était entré en négociation le 20 juin sur des bases antisémites avec les Allemands. (Le site de la LDJ a déjà évoqué ce livre « la négociation secrète » écrit par des ex-trotskystes).

    -Les Américains ont attendu un an et demi avant d’entrer en guerre.

    Entrée en guerre d’ailleurs car l’Allemagne leur a déclaré la guerre.

    Et non l’inverse comme on le croit souvent !

    Ils auraient eu un moment d’hésitation pensant d’abord se limiter à un front du Pacifique.

    N’oublions pas qu’en 40, la très puissante minorité d’origine allemande, la première en nombre je crois, dictait sa politique à l’Etat américain.

    C’est beaucoup plus leurs intérêts frappés perfidement à Pearl-Harbor que la situation atroce de l »Europe qui a déterminé l’entrée en guerre des USA.

    M. Paxton devrait,donc , se pencher sur les très graves manquement de sa nation à ses responsabilités historiques avant de se poser en donneur de leçons de morale aux autres.

    Et réfléchir à de multiples épisodes très peu glorieux pour les USA, comme celui du paquebot « Saint Louis »:

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Saint_Louis_(paquebot)

    La France a été vaincue, écrasée par la fanatisme nazi et ni l’URSS, ni les USA,vainqueurs ultimes certes, n’étaient alors à ses côtés.

    Cela dit, la police française a été totalement servile: j’avais un oncle âgé, qui avait fait une campagne de France héroïque, très à Droite, très patriote, qui vomissait « la fourragère » rouge (en fait une cordelière) attribuée à la police pour sa très tardive action de 44 …

    • Pierre un gaulois dit :

      La Police Parisienne a pris les armes contre les Allemands le 19 août…
      La 2ème DB de Leclerc fonce sur Paris dans la soirée du 22 août.
      Les premiers éléments de la 2ème DB entre dans Paris le 24 août.
      La fourragère rouge, (couleur de la Légion d’Honneur) a été attribuée pour des raisons politiques en prétextant  » la conduite héroïque » de la police.
      De Gaulle et le Gouvernement Provisoire avaient besoin d’une police dans cette période troublée.

    • Romingo dit :

      Je pense que l’énorme problème de l’époque vis à vis des USA (et comme aujourd’hui) était l’incroyable antisémitisme de ce salopard roosevelt. Et vous avez raison, je crois que sans l’attaque japonaise sur Pearl Harbor, les USA aurait continuer leur politique « isolationniste »

      • josué bencanaan dit :

        Cette doctrine, appelé « doctrine de Monroe, president des etats unis (politique de non intervention) violé par T. Roosevelt, lors de la guerre a Cuba et aux philippines.
        L’attaque de pearl Habor selon certaine source, etait attendu et prevu par B Mitchell en 1924, l’expension japonaise etait genante pour les americains

  6. Pour ceux qui en ont assez de ces vieilles histoires, il y a plus récent …

    * De Gaulle falsificateur et idéologue de l’antisionisme :

    http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2011/11/03/2629709_de-gaulle-falsificateur-et-ideologue-de-l-antisionisme.html

  7. Alice dit :

    comment etre étonné de la lacheté des dirigeants de l’époque, pas besoin de les désigner, nous en avons encore aujourd’hui aussi laches et peu regardant qu’à l’époque , toutes nations confondues, la deuxième guerre mondiale à peine terminée on continuait de mourir dans des camps,de faim, d’épuisement etc …. cette fois ils étaient chinois , russes, … pour la Chine seule il pourrait y avoir 55 millions de morts causés par le communisme …

  8. Cathy dit :

    Cessons de ressasser ce triste passé, l’avenir malheureusement s’avérera pire que cette période…J’en ai des frissons…

  9. Samuel dit :

    Pourquoi on se pose encore la question? Drancy, la police francaise arretant des juifs, qui parle de protection, c’est collaboration le bon terme

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *