POUR SOIGNER SA SCLEROSE EN PLAQUE, TARIQ RAMADAN VA-T-IL ACCEPTER DE SE FAIRE SOIGNER AVEC UN MEDICAMENT SIONISTE ?

By  |  7 Comments

Une firme pharmaceutique US veut les droits d’un traitement de la SEP israélien
Le médicament contre la sclérose en plaques développé par Mapi Pharma nécessite une injection mensuelle au lieu de 3 fois par semaine

La compagnie pharmaceutique américaine Mylan N.V. a annoncé mardi qu’elle allait acquérir les droits de commercialisation internationaux pour un traitement mensuel de la sclérose en plaques développé par l’Israélien Mapi Pharma.
Glatiramer Acetate Depot est un médicament à action prolongée conçu pour remplacer les injections quotidiennes avec une alternative mensuelle pour les personnes souffrant de sclérose en plaques récurrente-rémittente
La sclérose en plaques récurrente-rémittente représente 85 % de tous les diagnostics initiaux de la maladie, selon les entreprises.
Mylan vend déjà une version générique du traitement de la sclérose en plaques du traitement de Teva Pharmaceuticals, Copaxone. Mais, si GA Depot termine avec succès ses essais cliniques de phase III, la concurrence sera à la fois redoutable pour la version générique du Copaxone et de Mylan.

Copaxone, le seul traitement sans interféron pour la sclérose en plaques, a été développé par l’entreprise pharmaceutique Teva au milieu des années 1990. Crédit: Institut des sciences Weizmann/JTA)
Le président et PDG de Mapi, Ehud Marom, a déclaré que le médicament de son entreprise faciliterait le traitement des patients atteints de sclérose en plaques en réduisant le nombre d’injections qu’ils doivent faire.
« GA Depot devrait améliorer significativement le mode de traitement des patients atteints de sclérose en plaques en réduisant le nombre d’injections, allégeant le fardeau du traitement et en augmentant le respect du traitement du patient », a déclaré Marom, selon le quotidien économique Globes.
« Nous sommes impatients de travailler avec Mylan pour apporter ce médicament important aux patients atteints de sclérose en plaques ».
Dans un communiqué, le président de Mylan, Rajiv Malik, a qualifié GA Depot d’ « option de traitement importante et bien accueillie », ajoutant que l’entreprise ajouterait à son « déjà solide portefeuille de produits du système nerveux central » un nouveau médicament.
Les compagnies n’ont pas révélé combien Mylan investissait dans Mapi, mais le quotidien Haaretz a estimé le chiffre à 20 millions de dollars.
Le partenariat est soumis à l’approbation de l’Autorité de l’Innovation d’Israël.
Source :

https://fr.timesofisrael.com/une-firme-pharmaceutique-us-veut-les-droits-dun-traitement-de-la-sep-israelien/

happywheels

7 Commentaires

  1. José Pahat.

    15 avril 2018 at 15 h 08 min

    Non, Vous voulez dire qu’il se répand sous lui ? « Troubles des sphincters » MDR !!!! Mais alors ça doit schnitzer dans sa bauge ! A côté les porcheries de dernière catégorie sont des salons pour VIP dans les hôtels de luxe tenus par nos amis saoudiens.
    Le tarik nous étonnera toujours ! Les troubles de l’intelligence et du discernement, on avait compris, ceux de la coordination, de l’équilibre ( tiens, on ne nous ferait pas encore le coup du déséquilibré ? ), on s’en fiche un peu…. Mais les sphincters qui lâchent!!!!!.. Ouarf!!!! Il a la pensée liquide et malodorante le pépère !
    On comprend mieux à quoi doivent servir les dons généreux des fidèles !!! Tudieu ! Le PQ très épais et les couches rembourrées, ça coûte un bras… Et un chef, on peut pas lui donner n’importe quoi !!!
    Femté ya ya baba?  » GA Depot » à haute dose pour cézigue. Faudra qu’il lèche la main des juifs qui lui sauveront la mise…Mais est-ce que ça vaut le coup? Le pied !

  2. capucine

    15 avril 2018 at 17 h 17 min

    laissez le tel qu’il est ! on ne soigne pas un islamiste violeur de femmes !son cerveau est vide sans aucun neurone …

  3. Anselme Heisenberg

    15 avril 2018 at 18 h 10 min

    De toutes façons, il ne peut pas se faire soigner par un médicament inventé par des musulmans puisque ceux-ci n’ont contribué que de manière très marginale aux progrès scientifiques et technologiques (on leur doit essentiellement la ceinture d’explosifs et le sourire kabyle 🙂 ).
    Même si sa sclérose est bidon, il chopera tôt ou tard une autre maladie grave (souhaitons-le) dont les mécanismes et les remèdes auront, au moins en partie, été découverts par des juifs, puisque ceux-ci ont contribué plus que tout autre peuple à l’avancée des connaissances.
    Je tiens à préciser que je ne suis pas juif.

  4. Bertrand Escaffre

    16 avril 2018 at 7 h 57 min

    Je savais pas qu’on pouvait uriner sur la sclérose en plaque, on n’arrête pas le progrès.

  5. levy maxime

    16 avril 2018 at 9 h 04 min

    En tant que bon musulman comme il le prétend il ne devrait utiliser que le seul médicament inventé par l’islam « la pisse de chameau » des mâles seulement.

  6. jps

    18 avril 2018 at 3 h 58 min

    (rectificatif) vous êtes dur les gars on ne laisse pas crever les animaux comme cela (mème sauvages) , il y a des médicaments qui permettent de soigner ce type de pathologie avec de l urine de cochon ou du (penthotal) et non avec de la « la pisse de chameau » mais encore faut il avoir de la veine car au paradis il a tant de vierges 72 , il me semble pour lui a mon avis c est la double ration (144) au total.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *