Quand Louis Aliot et Gilbert Collard se désolidarisent de Frédéric Chatillon

By  |  19 Comments

C’est le genre de rendez-vous dont rêve le Front national pour essayer de convaincre qu’il s’est débarrassé des soupçons d’antisémitisme qui pèsent sur son compte. Mercredi 8 février, Louis Aliot et Gilbert Collard étaient reçus pour un petit-déjeuner au restaurant Chez Françoise, à proximité de l’Assemblée nationale, à Paris. Un événement organisé par la Confédération des juifs de France et des amis d’Israël (CJFAI).
Devant une trentaine de personnes, son président Richard Abitbol, qui assure avoir reçu des pressions du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) pour faire annuler cette invitation, se félicite de provoquer, par ce rendez-vous, « une rupture avec un tabou dans la communauté juive de France ». La position officielle du CRIF reste de ne pas entretenir de rapports avec le parti d’extrême droite.

Outre les accusations d’antisémitisme portées contre certains de ses membres, plusieurs représentants de la communauté juive reprochent au FN son opposition à la « double nationalité extra-européenne » (engagement n°27 du nouveau programme de Marine Le Pen), qui exclut de fait Israël, ou encore sa volonté d’interdire le port de la kippa dans l’espace public, au même titre que d’autres signes religieux. Mais, de leur côté, les dirigeants de la CJFAI veulent recevoir les grands candidats à l’élection présidentielle, « même Benoît Hamon ». Ils commencent donc avec le Front national. En-dehors de MM. Collard et Aliot, sont présents Nicolas Lesage, directeur de cabinet de Marine Le Pen, Jean-Richard Sulzer, un de ses conseillers économiques, et Michel Thooris, responsable de l’Union des patriotes français juifs, une association proche du FN.
« Il y a encore des gens peu fréquentables au FN »
« Nul ne peut dire que depuis 2011, le FN n’est plus ce qu’il était. Il n’y a pas eu de propos antisémites de la part de Marine Le Pen ou de dirigeants proches d’elles », affirme Richard Abitbol, qui est assis à la même table que Louis Aliot et Gilbert Collard. Et l’homme de se féliciter que la présidente du FN ait « éliminé » son père Jean-Marie Le Pen du parti pour sanctionner ses déclarations répétées sur la Shoah, qui représente à ses yeux un point de « détail » de l’histoire de la seconde guerre mondiale.
Une fois ce satisfecit délivré, le président du CJFAI tient à poser une « question qui dérange » à ses invités : « Il y a encore des gens peu fréquentables au FN, comme M. [Frédéric] Chatillon ou des proches de Rivarol [hebdomadaire pétainiste et antisémite]. Que comptez-vous faire avec ces personnalités qui dérangent ? »
M. Chatillon, un ami proche de Marine Le Pen, est un ancien dirigeant du GUD, un groupuscule étudiant d’extrême droite radicale. Ce proche du polémiste antisémite Alain Soral et de l’humoriste Dieudonné est un soutien inconditionnel du régime syrien de Bachar Al-Assad. Dirigeant de la société Riwal, qui a longtemps été le prestataire des campagnes du FN, il se rend aujourd’hui régulièrement au siège de campagne de Mme Le Pen, et aurait, selon un dirigeant du parti, « une vision large sur la communication » de la candidate à la présidentielle (aucun organigramme de l’équipe de campagne n’a été rendu public).

Collard : « Frédéric Chatillon, je ne le connais pas »
Gilbert Collard prend la parole le premier. Le député (Rassemblement Bleu Marine) du Gard commence par expliquer que « toute (sa) vie », il a « œuvré pour Israël, en raison de multiples amitiés ». « Le dernier rempart de la civilisation judéo-chrétienne, c’est Israël », lâche-t-il. L’ancien avocat poursuit par un développement sur l’histoire récente du parti, sans faire référence à Frédéric Chatillon. « Accordez-nous le droit d’avoir évolué, d’avoir réfléchi, d’avoir viré les cons qui corrompent toujours, partout où ils passent. Mais qui peut se targuer de ne pas avoir un con dans son groupe ? Les cons qui comptent il faut les virer. Et les cons qui ne comptent pas il faut les virer, parce qu’ils polluent. [La situation évolue] grâce à Marine, qui est intraitable sur la question, et qui va même jusqu’à prendre des sanctions immédiates, au mépris de toutes les règles de procédure le plus souvent, ce qui est un peu problématique. »
Puis vient le cas de l’ancien dirigeant du GUD. « Frédéric Chatillon, je ne le connais pas, assure Gilbert Collard. Chaque fois que je le vois, je l’évite. Je crois savoir qu’il n’occupe aucune place dans les instances du Front. (…) J’ai une position très simple. Les gens qui sont discutables, je suis pour qu’on les vire. Chatillon, personnellement, (…) je vous mets au défi de me voir en sa présence quelque part. Il ne serait pas là, on se porterait beaucoup mieux. » L’intéressé était pourtant présent à Lyon, les 4 et 5 février, durant tout le week-end des assises présidentielles de Marine Le Pen. Comme M. Collard.

Aliot : « Il ne s’occupe pas des affaires internationales »
Louis Aliot prend la parole à son tour. Le temps pour le vice-président du FN de dire que le judaïsme est « une partie de (lui)-même ». « Mon grand-père était juif d’Algérie. Je connais un peu ce monde-là sans totalement le connaître. » Et le député européen de dérouler la position du FN vis-à-vis d’Israël : « Israël relève d’un pays ami, mais étranger, comme peut l’être l’Espagne. C’est un pays partenaire, ami, mais il se peut que les intérêts de la France ne soient pas ceux d’Israël. »
Puis vient, à nouveau, un passage sur le patron de Riwal. « Frédéric Chatillon n’a aucune responsabilité exécutive ou administrative au sein du Front national, explique Louis Aliot. Il n’est pas au bureau politique, il n’est pas élu du comité central, il n’est pas au bureau exécutif. Il est un prestataire, un technique. On peut l’aimer, on peut ne pas l’aimer, je comprends. Il ne s’occupe pas des affaires internationales, il n’a pas son mot à dire dans notre politique internationale. S’il avait son mot à dire, est-ce que vous croyez que Marine Le Pen tiendrait le discours qu’elle tient ? Est-ce que Gilbert Collard aurait tenu à l’Assemblée nationale les discours qu’il a tenu ? »
« Il est un extérieur qui pose problème dans certains milieux, je le conçois. Mais il n’a, en tout cas pour moi, aucune influence dans la politique et dans l’idéologie politique qui sous-tend notre programme. Je veux que ce soit très clair. Je suis aussi un partisan de cette ligne-là. Je n’ai aucune sympathie pour un certain nombre de militants historiques de causes palestiniennes ou pro-palestiniennes, ou d’extrême gauche. Encore moins du révisionnisme historique, ou encore moins d’une tolérance quelconque par rapport au régime nazi. Il faut que ce soit très clair. »

La CJFAI, une organisation controversée
Pour la CJFAI, le coup de com’ est en tout cas réussi. Qu’importe qu’elle ne soit pas particulièrement représentative. « Abitbol est une confédération à lui tout seul », souffle un représentant de la communauté juive. « Derrière Abitbol, il y a très peu de monde. Mais comme il y a très peu de monde derrière chaque association », ajoute un autre. « Lorsque j’ai quitté le Consistoire de Paris en 1994, il y avait 40 000 personnes, et c’est l’organisation la plus représentative de la base communautaire », assure quant à lui le politologue Jean-Yves Camus, par ailleurs spécialiste des droites extrêmes.
Joint par Le Monde, le président de l’Union des patrons juifs de France (UPJF) assure, de son côté, qu’il a donné sa démission de la CJFAI, confédération qui revendique chapeauter dix-huit associations différentes et plus de 40 000 adhérents. « Je suis un des fondateurs de la CJFAI. Aujourd’hui, c’est géré par trois ou quatre personnes, sans aucune consultation de ceux qui sont censés en être membres, déplore-t-il. Pour moi, le FN est une organisation infréquentable. Marine Le Pen a soi disant dédiabolisé le parti, mais elle garde les diables : Chatillon, Bruno Gollnisch, Philippe Péninque. » Une opinion qui, visiblement, trouve de l’écho jusqu’au sein du FN.
Olivier Faye
Source :
http://droites-extremes.blog.lemonde.fr/2017/02/08/quand-louis-aliot-et-gilbert-collard-se-desolidarisent-de-frederic-chatillon/

happywheels

19 Commentaires

  1. bon sens

    8 février 2017 at 20 h 19 min

    moi c’est Alliot , Filippot , Chatillon etc qui me dérange
    Collard ne me gène pas

  2. Pierre Alain

    8 février 2017 at 20 h 27 min

    Surtout ne pas s’arrêter à ces quelques personnages qui n’ont pas l’adhésion des cadres principaux, l’autre enjeu est fondamental, primordial, vital.

    • liguedefensejuive

      8 février 2017 at 22 h 04 min

      Tant que Chatillon restera au Front National comme prestataire ou ami de plusieurs cadres du FN ,l’abcès ne se sera pas vidé

      • Pierre Alain

        8 février 2017 at 23 h 04 min

        Vous avez tout à fait raison mais admettez quand même qu’il n’est pas particulièrement aimé par les principaux cadres. Mais je me pose aussi certaines questions. Je reste ouvert.

        • Alice

          9 février 2017 at 13 h 28 min

          ils doivent lire LDJ rien de plus une voix est une voix

  3. Franccomtois

    8 février 2017 at 21 h 04 min

    Trop bizarre ce parti,rien n´est clair chez eux.Les autres vous me direz le sont tout autant et c´est lá le probleme,alors que faire?Tant que la politique sera un métier qui permet á la majorité des politiciens de vivre comme des nabbabs,j´aurais du mal á faire mon choix dans ce panier de crabes.Sinon une chose est clair pour moi,si je me retrouve avec des personnes qui ont des propos judéophobes,cela pourrait vite dégénérer.

    • VRCNGTRX

      9 février 2017 at 1 h 51 min

      « Sinon une chose est clair pour moi,si je me retrouve avec des personnes qui ont des propos judéophobes,cela pourrait vite dégénérer »
      ça ne servirait pas à grand chose autre que se faire remarquer et passer pour l’agresseur.

      Chacun fait comme il l’entend mais d’expérience j’ai pu me rendre compte que garder son sang froid, attendre et laisser parler permet d’observer la réaction du groupe, donc savoir qui adhère ou pas.

      Rien n’empêche aussi de faire le curieux et demander au judéophobe d’exposer ses arguments ; bien souvent ils ne voient que les crapules comme cohn Bendit ou attali lesquelles on peut défaire avec des fleurons de la communauté (Paul Emile Victor, André Citroën, … il y en a tellement).
      Quant à la cause des palestiniens, il n’est pas vain de rappeler – outre le grand pourcentage d’arabes vivant avec enthousiasme en Israël – les avantages dont jouissent de nombreux arabes de judée-samarie et gaza qui vont y travailler alors que l’iran les transforme en débiles nazifiés voués à la mort.

  4. Lys

    8 février 2017 at 23 h 38 min

    Marine Le Pen n’est pas une sainte, cela tombe bien, ce n’est souhaité par personne.
    Pas même par elle, mariée, divorcée, mère de trois enfants, vivant en couple, et même pas avec un homme de couleur, pas même un homosexuel contrairement à la doxa socialiste de la bien pensante qui aime tant la mixité et les mélanges à tous les niveaux (n’est ce pas Golmon ? )
    Elle est simplement une femme libre, une femme de son temps, libre de dire et de penser. Bref, une femme moderne qui ne supporterait pas la sourate 4 verset 34 qui autorise le mari à battre sa femme.
    Pas même la sourate 2 verset 223, qui considère la femme comme un « champ de labour » !
    C’est une femme patriote qui se bat pour une certaine idée de la France ! Pas comme les autres guignols…! Alors soit on prend le risque que ce chat illon soit ministre des transports, soit on refait un petit tour de laxisme pour 5 années et celles qui seront les plus à plaindre seront les femmes qu’on se le dise ! Alors pourquoi ne pas tenter le FN en se disant que de toute façon cela ne peut être pire ?

    • VRCNGTRX

      9 février 2017 at 12 h 35 min

      « Alors pourquoi ne pas tenter »
      c’est à double tranchant mais en effet, MLP reste (avec De villiers non candidat) la seule à prétendre enrayer l’immigration nocive.

      Sur l’économie par contre je suis beaucoup plus réticent, en premier lieu la surtaxe des produits venus de Chine alors que ce pays est un gros consommateur des notres ; imaginez la répercussion si eux décident en réponse de nous boycotter …
      http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2013/01/31/20002-20130131ARTFIG00716-chine-les-exportations-francaises-progressent.php

      et puis, malgré quelques exemples de délocalisations abusives, de nombreuses entreprises n’auraient aucune chance de survie si elles ne sous-traitaient pas : en suit une préservation de leur existence avec une embauche locale (conception, administration, commercialisation) et aussi une floppé d’emplois indirects (promotion, distribution).

      • Lys

        9 février 2017 at 14 h 19 min

        Bonjour Patrick !
        Je dirais qu’à l’heure actuelle l’économie passe au second plan !
        L’urgence est l’immigration ! Et c’est au cœur de son programme !
        Sur Macron que savons nous de son programme et bien rien c’est cela le sujet. L’image que Macron veut donner de lui est totalement fausse, politiquement et personnellement. Nous sommes leurrés. C’est un pur produit marketing. Quant à Hamon lui il a fait fort, le programme le plus délirant: revenu universel dès l’entrée au cours préparatoire, libéralisation des drogues douces, ouvertures des frontières… C’est l’enterrement 1er choix ! Fillon est hors jeu, éliminé au 1er tour et sa cote de confiance a largement chuté… Ce que vous dénoncez existe déjà et je me demande si cela ne sera pas pire sans elle !

        • VRCNGTRX

          10 février 2017 at 1 h 33 min

          Bonjour Lys, et pardon pour le retard.

          C’est vrai qu’au point où nous en sommes (économiquement parlant, avec tous ces déficits, ces détournements et gaspis des fonds publics), un peu + ou un peu – n’y change rien, la menace qui pèse sur notre civilisation est urgente et prédominante.

          Grace à internet nous savons maintenant que le mal absolu ce sont les traitres qui nous imposent cette invasion, le pire est donc à redouter car ils feront tout pour rester à leur place quitte à faire subir aux français la violence des allogènes (leurs petits protégés).
          Cette immigration de masse injustifiée est leur bouclier, c’est une guerre non déclarée des gouvernants contre le peuple !

          http://img11.hostingpics.net/pics/218066Cequimeffraiecenestpaslinvasionparlesautrescestlacollaborationdesntres.png

  5. honorius

    9 février 2017 at 17 h 51 min

    bonjour,ne vous inquiétés pas ce chatillon est un minus qui va rester au garde a vous dans ses bottes
    sinon il va connaitre une mort politique,il n’est q’un pion! pour le commerce il faut faire comme en UK,passer de 30% a 15% de charge pour les entreprises,l’Angleterre as tout compris pas la france

    • VRCNGTRX

      10 février 2017 at 1 h 38 min

      mouais mais au fait, l’angleterre a t-elle viré ses islamistes ?

      • Pierre Alain

        10 février 2017 at 11 h 49 min

        Plus ça va et plus j’aime te lire VRCNGTRX.

        • VRCNGTRX

          11 février 2017 at 11 h 40 min

          Bonjour et merci Pierre Alain.

          A force de nous lire et partager notre désarroi, il se pourrait que nous ayons bientôt à nous soutenir autre que virtuellement puisque ceux qui nous dirigent (ou plutôt grassement payés à nous diriger) vont dans le sens contraire à nos valeurs, celles que nos ancêtres ont mis des siècles à conquérir au prix du sang et des larmes.

          la coupe est pleine mais le débordement continue …

  6. Franccomtois

    10 février 2017 at 10 h 09 min

    Comme disait l´autre,cela promet des lendemains qui chantent.Dans certains quartiers de France ce ne doit pas être bien triste non plus.Je crois que le christianisme c´est imposé chez nous en Europe de maniere pas trés pacifique,serait-ce l´histoire qui se répete?Ceci dit le Christianisme á la source n´est pas violent et nous a permis d´avoir des prophétes en son sein qui nous préché autre chose que la haine.Par contre l´islam sans connaitre vraiment cette secte n´a jamais eu personne que je sache qui est pu nous démontrer qu´elle est quelque part bien voir trés bien enfoui une once d´humanité.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *