Selon l’ancien chef des espions britanniques Saddam aurait donné 5 millions de livres à Chirac pour qu’il dise non à la guerre d’Irak

By  |  6 Comments

C’est l’ancien chef des espions britanniques qui le dit. Et tout cela pour permettre à Chirac de financer ses campagnes électorales..
Pourquoi le révéler à présent, juste à la mort de Chirac ? Pourquoi pas avant ? Pourquoi pas après ? Il se justifie en disant qu’il faut rétablir la vérité dans les nécrologies qui fleurissent partout.
Le pire est que Chirac en est capable. Mauvais partout, sauf dans les magouilles pour se faire élire.
Si c’est vrai, adieu à l’une des rares belles images de Chirac, droit dans ses bottes, seul ou presque à dire non aux manipulations américaines et disant non à la guerre en Irak.
.
Saddam Hussein a corrompu Jacques Chirac’ avec 5 millions de livres sterling pour amener l’ancien président français à s’opposer à la guerre en Irak dirigée par les États-Unis
.
-Un ancien chef d’espionnage britannique a affirmé que Jacques Chirac, âgé de 86 ans, avait reçu des millions de dollars en pots-de-vin
-Sir Richard Dearlove a déclaré « il y a de fortes indications qu’il a reçu de l’argent de Saddam »
-L’ancien président français Chirac est décédé jeudi et s’était opposé à la guerre en Irak
-Alliance dirigée avec l’Allemagne et la Russie contre les projets d’envahissement par les États-Unis et la Grande-Bretagne
.
Saddam Hussein a versé des millions de dollars en pots-de-vin à Jacques Chirac pour s’opposer à la guerre en Irak menée par les États-Unis, selon des informations révélées pour la première fois par l’ancien chef de l’espionnage britannique.
Sir Richard Dearlove – le chef du MI6 dans la perspective de l’invasion de l’Irak en 2003 – a déclaré que les nécrologies récentes de l’ancien président français citaient son opposition de principe aux projets d’action militaire du président américain George Bush.
Mais l’ancien maître-espion, qui s’est confié dimanche au Mail, a révélé que le véritable motif de Chirac pour s’opposer à la guerre du Golfe était qu’il avait accepté « des sommes substantielles » de l’argent du tyran irakien pour ses campagnes électorales.
.
Sir Richard, qui a fait cette révélation sensationnelle quelques jours seulement après le décès de l’homme d’État français jeudi à l’âge de 86 ans, a déclaré: « Il y avait de fortes indications aux services de renseignement américains et britanniques que Chirac aurait reçu de l’argent de Saddam.
«Ses nécrologies récentes disent que Chirac a eu raison [sur l’Irak] et que le reste d’entre nous s’est trompé. Mais je dis que le motif de Chirac pour bien faire les choses peut ne pas sembler être ce qu’il est.

Chirac avait dirigé une alliance de la France, de l’Allemagne et de la Russie contre les plans des États-Unis et de la Grande-Bretagne visant à envahir l’Irak, soupçonnant que Saddam possédait des armes de destruction massive qu’il transmettrait à des groupes terroristes comme Al-Qaïda.

Le président français s’est adressé à la télévision à son pays pour déclarer qu’il utiliserait le veto de la France à l’ONU pour empêcher George Bush et Tony Blair d’obtenir une résolution sanctionnant une invasion militaire.
La position anti-guerre de Chirac a provoqué une scission massive entre la France et les États-Unis, poussant les médias américains à se moquer des Français en tant que « singes capitulants mangeurs de fromage » et certains restaurants à renommer les frites en « frites de la liberté ».
Alors que les États-Unis et la Grande-Bretagne sont entrés en guerre contre l’Irak sans résolution de l’ONU, la France est restée en dehors de la coalition.
A l’époque, le MI6 et ses homologues américains avaient recueilli des «informations fiables» selon lesquelles Chirac avait empoché 5 millions de livres sterling du dictateur irakien pour se battre contre ses rivaux aux élections présidentielles de 1995 et de 2002.
L’argent provenait des fonds propres de Saddam et a été transféré à Chirac par des intermédiaires, selon les services de renseignements.
Sir Richard a déclaré à ce journal que la « longue relation » entre Chirac et Saddam était la véritable raison pour laquelle le dirigeant français s’opposait à l’invasion de l’Irak en 2003.
https://www.dailymail.co.uk/news/article-7516175/Saddam-Hussein-bribed-Jacques-Chirac-5m-bid-make-oppose-led-Iraq-war.html
source :
http://resistancerepublicaine.eu/2019/09/30/enorme-saddam-aurait-donne-5-millions-de-livres-a-chirac-pour-quil-dise-non-a-la-guerre-dirak/

Richard Billing Dearlove a dirigé le MI6 entre 1999 et 2004. Il travaille depuis pour l’Université de Cambridge. Il est le dernier « C » (nom de code du chef du MI6) à avoir utilisé une fausse identité. Son successeur est John Scarlett.

happywheels

6 Commentaires

  1. josué bencanaan

    2 octobre 2019 at 19 h 40 min

    Perso chirac n’avait pas besoins d’argent, saddam etait son ami, d’ailleur JM le Pen etait un grand ami de saddam

  2. Osh

    2 octobre 2019 at 20 h 33 min

    La somme semble tout de même dérisoire

  3. Paul06

    2 octobre 2019 at 21 h 17 min

    C’est possible de la part du meilleur président de la cinquième!!! Corruption, trahison, opportunisme, voilà quelques valeurs des dirigeants français .

  4. benjamin

    3 octobre 2019 at 8 h 22 min

    chirac aurait pu se contenter de dire que la France n irait pas combattre en irak!mais il a ètè beaucoup plus loin !prenant la tete d une coalition anti americaine clairement!de plus Saddam disposait bel et bien d armes chimiques qu il a fait transferer en secret vers la syrie et meme vers l iran qui a également abritè son aviation de combat !chirac a sa place ne pouvait l ignorer !a quel jeu s est il donc livrè??

  5. ANDRE MAMAN

    5 octobre 2019 at 14 h 41 min

    j ignore comme tous les francais, mais il faut dire qu il avait la tete a cela

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *