Surréaliste: antisémitisme arabe palestinien à Yad Vashem

By  |  13 Comments

Cela fait pourtant des années que ce phénomène existe mais la démocratie israélienne reste ce qu’elle est. Au nom d’un accord économique signé à Paris en annexe des Accords d’Oslo, le ministère israélien du Tourisme est obligé d’accorder un certain nombre de postes de guides touristiques à des Arabes palestiniens, y compris pour les visites guidées au musée de Yad Vashem, avec toutes les conséquences que l’on peut imaginer.
Des membres de groupes de touristes étrangers guidés par des Arabes palestiniens alertent régulièrement la direction du musée du fait que ces guides se livrent à de la propagande négationniste ou établissent des comparaisons obscènes entre ce que firent les nazis aux Juifs et l’attitude de Tsahal envers les Arabes palestiniens. On imagine aisément ce que retiendront des touristes perméables à la propagande ou dotés de connaissances historiques faibles. Ainsi, de nombreux touristes retournent chez eux avec une équation des plus simplistes: Israël fait subir aujourd’hui aux Arabes palestiniens ce que les nazis firent aux Juifs lors de la Shoah.
Ce phénomène unique au monde ne se résume pas au musée Yad Vashem et implique souvent également des guides Arabes israéliens mais aussi des guides juifs appartenant à des organisations pro-palestiniennes. Ainsi, des guides arabes qui emmènent des groupes en Vieille ville de Jérusalem leur expliquent par exemple que les Juifs n’ont aucun lien historique avec ces lieux mais qu’ils sont venus de différents pays il y a un siècle, ou encore que les Israéliens interdisent aux Musulmans de prier à la mosquée Al-Aqsa.
Pire encore, lorsqu’un touriste « trop curieux » leur pose des questions sur les vestiges archéologiques, les guides leur répondent que les Juifs ont mis en place une véritable conspiration et introduisent des objets et vestiges factices pour faire croire qu’ils sont d’époque et qu’il y aurait eu une vie juive autrefois à Jérusalem ou ailleurs dans le pays!
Malheureusement, l’aspect financier joue aussi un rôle, c’est qui est extrêmement regrettable. Les agences de tourisme en Israël préfèrent parfois louer les « services » de guides arabes car ils sont moins exigeants que les guides juifs! Un guide juif est payé environ 225 dollars par jour alors qu’un guide arabe perçoit la moité voire moins.
Interpellé sur cette question, le ministère du Tourisme, pourtant dirigé par un véritable patriote, Yariv Levin, a répondu: « On parle de 0,5% du nombre total de guides en Israël. Le ministère du Tourisme effectue des contrôles et si un guide se livre à de la propagande ou à du négationnisme nous le signalons à l’Administration civile en Judée-Samarie afin que son permis lui soit retiré. Actuellement, le ministère prépare un amendement à la loi sur les services touristiques qui vise à rendre ces contrôles encore plus effectifs et sévères ».
Un méfait de plus des Accords d’Oslo qui nous poursuivent depuis plus de vingt ans.
Source :

http://www.lphinfo.com/surrealiste-antisemitisme-arabe-palestinien-a-yad-vashem/


Déjà en 2010…..

Les guides arabes falsifient l’histoire de Jérusalem au musée de la Tour de David ! Par B. Haver
Source : Pierre Caïn – Info’Sion, Jérusalem-capitale (Israël ) – Hamodia n°105 – Transcription sur le Net par M et PC pour Info’Sion
Des guides arabes officiellement engagés au service du musée Migdal David à Jérusalem, ne se gênent pas pour déformer l’histoire juive de Jérusalem et railler ouvertement le passé de ses différents édifices et bâtiments. Lors d’un entretien diffusé dans les médias palestiniens, deux d’entre eux ont ainsi parlé de leur version des faits tels qu’ils la présentent aux touristes arabes.
Or il faut savoir qu’il ne s’agit en aucun cas de guides de second plan puisque l’un d’entre eux n’est autre qu’Abir Zayed, la directrice du departement arabe du musée et aussi la responsable des visites guidées en arabe…
Ces guides n’hésitent pas à expliquer à leur visiteurs arabes pendant au moins vingt bonnes minutes que l’histoire présentée par les juifs au musée est tout bonnement « fausse » : ils se servent de la langue arabe pour présenter leur propre vision de l’Histoire et « rétablir les déformations inventées par les Juifs concernant toutes les périodes relatives aux deux Temples de Jérusalem » !
Par exemple lorsque l’un des visiteurs a demandé à Zayed si ce musée avait pour vocation de mettre en exergue les liens existant entre les juifs et la Vieille Ville de Jérusalem, elle a expliqué qu’il existe au sein du musée une salle consacrée à la période que « les Juifs appellent « la période du premier Temple »(… ) et il y a des cartes montrant le partage du pays entre les diverses tribus qui y sont entrées et qui l’ont conquis ». Mais Zayed d’ajouter pernicieusement auprès des visiteurs: « En fait, il n’existe aucune preuve de l’existence de cette période, si bien que l’on peut affirmer sans se tromper qu’elle n’a pas existé »…
Ne s’arrêtant pas là, la responsable du département arabe ajoute et insiste sur le fait que les découvertes prouvent bel et bien que les rois David et Salomon ne se sont jamais trouvés à Jérusalem puisque, dixit Zayed, « aucun bâtiment ne fait référence à eux dans la ville (…), ce qui montre bien que Salomon n’a jamais construit le premier Temple! «…
Revenant sur la question qui lui avait été poséee concernant les «liens« des juifs avec ce site, Zayed a eu l’outrecuidance d’affirmer que les Juifs essaient de prouver avec leur histoire que toutes les découvertes exposées au musée attesteraient « de leur présence passée comme si les Juifs avaient été présents ici depuis 3000 ans, comme s’ils possédaient des bâtiments et qu’ils contrôlaient toute la Palestine, comme s’ils avaient fondé la ville de Jérusalem ainsi que toute la Palestine ! En fait les juifs ont inventé tout cela pour justifier la création de leur Etat, mais la justice historique prouve que les arabes étaient là bien avant eux! »
Zayed a aussi souligné que selon sa propre vision du monde, la présentation que fait le musée de l’histoire ancienne et plus récente du pays est « mensongère » : « Le musée diffuse un film documentaire sur l’histoire de Jérusalem. Or il est truffé de mensonges et d’erreurs historiques, et en tant que document falsifié, il atteste lui-même de la façon dont elles ont été répandues… »
L’enregistrement de cet entretien dans son entier – qui a été diffusé récemment sur une chaîne de télévision palestinienne – a donc été remis à la directrice du muséé Migdal David. Or après l’avoir visionné cette dernière a déclaré « condamner fermement ce qui avait été dit sur la présentation du musée », avant de souligner de manière bien trop évasive qu’une enquête était en cours sur ce sujet « afin de prendre, le cas échéant, une décision ultérieure »…
Pourtant, en attendant, des employés réguliers et appointés de ce musée – dont le fonctionnement est directement financé par la fondation de Jérusalem – se permettent quotidiennement de répendre des mensonges historiques, de défomer l’histoire juive et de tromper l’opinion arabe délibérément… Et ce, de la plus basse des façons ! B. Haver
Source :
http://www.terredisrael.com/infos/les-guides-arabes-falsifient-lhistoire-de-jerusalem-au-musee-de-la-tour-de-david-par-b-haver/

happywheels

13 Commentaires

  1. Claude

    8 août 2017 at 18 h 53 min

    Jusqu’à quand est on obligé de supporter les fautes d’autrui, lorsqu’il s’agit d’accords passés, et que l’on voit que continuer dans ce sens est une erreur profonde !

    Je parle de ces fameux accords d’Oslo qui ont fait et font encore un énorme mal à l’état d’Israël !

    Sans oublier le  » statut quo  » sur le Mont du Temple bien évidemment , et là, c’est le summum, c’est l’erreur majeure, monumentale !! c’est le comble de l’INJUSTICE !!

    C’est pourquoi je me demande si nous sommes véritablement obligés de vivre avec ça jusqu’à la fin des temps !!!!

    Ou bien , et pourquoi pas, le temps a passé ,les hommes ont changé, les erreurs passées peuvent être réparées

    ne ferions nous pas aussi bien de changer les règles !!

    Est ce vraiment impossible , en laissant hurler ….les loups en prenant bien soin de se boucher les oreilles et de rester droit dans ses bottes bien évidemment!

    Un beau jour, ils finiront bien par se calmer.

    Et l’état d’Israël pourra peu à peu reprendre ses droits !!

  2. daniel. Danielle

    8 août 2017 at 19 h 49 min

    Ca suffit ce genre de truc , ISRAEL NE DOIT PLUS RIEN ACCEPTER !!!!!

  3. Eretz

    8 août 2017 at 20 h 12 min

    ###Au nom d’un accord économique signé à Paris en annexe des Accords d’Oslo, le ministère israélien du Tourisme est obligé d’accorder un certain nombre de postes de guides touristiques à des Arabes palestiniens, y compris pour les visites guidées au musée de Yad Vashem, avec toutes les conséquences que l’on peut imaginer.
    ###
    J’ai failli tomber à la renverse en lisant cela..
    Il appartient au gouvernement israélien de dénoncer ces accords, au nom de la défense du peuple israélien..

  4. Gilles-Michel De Hann

    8 août 2017 at 21 h 20 min

    De façon paradoxale – pour ne pas dire scandaleuse – les médias n’ont évidemment pas évoqué le caractère indécent du rapprochement ainsi fait entre l’exil de quelques centaines de milliers de Palestiniens (entre 500 et 700 000), au moment de la création de l’Etat d’Israël et le massacre de 6 millions de Juifs durant la seconde guerre mondiale.

    Pourquoi n’a t-on pas condamné l’exil forcé de millions d’hindous dans un sens et de musulmans dans l’autre sens, au lendemain de la partition de l’Inde en 1947 pour donner naissance à l’Inde et au Pakistan, sur les ruines de l’Empire britannique des Indes ?

    Que dire de l’Institut Van Leer de Jérusalem ( situé rue Jabotinski !!! ) qui a organisé un événement comparant la commémoration de l’Holocauste à celle de la Nakba palestinienne, le 7 septembre 2015 ? L’événement du 7 septembre a eu lieu en « l’honneur » des éditeurs d’un nouveau livre intitulé « L’Holocauste et la Nakba : Mémoire, Identité nationale et judéo-arabe. » Le livre – qui est une compilation de différents articles et essais – est une collaboration entre l’Institut et le Méouchad-Sifriat Poalim Publishing Group Hakibboutz.

  5. Maryse

    8 août 2017 at 21 h 50 min

    Il faut rapoeler au Monde « Le Protocole de Barcelone » signé en 1975 sous la Presidence de Chirac les pays arabes ont exigé de tous les pays europeens quils reconnaissent l’islam comme religion prépondérante et souveraine sous peine de restriction petroliere !

  6. fabritz

    9 août 2017 at 2 h 34 min

    C’est la fin d’Israel.. La maison de l’eternel s’effrite pierre par pierre et aucune voix se leve dans cet etat autrefois fier et dominateur qui a conquis le monde en 1967. Quelle chute ! Comment cela a t’il pu se produire et sans un coup de feu echange.. La bataille des medias a lamine l’image des juifs et d’Israel et pas une voix ne se leve ? Je vis a Rio de janeiro et je ne suis plus aussi fier d’etre un juif.L’episode des detecteurs de metaux aura entame ma foi en vous. Si Dieu me prete vie, je cracherai sur la tombe du traitre Moshe Dayan.

  7. gerard

    9 août 2017 at 7 h 47 min

    certes….. qu’elle action va être entreprise ?

  8. Meir Ben-Hayoun

    9 août 2017 at 13 h 37 min

    Depuis que cela s’est passé, je ne veux plus mettre les pieds à Yad Vashem. J’y vais rarement, et pas de bon gré. Je m’explique: vers 2007 ou 2008, je ne m’en souviens plus précisément, Yad Vashem a été refait et après une fermeture de quelques mois pour reflexion, le musée a été réinauguré en grandes pompes internationales.

    Le secrétaire de l’ONU Kofi Anan était parmi les hôtes, des chefs d’Etats, je crois que Bush était là, Moubarak le président egyptien avant qu’il ne se fasse jeter par le printemps arabe, le roi de Jordanie Hussein. Même le docteur ès négation de la Shoah Abou Maazen a été invité et il avait répondu positivement à cette invitation.

    Le directeur de Yad Vashem l’historien de la Shoah le docteur Avner Shalev était tout rayonnant de voir que les grands de ce monde, dont des ennemis d’Israel avaient répondu présents pour cette inauguration. On a revu cela deux ans après en septembre 2010 à Paris lorsque des personnalités juives dont entre autres A. Finkielkraut et le président de la Fondation pour la Shoah à Paris se sont rendus à l’Hotel Meurice (ironie de l’histoire, cet hotel était le quartier général de la Wermacht pendant la guerre) pour y rencontrer nul autre (encore lui) que le docteur ès négation de la Shoah susvisé.

    Si ces gens dont toute l’activité tourne autour de la mémoire de la Shoah et qui se dévouent corps et âme pour sensibiliser et en perpétuer le souvenir sont prêts à accueillir un terroriste arabe qui de surcroit a écrit une thèse de doctorat consistant à soutenir que la Shoah est une invention des sionistes pour ravir la terre de « palestine », il y a quelque chose qui ne tourne pas rond dans cette perpétuation de la Shoah avec une dimension mortifère dangereuse et dont ce scandale des guides arabes relevé dans cet article est dans le droit sillage de cette dérive.

  9. Rony d'Alger

    9 août 2017 at 13 h 57 min

    Les arabes et leur dictateur (il n’a plus organisé d’élections depuis plus de 6 ans, donc il n’est plus président), dictateur et négationniste des chambres à gaz, ont décidé de ne plus appliquer les accords d’Oslo. Pourquoi Israël les applique t-il ? Cela dépasse l’entendement. En France, la radio france-info, fonctionnant avec la redevance fiscalisée, donc payée par les contribuables, annonce ce jour qu’elle est « PARTENAIRE DE LA FETE DE L’HUMA » ET INVITE LES AUDITEURS A PARTICIPER A CES TROIS JOURS  » DE SOLIDARITE ET DE FRATERNITE « . (SIC) . LE PARTI COMMUNISTE SOUTIENT TOUS LES ORGANISMES ISLAMISTES QUI PARTICIPENT A LA PROPAGATION DE L’ANTISEMITISME.( bds, parti de l’immonde houria bouteldja, etc… IL FAUT ABSOLUMENT EMPECHER CETTE FORFAITURE ET EMPECHER France info de financer, avec notre argent, ce rassemblement islamo-facho.

  10. Pingback: Israël – 10 août 2017 | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

  11. VRCNGTRX

    10 août 2017 at 12 h 17 min

    (hors sujet)
    alors que depuis des mois elle jouait sa Taqiya nous faisant croire qu’elle dénonçait le terrorisme …
    http://alyaexpress-news.com/larabie-saoudite-accueillera-1000-membres-familles-terroristes-palestiniens/

  12. Paula KOIRAN

    13 août 2017 at 15 h 26 min

    C’est pourtant simple, il ne faut pas être plus royaliste que le roi. Leur interdire le métier de guide dès qu’on est certain qu’ils ont dit quoi que ce soit contre Israël

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *