Tarn: le suspect de la profanation du cimetière de Castres répètait en boucle des prières musulmanes

By  |  6 Comments

lire l’article de NORDECLAIR en cliquant sur le lien ci-après
http://www.nordeclair.fr/france-monde/tarn-le-suspect-de-la-profanation-du-cimetiere-de-castres-jna0b0n704697

L’enquête sur la profanation de plus de 200 tombes chrétiennes du cimetière Saint-Roch de Castres (Tarn) a rapidement progressé jeudi avec le placement en garde à vue d’un suspect, qui a été interné d’office en hôpital psychiatrique.

Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, venu dans le Tarn pour rendre hommage à un policier tué par un chauffard il y a une semaine, a visité le cimetière profané et a insisté sur le « respect des croyances et des opinions des uns par rapport aux autres ».
La piste d’un acte à caractère religieux a cependant perdu de sa pertinence dans l’après-midi, quand le parquet a décidé « d’hospitaliser d’office » un suspect placé en garde à vue à la mi-journée, car il était « dans un état délirant, inaccessible à la communication ».
Le cimetière, où 215 tombes chrétiennes ont été dégradées, est tout proche d’une salle de prière musulmane, qui a elle-même été visée il y a quelques années par un acte islamophobe, lorsque des oreilles et un nez de cochon avaient été cloués sur sa porte, a-t-on rappelé dans l’entourage du maire, Pascal Bugis (DVD).
« Ce sont clairement des atteintes aux symboles de la foi chrétienne », a déclaré M. Bugis, en soulignant que de nombreuses croix avaient été cassées ou jetées à terre.
Dès jeudi matin, l’Union des Mosquées de France avait condamné « avec la plus grande vigueur la profanation », dans un communiqué.
La vice-procureure de Castres Charlotte Beluet a confirmé que « le suspect, interpellé à 12h45 jeudi, correspond au signalement donné par un témoin, un employé du cimetière, qui avait repéré un homme vêtu de blanc de type djellaba, et l’avait suivi » mercredi après la profanation.
Le jeune homme de 21 ans, habitant Graulhet (Tarn), « répète en boucle des prières musulmanes », mais selon elle il « n’y pas de revendication religieuse ». « L’homme est dans un état délirant, il bave et est inaccessible à la communication : son état a été déclaré incompatible avec une garde à vue » en raison de ses troubles psychiatriques, a-t-elle ajouté.
« On poursuivra des investigations pour mesurer son degré de responsabilité et savoir si à un moment il est audible ou non », a-t-elle ajouté.
L’ampleur des dégâts commis mercredi lors de la pause déjeuner des gardiens du cimetière avait conduit à s’interroger sur le nombre des vandales à l’œuvre.

Selon la magistrate, cet homme « était seul » lors des faits. La nature des dégradations est compatible avec l’action d’un seul homme, a-t-elle estimé, en précisant : « On n’est pas sur des tombeaux ouverts, ce sont des croix décrochées, jetées par terre. »
Lors de sa visite du cimetière, M. Cazeneuve a stigmatisé ces dégradations, qui ne sont « pas seulement une insulte pour les morts », mais « aussi une agression à l’encontre des vivants ». Au cours des dix dernières années, au moins dix profanations d’ampleur similaire se sont produites en France, visant alternativement des cimetières chrétiens, juifs ou musulmans.
En dernier lieu, le 15 février, 300 tombes du cimetière juif de Sarre-Union (Bas-Rhin) étaient vandalisées, par cinq adolescents au mobile antisémite « clairement » établi selon le parquet.

happywheels

6 Commentaires

  1. roni

    16 avril 2015 at 19 h 45 min

    trop facile de l interner. cest un fanatique qui est en guerre contre les croises. il fait des prieres et ne veut pas communiquer parce que vous etes pas comme lui. mettez le en face d un musulman qui lui ressemble et il parlera.(qu un policier ou un medecin se deguise et lui dit mon frere et vous verrez…)

  2. Delphine 27340

    16 avril 2015 at 20 h 02 min

    Encore un qui a été bercé trop près du mur. La France en est remplie.

  3. Cathy

    16 avril 2015 at 22 h 11 min

    Vandaliser une tombe est pire que tout, les morts ne pouvant se défendre ; que ce soient des cimetières juifs , chrétiens, musulmans, etc… Aucune excuse…

  4. CHARLES ( COMME CHARLIE)

    17 avril 2015 at 8 h 40 min

    Bonjour,
    De très bons simulateurs made in Arabes …question d’habitudes !

    La piste d’un acte à caractère religieux a cependant perdu de sa pertinence dans l’après-midi, quand le parquet a décidé

    Dixit = « d’hospitaliser d’office » un suspect placé en garde à vue à la mi-journée, car il était « dans un état délirant, inaccessible à la communication ».
    il y’a déjà eu le cas et en voici un autre ….et TOUS les prochains seront en ce cas = non responsables !
    Gênant pour une république pro islamique et ses petits copains …de dire la vérité !.

  5. Roland

    17 avril 2015 at 15 h 41 min

    Nous sommes responsables. Pourquoi ? Qui lui a donné gratos son couscous lui permettant de ne pas travailler et d’aller 5 fois par jour a la salle de prière se faire radicaliser par un « Malin barbu » NOUS les connards de citoyens de souche. Allez dans les pays maghrébins, vous verrez si vous pouvez toucher des allocs a vie…Bien sur, comme d’habitude, c’est encore un malheureux « Dérangé » pas d’amalgame….

  6. DARIO

    17 avril 2015 at 22 h 03 min

    il y en aura de plus en plus des bêtes immondes comme ce bâtard
    ne vous faites pas d’illusion , a notre niveau , que pouvons nous faire , pas vraiment grand chose , par contre nos gouvernants français pourraient faire des lois pour les punir durement , mais comme moi , vous constatez qu’ils n’osent rien faire , sinon des discours a la con .
    même en Israël, ils ne punissent pas comme il se doit
    je voudrais bien que la réplique 10 pour 1 revoit le jour .ce serait une bonne solution

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *