Un jeune de 18 ans condamné à 120 heures de TIG pour avoir tracé des croix gammées sur la synagogue de Bastia

By  |  1 Comment

Un jeune de 18 ans a été condamné ce lundi à 120 heures de travaux d’intérêt général par le tribunal correctionnel de Bastia pour avoir tracé à la peinture deux croix gammées et un phallus sur la façade de la synagogue de Bastia.
Ce jeune au casier judiciaire vierge et qui vit chez ses parents à Bastia a déclaré à l’audience « avoir pris conscience de la stupidité de son geste » et le regretter.
Il avait reconnu lors d’une première audience, le 30 septembre, être l’auteur des faits.
Mais le procès avait été renvoyé en raison d’une grève des avocats pour dénoncer la politique du gouvernement envers les professions libérales.
L’auteur des graffitis, poursuivi pour dégradation volontaire de la façade de la petite synagogue Beth Meir, dans une ruelle du vieux Bastia, avait été arrêté peu après les faits commis le 28 septembre.
Il avait été identifié par la caméra de surveillance d’un radar de contrôle de vitesse automobile de Bastia qu’il avait également détérioré, avec un camarade.
La bombe de peinture ayant servi à souiller la synagogue avait été retrouvée chez lui.
L’enquête a montré que le jeune homme n’avait aucun lien avec une quelconque mouvance antisémite, révélant toutefois, selon l’expertise psychiatrique, une »immaturité affective ».
Les représentants de la petite communauté juive bastiaise qui avaient déposé plainte et s’étaient porté partie civile ont déclaré être satisfaits du jugement.
lire l’article de LA CHARENTE LIBRE en cliquant sur le lien ci-après

http://www.charentelibre.fr/2014/11/03/un-jeune-de-18-ans-condamne-a-120-heures-de-tig-pour-avoir-trace-des-croix-gammees-sur-la-synagogue-de-bastia,1923132.php


Procès des tags nazis à Bastia : 12O heures de… par corse-matin« >
Procès des tags nazis à Bastia : 12O heures de… par corse-matin

happywheels

1 Comment

  1. Debby

    7 novembre 2014 at 1 h 33 min

    Espérons que 120 heures soit assez pour qu’il médite sur ses actes et qu’il se rende compte de la gravité de son geste ! Espérons…

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *