Un politicien antisémite passé à tabac en Ukraine

By  |  6 Comments

L’ancien maire de Konotop Artem Semenikhin est notoirement connu pour ses positions néo-nazies
Un politicien d’extrême-droite affilié au parti antisémite Svoboda a été gravement agressé en Ukraine jeudi dernier. Ses partisans attribuent cette agression à ses rivaux politiques qui cherchent à obtenir l’avantage en vue des élections parlementaires.
Selon le Kyiv Post, Artem Semenikhin, ancien maire de Konotop, a été passé à tabac par plusieurs agresseurs non identifiés jeudi dernier à 1 heure du matin et est actuellement sous surveillance policière et dans un état critique.
Dans une publication sur Facebook, Oleh Tyahnybok – un antisémite notoire qui avait déjà affirmé que « la mafia juive russe » avait pris le contrôle de l’Ukraine – a décrit cette attaque comme un « assaut politique » et a exigé que « les autorités mènent une enquête objective et rapide de ce crime et punisse les auteurs ».
L’élection de Semenikhin en 2015 à la mairie de Konotop, une petite ville d’Ukraine de moins de 90 000 habitants, a surpris la communauté juive locale. A l’époque, le Jerusalem Post avait rapporté qu’il était connu parce qu’il avait une étiquette collée sur sa voiture et sur laquelle est inscrite le slogan néo-nazi 14/88, une référence numérique aux phrases « nous devons garantir l’existence de notre peuple et de l’avenir pour les enfants blancs » et « Heil Hitler ».
Sa victoire est survenue alors que le parti Svoboba était en déclin, sa représentation parlementaire était quasiment inexistante après les manifestations de l’Euromaïdan en 2014. Il a ensuite été contraint de démissionner du conseil municipal de Konotop.
Ilya Aizenshtat, un militant juif ukrainienne originaire de Konotop, a déclaré au Times of Israël qu’il pensait que le politicien d’extrême-droite était en mauvaise position dans les sondages, exagérait l’ampleur de ses blessures à des fins politiques et que son opposant, qui est en tête, n’avait aucune raison de s’en prendre physiquement à lui.
Source :

https://fr.timesofisrael.com/un-politicien-antisemite-passe-a-tabac-en-ukraine/

happywheels

6 Commentaires

  1. Claude

    3 juillet 2019 at 22 h 22 min

    Excellente réaction.

    Je crois que quelquefois, il est difficile de se retenir , trop c’est trop . Un être humain n’est pas un robot, il a quelquefois des réactions SAINES et une JUSTE colère , si , si ça existe.

    alors il ne faut pas se gêner , je pense aussi que c’est une bonne leçon à donner et à mon sens, la seule qui soit valable et qui fait que la riposte fera réfléchir, les trouillards qui se permettent tout en pensant que nous sommes trop faibles ou pire, trop lâches, pour nous défendre, vont sans aucun doute, commencer à se méfier et peu à peu se calmer.

    Désolée si cela ne plait pas à tout le monde, mais il ne faut pas croire que ces antisémites, ces arrogants personnages qui vomissent leur poison mensonger à longueur de temps, sont des super men, rien du tout, ils ont la trouille et lorsqu’ils reçoivent une bonne râclée, intelligemment donnée, ils n’y reviennent plus.

    d’autant plus qu’ils sont bien loin de s’attendre à une riposte

  2. capucine

    4 juillet 2019 at 6 h 59 min

    Il en a prit pour son grade c’est bien fait pour lui…

  3. jacko lévy

    4 juillet 2019 at 7 h 38 min

    moscou, minsk,kiev………………une longue histoire de haine avec les juifs

  4. STOP OU ENCORE

    4 juillet 2019 at 23 h 57 min

    une bonne branlée est parfois a la hauteur de tels actes …. me parait juste et normale donc un exemple a suivre.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *