VIDEO :L’Autorité palestinienne rend hommage à une terroriste pour la Journée internationale de la femme

By  |  4 Comments

« >

Bon c’est le genre d’information que ne peut entendre un fonctionnaire du Quai d’Orsay . :Comme chaque année Mahmoud Abbas rend hommage à la terroriste Dalal Mughrabi.
Dans le cadre de la célébration de la Journée internationale de la femme , l’Autorité palestinienne (AP) TV officielle a eu l’occasion d’exhorter les femmes palestiniennes de se « souvenir » de la terroriste Dalal Mughrabi comme l’une des héroïnes principales de la société palestinienne.
Dalal Mughrabi (1959-1978), infirmière au Liban, était à la tête du commando du Fatah de Y. Arafat fort de 11 personnes (dont une autre femme) qui, après avoir débarqué sur une plage au nord de Tel-Aviv le 11 mars 1978, en provenance du Liban, a mené une série d’opérations en territoire israélien, connue sous le nom de « Massacre de la route côtière ».
Le commando avait abattu Gail Rubin, photographe « naturaliste » américaine, détourné un taxi, tué ses occupants, puis détourné un 1er bus, ayant à son bord des employés de la compagnie de transport Egged et leurs familles, un 2e bus, pareillement chargé, dans lequel il avait transféré les passagers du 1er, et continué son chemin en tirant sur les personnes et véhicules croisés, avec l’intention de jeter le bus chargé d’explosifs sur le parlement israélien. Pris en chasse par une unité de l’armée israélienne, le commando avait changé ses plans et pris la route d’Herzlya, avant d’être bloqué par un barrage à proximité de la ville.
Après avoir proclamé un « Etat palestinien indépendant », DalalMughrabi avait déclenché le feu. La fusillade allait durer 12 heures, après quoi Dalal Mughrabi ferait sauter le bus. Plusieurs passagers périrent dans les flammes, d’autres, qui tentaient de fuir, furent abattus par les membres du commando, qui, eux-mêmes, tombèrent sous les tirs israéliens. Dalal Mughrabi fut abattue par Ehud Barak, futur premier ministre. Au total, 37 civils perdirent la vie, dont plusieurs américains et une douzaine d’enfants, et plus de 70 furent blessés.
Mughrabi a conduit le «Coastal Road Massacre » qui était l’une des attaques les plus meurtrières de l’histoire d’Israël. Dans ce Mughrabi et d’autres terroristes ont assassiné 37 civils israéliens, parmi lesquels 12 enfants.

Palestinian Media Watch a rapporté qu’un hôte PA TV demandé directeur de l’Association générale des affaires féminines au Liban, Alia Zamzam, l’importance de la Journée internationale de la femme pour les femmes palestiniennes. Le directeur a répondu que les femmes palestiniennes «luttent» , comme les hommes le font, puis a parlé de terroriste « soeur Dalal Mughrabi » comme une « source de fierté » pour les femmes palestiniennes. »Nous saluons la sœur Dalal Mughrabi. … Mughrabi a été l’ un des la lutte contre les sœurs, et il peut être qu’elle a ouvert la voie pour que les sœurs puissent continuer. elle était une source de fierté pour la femme palestinienne », a déclaré Zamzam.
Les terroristes féminines sont souvent honorées par les fonctionnaires d’Abbas qui louent ces meurtrières comme des exemples merveilleux de la libération des femmes palestiniennes.
Comme l’ une des nombreuses façons que le Fatah a marqué le 51e anniversaire de son «lancement» , le magazine du Fatah au Liban Al-Qods favorablement mentionné terroristes Dalal Mughrabi, Fatima Barnawi qui ont placé une bombe dans une salle de cinéma, et leskamikazes Wafa Idris, qui a tué un israélien et blessé plus de 100, ainsi que Ayyat Al-Akhras qui a tué deux juifs et blessé 28.

Ehud Barak retirant les grenades accrochées à Dalal Mughrabi.

liste des victimes de la terroriste
Among the victims of the terror attack:
Revital (Tali) Aharonovitch (14)
Naomi Elichai (18)
Erez Alfred (5)
Yitzhak Alfred (44)
Galit Ankwa (2)
Yitzhak (Yitzik) Ankwa (10)
Haviv Ankwa (38)
Mathilda (Mathy) Askenazy-Daniel (68)
Yehuda Basterman (32)
Rina Bushkenitch (34)
Dov Bushkenitch (36)
Liat Gal-On (6)
Shim’aon Glotman (43)
Amnon Drori (43)
Naama Hadani (5)
Ilan Hohman (3)
Roi Hohman (6)
Rebecca Hohman (28)
Mordechai (Moti) Zit (9)
Josef Kheloani (66)
Malka Leibovitch-Wiess (58)
Tzyona Lozia-Cohen (32)
Abraham Lozia (37)
Otari Mansurov (37)
Yoav (Yoavi) Meshkel (6)
Tuvia Rozner (53)
Gail Rubin (40)
Meir Segal (73)
Katy (Rina) Sosensky (49)
Joseph Sosensky (56)
Zvi (Zvika) Eshet (46)
Omry Tel-Oren (14)

happywheels

4 Commentaires

  1. roni

    10 mars 2016 at 21 h 07 min

    ce n est pas etonnant ceux sont eux meme des terroristes Mahmoud Abbas en tete cetait le premier a s attaquer a une ecole.
    et le monde entier nous dit parvenir a un arrangement avec ces…

  2. ixiane

    11 mars 2016 at 9 h 43 min

    Comment faire une paix quelconque avec une bande d’assassins !!

  3. capucine

    11 mars 2016 at 14 h 54 min

    les femmes palos ne valent pas mieux que les hommes !! elle sont capables de porter une ceinture explosive pour aller se faire exploser
    de tenir une arme blanche et de le planter dans le corps d’un juif !!
    sans compter Abou Mazen qui incite les palos à la haine et à la violence
    ça commence dès la petite enfance avec la marionnette mickey qui imbibe les mômes de propagande antijuive …

  4. Rony d'Alger

    11 mars 2016 at 16 h 57 min

    Ne pas oublier que la nouvelle vague de terreur a été lancée par mahmoud abbas lui même qui a invité ses fauves à « empêcher les Juifs de souiller notre lieu saint avec leurs pieds sales » et qui a jugé utile de préciser que  » le sang d’un martyr est un sang pur, est un sang beau, car il est versé pour allah « . C’EST UN VERITABLE APPEL AU MEURTRE. D’autre part il faut rappeler que jeudi 10 mars, à 11 heures, lors de sa prise d’antenne pour le compte de RCJ (radio communauté juive ), SUR LA FREQUENCE JUIVE PARISIENNE, le speaker a osé dire: « hier à Tel-Aviv, une personne a tué une personne et à Jérusalem un assaillant a blessé deux passants », TOUT CECI SUR LA RADIO DU FSJU. Ce speaker a inventé une formule pour le hezbollah en parlant de  » L’ORGANISATION CHIITE ARMEE  » pour éviter de dire TERRORISTE. Aujourd’hui seulement, ce speaker qui s’appelle JONATHAN SIKSOU , sans doute en raison des nombreuses protestations, a prononcé le terme de terroriste pour évoquer le meurtre de mercredi soir à Tel-Aviv. QUI EST-IL REELLEMENT ? QUE FAIT-IL SUR RCJ OU IL EST EN POSTE DEPUIS QUATORZE ANS? MYSTERE, QUI DOIT ETRE ELUCIDE. QUI PROTEGE CET INDIVIDU DANS UNE RADIO OU IL N’A MANIFESTEMENT PAS SA PLACE ?

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *