VIDEO – Procès Merah : Loïc Liber, le militaire blessé à Montauban, soulagé par le verdict

By  |  7 Comments

Par Sophie Pointaire

Jeudi 18 avril, Abdelkader Merah a été condamné en appel à 30 ans de prison et reconnu coupable de complicité des sept assassinats commis par son frère, Mohammed Merah. Ce verdict est un soulagement pour Loïc Liber. Ce parachustiste est le seul rescapé de l’attaque de Montauban en 2012.
Depuis sa chambre de l’Institution nationale des Invalides à Paris ou il toujours hospitalisé, Loïc Liber a suivi les journées d’audience en visio-conférence. 7 ans après la fusillade qui l’a rendu tétraplégique, il a témoigné à distance durant ce procès, mais sans montrer son visage.
Le soldat du 17ème régiment du génie parachutiste de Montauban est le seul survivant de l’attaque du 15 mars 2012.
Ce jour -là, Mohammed Merah tue deux de ses camarades devant un distributeur de Montauban.
Lors de son témoignage, Loïc Liber a eu une pensée pour ses frères d’armes assassinés et pour les victimes tuées à l’école juive Ozar Hatorah de Toulouse.
« >
Le verdict de 30 ans de prison rendu par la Cour d’assises spéciale de Paris est un soulagement pour Loïc Liber.
« Je suis plutôt satisfait  » dit-il sobrement. « Etant parachutiste, j’avais des camarades, ils sont plus là, moi je suis le seul rescapé ». Le militaire guadeloupéen confie en revanche son inquiétude sur un éventuel pourvoi en cassation des avocats d’Abdelkader Merah. « Si il doit y avoir un 3ème procès, ça fait vraiment mal…je n’aimerais pas un 3ème procès ».

Prisonnier de son fauteuil, s’exprimant avec peine, Loïc Liber tente de touner la page sur le drame qui a fait basculer sa vie alors qu’il n’avait que 27 ans. « J’essaye d’aller de l’avant, me construire une nouvelle vie, chaque jour c’est un combat ». Retourner chez lui en Guadeloupe, Il y pense beaucoup. Mais son état de santé nécessite une prise en charge très contraignante. Alors Loïc réfléchit à un projet de vie « plus gai, plus stable … je me bats pour moi, pour mes proches… pour ne pas me laisser aller ».

Source :
https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/proces-merah-loic-liber-militaire-blesse-montauban-soulage-verdict-1659544.html

Le 15 mars 2012 vers 14 h 10 à Montauban, un individu casqué arrivé à scooter s’arrête devant un distributeur de billets de la Caisse d’Épargne, situé à proximité de la caserne Doumerc devant lequel stationne un groupe de militaires. Après avoir écarté une personne âgée, au moyen de son arme de poing il tue un premier militaire, Mohamed Farah Chamse-Dine Legouad du 17e Régiment du génie parachutiste qui était en train de composer son code bancaire. Le tireur vise ensuite le caporal Loïc Liber qui essaie de s’enfuir vers l’angle du centre commercial, avant de s’effondrer, grièvement blessé d’une balle dans la tête et une autre au thorax. Le tueur recharge son arme et touche un dernier parachutiste, le caporal Abel Chennouf qui tente de s’éloigner en rampant vers la boulangerie. Le terroriste s’approche, le retourne et l’achève. Devant la caméra miniature qu’il s’est sanglée sur le buste, il fait le chiffre trois avec sa main pour indiquer le nombre de ses victimes et s’enfuit sur son scooter en hurlant « Allah akbar ». Poursuivi par un adjudant-chef qui essaie de le faire tomber de son deux-roues et de l’arrêter, il parvient à s’échapper sain et sauf mais en ayant abandonné sur la scène du crime des étuis et un chargeur qu’il a laissé tomber par inadvertance. Le jour même, Mohammed Merah invite sa sœur Aïcha et son frère Abdelkader à partager une pizza et à boire un verre, se montrant inhabituellement affectueux, comme s’il voulait leur « dire au revoir ». Le soir, il participe à un « rodéo » automobile aux Izards. Le 17 mars 2012, il passe une soirée en discothèque dans une boîte de Fenouillet fréquentée par les jeunes des cités toulousaines

happywheels

7 Commentaires

  1. Ben-Yaakov

    24 avril 2019 at 21 h 01 min

    Que Dieu le bénisse. UN TZADIK ! UN HÉRO ! Je suis vraiment révulsé par ces terroristes que la France a nourris, payés, éduqués, soignés… tout ça pour quoi ? Pour qu’ils nous trahissent ! La vie de cette homme a basculé dans l’horreur à cause d’une sous-merde djihadiste qui n’avait pas sa place dans notre nation.

    • BERRANGER Catherine

      25 avril 2019 at 9 h 20 min

      Bien dit !

      • Ben-Yaakov

        25 avril 2019 at 13 h 01 min

        Merci

  2. Rosa SAHSAN

    25 avril 2019 at 12 h 33 min

    Et dire que Dupont-Moretti ose dire que c’est un honneur de défendre cette bête immonde. Quelle horreur .
    ROSA

    • liguedefensejuive

      25 avril 2019 at 15 h 01 min

      Maitre Dupont Moretti connait très bien la valeur et le poids des mots qu’il utilise.
      Avec ce prétendu « honneur » il partage également l’horreur des crimes de la famille Merah

      • Franck

        25 avril 2019 at 21 h 43 min

        Pauvre soldat, sa vie est foutu.

        Je déteste la roublardise de cet avocat télé-hygiénique pour sa façon de jouer avec les mots et nous la faire a l’envers.
        Ça me rappelle :
        « 5 minutes (de parole) pour les juifs,5 minutes pour hilter » comme si les saloperie qu’il défend mériteraient autre chose qu’une jolie corde au bout d’un arbre.

  3. Jacko Levy

    25 avril 2019 at 18 h 10 min

    je viens de lire sur J For Homme

    «  »Lutte contre l’hémophilie: bientôt une thérapie révolutionnaire ?
    By Haï – Avr 24, 2019044 »

    c’est bon :es Juifs!! cessez de nous saouler avec vos découvertes quasi quotidiennes

    simultanément on apprend sur le média tunisien « as sabah » que la « Tunisie lutte avec sucçès contre l’ homophilie galopante qui gangrène la jeunesse tunisienne……. » 😆 😆

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *