Candidate à la présidence de l’Assemblée nationale :Yaël Braun-Pivet

By  |  4 Comments

née le 7 décembre 1970 à Nancy (Meurthe-et-Moselle), est une avocate, militante associative et femme politique française.

Elle est régulièrement la cible d’injures et menaces sexistes et antisémites d’anonymes, notamment en 2018, en marge de l’affaire Benalla, ou en 2021, dans le contexte des débats sur la politique sanitaire française. Face à ces attaques, « Twitter France refuse de répondre aux demandes des services de police judiciaire en charge de l’enquête » de 201866 mais Yaël Braun-Pivet reçoit à toutes ces occasions le soutien de la classe politique.

Membre du Parti socialiste puis d’En marche (devenu La République en marche), elle est élue députée dans la cinquième circonscription des Yvelines lors des élections législatives de 2017. Elle est présidente de la commission des Lois constitutionnelles, de la Législation et de l’Administration générale de la République à l’Assemblée nationale, sous la XVe législature, de 2017 à 2022.
Le 20 mai 2022, elle est nommée ministre des Outre-mer par Emmanuel Macron dans le gouvernement d’Élisabeth Borne. Quelques semaines plus tard, elle est réélue députée des Yvelines puis désignée candidate à la présidence de l’Assemblée nationale par les groupes de la majorité présidentielle. Le 25 juin, elle quitte ses fonctions ministérielles

Yaël Braun-Pivet naît le 7 décembre 1970 à Nancy dans le département de Meurthe-et-Moselle, en région Grand Est.
Elle se présente comme une descendante de « l’immigration slave, juive polonaise et juive allemande, avec des grands-parents entrés en France avec des visas touristes » et une valise, dans les années 19301. Libération indique qu’elle n’est « ni pratiquante ni croyante » et qu’elle « célèbre en famille les fêtes juives, comme le faisait son père (…) et surtout son grand-père, tailleur juif polonais qui, fuyant l’antisémitisme, s’est réfugié à Nancy dans les années 30 » pour échapper aux Nazis. Après la guerre, il est médaillé de la Résistance4.

source Wikipedia

happywheels

4 Commentaires

  1. Franccomtois dit :

    Pas de respect pour tout se qui approche de prés ou de loin micron et la gauche!Elle comme ses collegues contribuent á l´effondrement de l´Hexagone!

  2. Massada dit :

    Elle fut ma députée dans la 5eme Yvelines, s’est servie de ce mandat afin de se faire connaitre mais selon moi, n’a apportée aucune valeur ajoutée à la circonscription. Je pense que cette dame est opportuniste et gère sa carrière au mieux. Les outre mer se font une piètre opinion d’elle. Je crois qu’après le perchoir, elle se présentera dans 5 ans à la Présidentielle. On dit que c’est une dame de consensus, espérons !

  3. benjamin dit :

    quel que soit son parcour ou son profil cette femme est la cible d attaques immondes !et elle a raison de dire qu il faut toujours porter plainte !et se defendre !si elle accède comme c est probable a la presidence de l assemblèè nationale elle aura la lourde tache de gerer au mieux les balivernes stupides des deputès LFI et leurs connotations evidentes antisemites et surtout leur haine absolue de l etat juif d israel!entendre la garido ou la obono s axprimer va etre assez pittoresque …..

  4. Lior dit :

    On la soutient quand elle est victime d’agressions antisémites, mais hors de question de voter pour elle.

Publier un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.