Le déchaînement de Macron était-il lié au programme Pro-BDS et anti-Israël hébergé dans l’église Sainte-Anne?

By  |  12 Comments

Après l’explosion du président français Emmanuel Macron contre les agents de sécurité israéliens du Shin Bet à l’extérieur de l’église Sainte-Anne mercredi , plusieurs médias israéliens ont déclaré que sa colère contre les responsables de la sécurité israéliens entrant dans l’église était due à l’organisation pro-BDS et antisémite qui est logé dans l’église.
Personne ne sait vraiment si cela a provoqué la colère de Macron ou s’il a simplement un mauvais caractère, mais y a-t-il une véritable raison pour laquelle il est si territorial à propos de l’église? L’église Sainte-Anne est une église catholique romaine dans le quartier musulman de la vieille ville de Jérusalem qui a été donnée à la France par l’Empire ottoman en 1856.
Il y a certainement une raison et ce n’est pas joli. Ce que l’on sait en effet de l’église Sainte-Anne, c’est qu’elle abrite une branche de l’organisation appelée Programme d’accompagnement œcuménique en Palestine et en Israël (EAPPI). L’EAPPI, fondée par le Conseil mondial des églises (COE) basé à Genève, amène des militants en Judée-Samarie en tant que «touristes», qui reçoivent une formation spéciale et sont déployés aux postes de contrôle palestiniens et autres zones sensibles pour provoquer et confrontations vidéo entre Palestiniens et Israéliens soldats. Les «touristes» retournent ensuite en Europe et utilisent leur «expérience et documentation de première main» pour faire avancer les campagnes anti-Israël et pro-BDS.
Les activités de l’EAPPI, qui sont considérées comme œuvrant pour une «paix juste» entre la Palestine et Israël, sont complètement inclinées et unilatérales, le seul objectif étant de filmer «l’oppression israélienne des Palestiniens» tout en ignorant complètement la présence d’anti-israéliens et propagande pro-violence dans la société palestinienne, sans parler de terreur pure et simple. Les militants sont tenus d’avoir une expérience avec les outils vidéo et numériques afin de documenter «l’oppression israélienne» et de transférer le matériel pour les campagnes d’incitation anti-Israël ainsi que d’avoir des liens avec l’église ou des groupes politiques en Europe à utiliser comme plateformes pour anti-Israël campagnes.
DMU, une organisation qui surveille les actions du COE en Israël, a déclaré: «Le gouvernement français a été lié à maintes reprises à des activités contre l’État d’Israël. En mars 2018, un employé de l’ambassade [française] a été pris en contrebande d’armes dans la bande de Gaza. En juillet 2019, le consulat français a choisi un activiste terroriste pour gérer un camp en son nom à Jérusalem-Est. Pendant tout ce temps, le gouvernement continue de fournir une protection quotidienne aux militants du BDS. Le gouvernement français devrait faire l’objet de pressions pour mettre fin au règne libre de ces militants et les retirer du complexe. »
Un rapport de l’ONG Monitor en 2019 intitulé «EAPPI: le camp de formation du Conseil œcuménique pour le plaidoyer anti-israélien» a déclaré que l’EAPPI avait amené 1 800 volontaires en Judée-Samarie pour «témoigner de la vie sous occupation» – quelque chose que le COE ne fait que en Israël et dans aucune autre zone de conflit à travers le monde.
«Bien qu’il se présente comme un programme de protection et de protection des droits de l’homme, l’EAPPI met fortement l’accent sur le plaidoyer politique avant, pendant et après le voyage», indique le rapport de l’ONG. «Lorsque les volontaires retournent dans leur pays d’origine et leurs églises, ils s’engagent dans un plaidoyer anti-israélien, comme des campagnes BDS (boycott, désinvestissement et sanctions) et comparent Israël à l’apartheid en Afrique du Sud et à l’Allemagne nazie.»
«L’EAPPI collabore avec un certain nombre d’ONG politiques de la région, y compris des groupes qui soutiennent les campagnes BDS contre Israël et / ou qui accusent Israël de« crimes de guerre ».»
En outre, une source de haut niveau a déclaré à TPS en 2019 que les militants de l’EAPPI ont directement soutenu le terrorisme. Des militants de l’EAPPI ont rendu visite à la famille du terroriste palestinien Omar al-Abed, qui a assassiné Yosef Salomon, sa fille Chaya et son fils Elad chez eux à Neve Tsuf en juillet 2017. La visite n’a eu lieu que quelques jours après l’attaque et les militants ont même a donné de l’argent à la famille!
DMU a déclaré à TPS que des militants de l’EAPPI ont également visité des maisons de terroristes à Hébron.
Étant donné que le programme EAPPI est situé dans l’enceinte de Sainte-Anne sous juridiction française, il bénéficie de l’immunité diplomatique des responsables de l’application des lois israéliens et les responsables de la sécurité israéliens ne sont pas autorisés à entrer dans l’église sans l’autorisation du gouvernement français. En d’autres termes, la France fournit un pouvoir diplomatique aux campagnes anti-israéliennes et pro-palestiniennes au cœur de la vieille ville de Jérusalem.
En 2016, le Christian Empowerment Council (CEC) a écrit une lettre à l’ambassadeur de France en Israël pour se plaindre de la protection diplomatique française accordée à l’EAPPI, selon un rapport du Jerusalem Post.
«Je pense que le fait que leur bureau se trouve dans la région sous les auspices du gouvernement français est sérieux et représente des relations inappropriées entre les nations amies», a écrit le chef de la CEC, le père Gabriel Naddaf: «Le gouvernement français devrait les faire sortir du complexe. sur son territoire immédiatement et sans délai et de cesser d’aider l’organisation, qui opère illégalement. »
( Bureau YWN Israël – Jérusalem )
Source :
https://www.theyeshivaworld.com/news/featured/1825591/was-macrons-outburst-tied-to-the-pro-bds-anti-israel-program-housed-in-st-annes-church.html

happywheels

12 Commentaires

  1. Abravanel

    24 janvier 2020 at 23 h 08 min

    Merci à la LDJ pour ce rapport sur la généalogie de l’église sainte Anne de nos jours.
    Un beau travail d’enquête!

  2. jlmsika

    24 janvier 2020 at 23 h 26 min

    Comme Pétain et ses milices participaient avec Hitler aux persécutions criminelles antisémites, Macron, Monsieur « en même temps », participe sournoisement, avec les milices terroristes islamo-catholico-gauchistes EAPPI, à un ignoble projet de destruction d’Israël et traîne la France dans la fange!

  3. hérode

    24 janvier 2020 at 23 h 55 min

    Macron en France c’est un comédien arrogant plein de morgue et de suffisance, mais en israël on touche le fond : le comédien c’est mué en clown , pire en pitre franchouillard qui singe chirac comme un bouffon qui part en vrille… !

    • STOP OU ENCORE

      25 janvier 2020 at 22 h 21 min

      très très bien vu ! bonne continuation …..

  4. benjamin

    25 janvier 2020 at 9 h 31 min

    que macron aille se la ramener au mali ! ou la France est insultèè chaque jour et traitèè de colonialiste !mais il est prudent !et se garde bien d organiser les fetes de noel au mali !!!le lion a miaulè !!

  5. Rosa SAHSAN

    25 janvier 2020 at 10 h 34 min

    Pensez-vous que le minable macron est au courant des activités de cette église?
    Si c’est le cas,alors ce pauvre type est pire que ce que je pensais de lui.
    J’espère que la communauté juive va se souvenir de cela en 2022. Ce type doit disparaître et profiter de sa retraite au Touquet.
    ROSA

  6. capucine

    25 janvier 2020 at 13 h 47 min

    Pour moi c’est OUI ! macron est anti-israélien antiJuif et pro-palos !
    et le scandale qu’il a fait devant l’église Sainte Anne de Jérusalem c’est de la provocation aux policiers israéliens qui n’ont fait que sécurisé les lieux !! avait il besoin de faire un tel scandale parce que ce lieu est petit coin de France qui à été magouillé par François 1er et les Ottomans qui est prescrit depuis longtemps !!
    pensez-vous que Netanyahu pourrait faire un tel scandale a macron s’il venait dans une synagogue comme celle de la Victoire ou Notre-Dame de Nazareth parce qu’il représente un petit bout d’Israël ??
    son comportement est scandaleux et inadmissible , j’espère que les juifs ne voteront pas pour lui pour les prochaines présidentielles !!
    et après ça il ose dire qu’il n’est pas un dictateur et que les français ne savent ce qu’est un vrai dictateur …? quel culot !!
    il se prend pour D. sur terre ? pour moi il est est minable

    • Rony d'Alger

      25 janvier 2020 at 18 h 50 min

      Juste une petite remarque sur une question annexe relative aux synagogues parisiennes citées: Il n’y a pas de synagogue notre dame de nazareth, avec ou sans majuscules, mais tout simplement une synagogue située dans la rue Notre Dame de Nazareth, autrement dit une rue portant le nom de Myriam, la mère de Ichou, appelé également Jésus dans certains pays comme … le Portugal.

  7. benjamin

    25 janvier 2020 at 16 h 31 min

    a qui s adressait exactement macron lorsqu il a index pointè vocifèrè OUT !!au policier israelien ?comme PETAIN qui disait aux juifs OUT lui aussi !!!!

  8. Roni

    25 janvier 2020 at 17 h 38 min

    C est pour ca qu il a juste dejeuner avec et n a pas visite l eglise
    Il n avait pas confiance en eux

  9. daniel

    26 janvier 2020 at 11 h 13 min

    Ce que je vois c’est que comme nous en France, vous supportez et supportez toujours et encore cette engeance.
    Et qu’il semble évident qu’a un moment une goutte fera déborder le vase chez nous comme chez vous.
    Et que la réponse sera brutal,violente et disproportionnée.

  10. aval31

    27 janvier 2020 at 9 h 18 min

    Pourquoi le gouvernement israelien n’a pas muré cette pseudo église.

Publier un commentaire

Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *