New York : après Charlottesville, une plaque en hommage au nazi français Pétain fait polémique

By  |  3 Comments

Le maire de la ville, Bill de Blasio, a annoncé jeudi 17 août le retrait d’une plaque commémorative de ce « collaborateur nazi » apposée en 1931 à Broadway.
À New York, les touristes ont une tendance marquée à parcourir les rues les yeux au ciel pour admirer l’époustouflante « skyline » de Manhattan. Délaissés, les trottoirs de cette ville-monde ne manquent pourtant pas d’intérêt. C’est particulièrement vrai pour le « Canyon of heroes ». Au sud de la « Big Apple », à deux pas de Wall Street, d’étranges plaques commémoratives de granite noir sont incrustées sur la chaussée de la mythique avenue de Brodway. Jean Paul II, Nelson Mandela, Charles de Gaulle, Winston Churchill… La ville rend hommage aux grands de ce monde. Mais parmi ces sommités de l’humanité se glisse un intrus qui pourrait faire trébucher certains passants : le maréchal Henri Philippe Pétain.
Dans la foulée des violences liées à l’extrême droite qui ont touché Charlottesville, en Virginie, les États-Unis se (re)découvrent une foule de symboles hautement polémiques. C’est dans ce cadre que le maire de New York a annoncé mercredi 16 août le retrait de la plaque commémorative de Pétain, rapportent nos confrères de L’Obs. « Après les événements violents de Charlottesville, la ville de New York va étudier tous les symboles de haine présents sur son territoire. La plaque commémorative en l’honneur du maréchal Pétain, collaborateur nazi, située sur la promenade du Canyon of Heroes, sera la première à être retirée », a en effet déclaré l’édile sur Twitter.
Installée en 1931 à l’occasion d’un défilé militaire, la plaque ne célèbre pas le collaborateur de Vichy, mais le héros de Verdun lors de la Première Guerre mondiale en 1916. Mais « le fait est qu’il est tristement célèbre aujourd’hui pour sa participation à l’Holocauste et non pour le rôle qu’il a joué durant la Première Guerre mondiale », cinglait en mai dernier un membre de l’Assemblée de l’État de New York dans le Jerusalem Post.
La ville de New York n’est pas la seule à souhaiter faire le ménage depuis les événements tragiques de Charlottesville. À Baltimore, deux statues de soldats confédérés ont été retirées de leur socle à l’aide d’une grue. Selon un rapport datant de 2016 et publié par le Southern Poverty Law Center, spécialisé dans les mouvements extrémistes et les droits civiques, plus de 1 500 symboles confédérés seraient encore dans le pays.
Source :
http://www.lepoint.fr/monde/new-york-apres-charlottesville-une-plaque-en-hommage-a-petain-fait-polemique-17-08-2017-2150600_24.php

happywheels

3 Commentaires

  1. Michadri dit :

    En dehors du fait que je n’ai aucune sympathie pour le Pétain collaborateur et tueur de juifs,il fut avant cela un grand chef militaire!! Ce qui c’est passé à Charlotteville est en grande partie de la responsabilité des bobosgauchos pro-obamerde.

  2. Jean DELAIVE dit :

    C’est incroyable que cette plaque d’hommage à Pétain soit encore là plus de 70 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale !

  3. José dit :

    Sa gloire acquise en 14/18 ne remplacera jamais son ignominie des années 40 qui fit partir enfants, femmes et hommes juifs vers les camps de la mort !

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *