VIDEO -PARIS :Des tags antisémites découverts sur la façade de Sciences Po

By  |  3 Comments

Des tags antisémites ont été découverts sur la façade de Sciences Po au 27 rue Saint-Guillaume à Paris. «C’est encore une fois l’université française qui est attaquée», déclare au Figaro Noemie Madar, présidente de l’Union des étudiants juifs de France (UEJF). «La police est passée ce matin pour prendre acte des tags qui ont été un peu effacés. On peut distinguer une Magen David barrée et les inscriptions ‘‘kouffar’’ («mécréants» ndlr.), ‘‘école de kouffar’’, ‘‘mort à Israël’’», rapporte Noemie Madar qui se trouve devant l’établissement. «Nous attendons une réaction rapide de l’administration de Sciences Po face à ces attaques violentes et antisémites. Les auteurs doivent être retrouvés afin que l’impunité ne permette pas à de tels actes de prospérer. Nous portons plainte pour injure et provocation à la haine raciale», affirme-t-elle.
Du côté de Nova Sciences Po, organisation étudiante propre à l’école, c’est la consternation. «Je ressens un profond dégoût», articule son président Raphaël Zaouati. «Je condamne évidemment ces tags, au nom de Nova que je représente, mais également au nom de toute la communauté étudiante. J’ai une douleur particulière pour les étudiants juifs. Le racisme et l’antisémitisme n’ont jamais eu, n’ont pas et n’auront jamais de place au sein de notre institution. Ces actes doivent être punis.»
Selon le président de l’organisation étudiante, «une plainte a été déposée par Sciences Po pour que la police puisse exploiter les caméras de surveillance. La Mairie de Paris a été appelée pour procéder à un nettoyage le plus vite possible».
Maël Félix Dalgliesh, responsable du syndicat de l’UNI sur le campus parisien de Sciences Po réagit: «J’ai été très surpris en découvrant en photo ces mots sur les murs de Sciences Po. Ce sont des inscriptions parfaitement inqualifiables. Ces tags odieux nous rappellent que le combat contre l’antisémitisme n’est pas achevé et que nous nous devons de poursuivre un travail de mémoire, de sensibilisation et de ferme condamnation de ce type d’acte. Nous pensons tout particulièrement aux étudiants de confession juive et nous les assurons de notre soutien.» L’Unef Sciences Po a de son côté fait part dans un tweet de la «colère» des étudiants: «L’antisémitisme n’a pas sa place dans notre école, lieu de tolérance.»
La ministre de l’Enseignement supérieur Frédérique Vidal a écrit dans un tweet: «Je condamne avec la plus grande fermeté les tags antisémites commis sur les murs de Sciences Po Paris ce matin. La haine n’a pas sa place dans notre République. Tout sera mis en œuvre pour identifier et poursuivre les responsables.»

SOURCE :

https://etudiant.lefigaro.fr/article/des-tags-antisemites-decouverts-sur-la-facade-de-sciences-po_55085476-9b81-11eb-9e49-b1d6452cf4f9/

happywheels

3 Commentaires

  1. Franccomtois dit :

    La France est en décomposition comme bien des pays européen,mais la France est mon pays et cela fait mal.Toute cette crasse,pardon « classe » politique me dégoûte 🤮,des apatrides,l´anti-France dans toute sa splendeur.Voleurs,menteurs,corrompus,repris de justesse comme disait Coluche en un mot des pourritures.
    La rage!!!!!🤬
    -La Marseillaise- Oberkampf French 80s Punk Rock:
    https://youtu.be/CvJwOqrlQOo

    • limone dit :

      selon wiki

      Trash est un substantif anglais qui signifie « ordures », « déchets » et par métonymie « poubelle » (aux États-Unis). Utilisé en tant qu’adjectif dans le langage courant, il qualifie une action, une œuvre, voire une personne, sale, répugnante ou moralement malsaine.

  2. limone dit :

    moi je préfère mr eddy

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *