Saint-Brieuc : Il exhibe un couteau dans la rue et hurle «Allah akbar», la BAC le maîtrise et l’interpelle

By  |  2 Comments

La police a dû faire usage d’un pistolet à impulsion électrique pour interpeller un homme, dans la nuit de dimanche à lundi à Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor). Ce dernier hurlait « Allah akbar » dans la rue, tout en exhibant un couteau.
Des riverains ont alerté les forces de l’ordre vers 1 heure du matin. Un homme se trouvait dans la rue Baratoux avec un couteau en main, et hurlait « Allah akbar ». Une patrouille de la brigade anticriminalité (BAC) s’est rendu sur place et a rapidement repéré le suspect qui a tenté de cacher son arme blanche en voyant arriver les forces de l’ordre.
Les policiers n’ont pris aucun risque et ont d’abord ordonné à cet homme de lâcher son arme. Il a refusé et les fonctionnaires ont décidé de le neutraliser sans tarder, en faisant usage de leur pistolet à impulsion électrique. Le suspect a alors été interpellé et son couteau saisi.
Âgé de 24 ans, l’homme est déjà connu des services de police et de la justice. Alcoolisé, il a été placé en garde à vue différée et devait être auditionné par les enquêteurs du commissariat, une fois son alcoolémie revenue à zéro. Aucun blessé n’est à déplorer.
Lors des vérifications, les policiers se sont aperçus que le mis en cause avait l’interdiction de détenir une arme blanche, suite à une précédente condamnation. Une mesure qui n’a donc pas eu l’effet escompté.
Source
https://actu17.fr/saint-brieuc-il-exhibe-un-couteau-dans-la-rue-et-hurle-allah-akbar-la-bac-le-maitrise-et-linterpelle/?fbclid=IwAR3oQ3u1LoSw3O1DVxB5hc3pJ7pQVTBMdwQPqh_39Wa9Zis2l8Uoa9SgKQQ

happywheels

2 Commentaires

  1. Paul06 dit :

    Alcoolisé il hurle « allah akbar »! Un bon musulman ne boit pas d’alcool. Ou est-ce un nouveau motif d’irresponsabilité après le cannabis?

  2. joseparis dit :

    Cela commence à être quotidien ces scènes de rue en France. Le folklore Français a bien changé ces quarante dernières années! Pas de panique, ce n’est qu’un sentiment d’insécurité comme dirait l’avocat de Mérah (Me Dupont-Moretti).

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *