Symbole contre symbole

By  |  14 Comments

Par Ilan Tsadik

La dernière confrontation à Gaza a eu un impact important non seulement au Moyen-Orient, mais également, indirectement, en Europe et ailleurs.

En Europe, particulièrement, la symbolique de la cause palestinienne s’est réveillée et a pris une tournure bien particulière.

Avant d’aller plus loin, il est nécessaire, principalement dans ce cas, de rappeler qu’un symbole n’a nul besoin de se baser sur des faits pour exister. Lorsque l’on évoque le symbole de la cause palestinienne en Occident, il est indispensable de préciser, et c’est basé sur des dizaines d’enquêtes, que ses porteurs, pour plus de 98% des individus, sont totalement incapables de situer la Palestine et Israël sur une carte, et ignorent les éléments géographiques de base de la Palestine, comme sa dimension, le nombre de Palestiniens, ou encore le nombre d’habitants d’Israël. D’autre part, ils n’ont pas la moindre idée du bilan des morts et des blessés du dernier affrontement entre Tsahal et le Hamas.

Cela dit, cela n’enlève rien à la force du symbole. Ce, d’autant plus qu’il s’agit d’un symbole identitaire.

Descendre dans la rue pour exprimer son soutien au Hamas, ou écrire des slogans anti-israéliens ou antisémites sur les murs des banlieues, c’est une façon pour des musulmans européens d’exprimer leur révolte contre les autorités du pays qui les accueille et qu’ils croient gouverné par « les » Juifs. C’est aussi une possibilité d’exprimer son appartenance à l’islam et son rejet des valeurs qui s’opposent à lui.

Il me faut m’empresser de préciser que ce phénomène ne touche pas tous les musulmans vivant dans des pays occidentaux, loin s’en faut, ni même la majorité d’entre eux. Le jour où l’on a compté le plus grand nombre de manifestants propalestiniens dans les rues de France durant Gardien des Murailles, il y en avait 22 000 dans tout l’Hexagone selon la Police.

Lors, même si, par hypothèse que la Police se soit trompée, il y en avait le double, relativement à la population musulmane de France on parle d’une très petite minorité. Ce qui ne nous permet pas d’exclure cependant qu’une partie significative de ceux qui ne sont pas suffisamment motivés pour battre le pavé sont tout de même sympathisants de « la cause ».

L’autre élément fondamental à relever participe de cela que parmi les 22 000 manifestants, selon les relevés de deux de nos journalistes-témoins qui se sont mêlés aux cortèges, 20 000 étaient des musulmans assumés, soit plus de 90%.

Le calcul était relativement facile à réaliser en observant les vêtements des participants, ainsi que la partie des slogans qui étaient repris en arabe ; la population « souchienne » ne pratiquant pas l’arabe et n’arborant pas le voile islamique.

Autre critère d’observation en Europe, qui conforte la précédente, la répartition par pays des manifestations. Elles ont eu lieu uniquement dans les pays à forte population immigrée, la France, le Royaume-Uni, la Belgique, l’Espagne et la Suède.

Rien ou presque en Grèce, rien en Tchéquie, en Slovaquie, en Slovénie, en Ukraine, en Hongrie, en Autriche, au Danemark, aux Pays-Bas, en Bulgarie, en Pologne, etc.

En Italie et en Allemagne, on a observé des manifestations mais limitées.

On peut affirmer que plus la population immigrée est importante, plus les manifestations ont pris de l’ampleur, la Grande-Bretagne arrivant largement en tête de ce phénomène.

L’on remarquera aussi que lesdits pays à forte immigration sont ceux desquels les gouvernements se montrent les plus critiques de la politique israélienne, notamment sur les media publics.

Inversement, les pays qui limitent fortement l’immigration sont ceux dans lesquels l’appui à Israël se fait le plus clairement entendre, que ce soit au niveau du soutien populaire, de celui de certaines municipalités ou partis politiques, ou carrément au niveau de l’Etat.

De l’Etat, comme en Tchéquie, en Slovaquie, en Slovénie, en Ukraine, et en Autriche, où le drapeau israélien a été hissé aux côtés des couleurs nationales sur certains édifices gouvernementaux.

En Allemagne, le parti de la droite républicaine, principale formation d’opposition, a arboré les couleurs de l’Etat hébreu sur le building de son siège. En Italie, plusieurs députés ont brandi le même étendard en pleine séance du Parlement.

Assiste-t-on à un épiphénomène marquant l’expression d’une sympathie à un camp ou à un autre pendant la durée d’un conflit ?

Nous ne le croyons pas en regardant cet événement de plus près. Ce, d’autant plus que, même dans les pays où la symbolique propalestinienne fait la loi dans la rue, un contre-phénomène, une contre-symbolique pro-israélienne est en train de voir le jour.

Ce qui est plus intéressant encore, consiste à remarquer que les nouveaux partisans européens d’Israël ne sont pas juifs dans leur écrasante majorité.

En France, par exemple, nous avons pris le temps de consulter les textes des internautes réagissant aux articles sur Gaza dans la presse conservatrice. Dans le Figaro, par exemple, nous avons comptabilisé que 85% des commentateurs des articles exprimaient leur soutien voire leur admiration pour Israël, contre 15% d’anti-Israéliens.

Ce qui est spécifiquement intéressant tient à l’argumentation de ce parti pris. La plupart des intervenants soulignant la similitude du danger que l’Etat hébreu affrontait à Gaza avec celui posé, selon eux, par l’ « invasion » étrangère musulmane.

Les mêmes internautes plébiscitaient le « courage » d’Israël, ainsi que le fait que ce courage manquait aux autorités françaises, et que ce n’était qu’une question de temps avant que Gaza ne se transpose à Paris ou à Marseille ; les intervenants se déclarant persuadés que la France se défendra moins bien que les Israéliens.

Un nombre non-négligeable des commentateurs affirmaient pour leur part que la guerre civile des « souchiens » contre les islamistes avait déjà commencé, mettant en avant ce qu’il se passe dans les territoires de non-droit également appelés les territoires perdus de la République.

C’est totalement nouveau. En Europe et en France. On brandit un symbole – la résistance d’Israël face au Djihadisme – contre un autre symbole – la résistance des Djihadistes face à l’Armée israélienne.

Il est intéressant aussi d’observer ce que recoupent ces deux symboles. Ceux qui agitent celui de la « résistance d’Israël » prétendent défendre les valeurs laïques, celles de la République, ainsi que celles de l’identité nationale.

Ils ne sont pas forcément des sympathisants ni des grands connaisseurs de ce qu’il se passe en Israël, non plus que des analystes militaires. Israël est juste leur héros, comme le Hamas est celui de l’autre camp.

Reste à leur concéder que dans leur masse, ils se tiennent largement plus au courant de l’évolution de la situation en consultant les media, et ils sont davantage au fait des avatars de l’affrontement devant Gaza.

Ils adhèrent à une symbolique politique, alors que la symbolique propalestinienne est une symbolique identitaire.

Ce sont assurément des partisans de l’Etat de droit et de la démocratie, alors que chez les propalestiniens, on soutient un califat islamique et l’on rejette les valeurs de la République, de la laïcité et de la démocratie.

Cela n’indique pas que les adeptes de la cause palestinienne n’émettent pas des revendications relatives au droit, ou, du moins, à une certaine forme d’application de celui-ci.

Principalement en adoptant la posture victimaire et en se plaignant d’un génocide que les soldats hébreux commettraient. Ils ignorent le chiffre de 253 décès avancé par le Califat de Gaza, civils et combattants confondus, ce qui, pour huit jours de combats de grande intensité, fait de Gardien des Murailles le « génocide » le plus léger, et d’extrêmement loin, que l’histoire humaine ait connu.

Les propalestiniens clament également le droit des Palestiniens à la souveraineté sur l’ensemble du territoire disputé, sans préciser le sort qui serait réservé aux Israéliens, mais que l’on peut aisément imaginer en prêtant l’oreille à leurs slogans et à leurs cris.

Il est certain que la proportion de proisraéliens parmi les internautes-commentateurs des journaux progressistes français – Libé, le Monde etc. – est nettement moindre que celle des media conservateurs. Mais il est loin d’être nul et avoisine sans les atteindre les 30% selon nos pointages. Et ils reprennent les mêmes motifs que sur le Figaro.

En face, on compte des propalestiniens extrêmement virulents, de même que des gens se réclamant ou laissant paraître une sensibilité de gauche, et des individus dont le langage laisse filtrer des motivations à la limite de la propagande antisémite. Ces journaux ne devraient pas se contenter d’effacer les messages qui leur semblent trop pro-Israéliens, une activité qui ne fait pas l’ombre d’un doute, ils devraient faire très attention également à ne pas héberger des interventions qui n’auraient pas fait rougir le gouvernement de Vichy et ses législateurs antijuifs.

Je dirai sans hésiter que la population tricolore se reconnaît largement plus dans le symbole pro-israélien, que dans le propalestinien.

Ce, en dépit d’une propagande imbuvable de tous les instants des media publics en faveur des terroristes islamiques du Hamas contre l’Etat de droit d’Israël.

Mais cela n’efface nullement le sentiment de la majorité des Français [il s’agit d’une perception de notre part, non d’une vérité absolue, nous n’avons pas la prétention de remplacer une consultation électorale par notre impression] se sentant non-représentés, non-protégés et gouvernés par des incapables et des menteurs.

Beaucoup résistent à la tentation de voter Rassemblement National, tout en se sentant abandonnés par le macronisme, qui a montré ses limites dans la gestion du Corona, de la crise économique et de la sécurité civile.

La quasi-totalité des Français a dû prendre des dispositions afin de préserver sa propriété, à commencer par son véhicule. Les mêmes vivent avec l’impression de ne pouvoir compter que sur eux-mêmes pour se garantir les revenus nécessaires à leur survie économique à ce stade de l’épidémie du Corona.

Or Israël c’est aussi le seul pays du globe dans lequel la pandémie a été éradiquée et dans lequel les habitants vivent une existence absolument normale. Si Emmanuel Macron n’a pas conscience de cette réalité, eux si.

Israël constitue une branche à laquelle il est facile de se raccrocher par les temps maussades qui prévalent en Europe. Notamment parmi nos amis militaires français et les membres de la communauté du Renseignement.

Souvent certains d’entre eux nous font la remarque que les organisations qu’ils combattent au Mali depuis 2013 – et contre lesquelles ils ont perdu 56 camarades – ne sont rien d’autre que des duplicatas du Hamas et du Djihad Islamique Palestinien.

Or quelle justification objective est-il loisible de faire valoir pour condamner Israël qui se défend contre des tirs de roquettes sur Tel-Aviv, tout en combattant ANSAR Dime ou ANSARUL Islam, ou encore le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans ? Alors que ces milices islamiques ne menacent même pas le territoire français ?

La réponse est la chape de plomb sans failles que le gouvernement français fait peser sur le conflit malien et ses péripéties, qui a déjà fait au moins 2 500 morts. Or si la mort durant un combat de 253 personnes méritait l’intitulé de génocide, comment devrait-on nommer l’éradication de 1 200 musulmans avec la participation active de l’Armée française au Mali ?

La question que je ne fais que soulever dans cet article est grave. Elle concerne tout autant les lettres adressées par les officiers supérieurs français au président de leur république. Or le contenu de ces lettres se réfère précisément à la menace d’une perte de souveraineté et de contrôle du territoire national face à ces identitaires qui soutiennent notamment le Hamas.

Ce sont des lancements d’alerte, non pas des menaces de putsch. Emmanuel Macron ne comprend décidément rien à rien.

Il dicte une position alignée sur celle du Hamas à son Premier ministre, à l’agence de presse nationale AFP, à tous les media étatiques et à la diplomatie française.

Si un évènement de la semaine dernière illustre bien ce parti pris, c’est l’interview accordée à TV5 par Son Excellence Daniel Saada, ministre plénipotentiaire de l’ambassade d’Israël, actuel chargé d’Affaires d’Israël en France.

L’interviewer choisi par la chaîne était Mohamed Kaci, un confrère d’origine algérienne, militant passionné de la cause palestinienne. C’est un choix douteux et tout sauf innocent que de charger un activiste musulman d’interroger l’ambassadeur d’Israël, en plein conflit, sur une chaîne de télévision française.

En fait, ce ne fut pas une interview mais l’agression d’un diplomate représentant un Etat démocratique prétendument ami par un journaliste principalement médiocre et accessoirement malintentionné, fonctionnaire de l’Etat français.

Kaci fit état d’un « bilan très lourd » de 227 Palestiniens tués, parmi eux 64 enfants, citant (mal) les sources du Califat islamique. Mais oubliant de préciser – l’étourdi ! –, d’une part que ceux qui ne sont pas des « enfants » au pied de ce bilan, sont des terroristes qui ont tiré 5 000 roquettes sur les villes israéliennes, avec l’unique objectif de tuer le plus de civils juifs possibles. Et d’autre part, que la majorité des morts civils gazaouis ont été tués par des roquettes du Hamas qui ont explosé dans le périmètre de Gaza.

Lorsque l’ambassadeur expliqua ce fait avéré à Kaci, celui-ci, qui n’était visiblement pas au courant de la réalité, répliqua à l’intention de M. Saada : « Ca c’est votre point de vue, M. l’ambassadeur ».

Selon Kaci tout le monde sait que Gaza est une prison à ciel ouvert. De plus, il a donné aux téléspectateurs de TV5, en exclusivité universelle, la raison du récent conflit, à savoir que « Gaza est sous blocus depuis 13 ans, d’où ces tirs de roquettes du Hamas ».

Lorsque l’ambassadeur fit remarquer à cet ersatz de journaliste qu’Israël ne peut pas imposer un blocus à Gaza, puisqu’une partie de la frontière de l’enclave palestinienne est contrôlée par l’Egypte, principal pays arabe, et non par Israël, le journaleux répondit que le blocus était imposé par les deux pays.

On se demande alors pourquoi le Hamas ne lance pas de roquettes sur l’Egypte selon sa théorie ?

Le fonctionnaire de presse de l’Etat français a aussi affirmé qu’ « Israël était considérée comme une puissance occupante à Gaza ». Par qui ? Sa perceptrice, ses cousins et sa concierge ? M. Saada a précisé pour sa part qu’il n’y avait pas un seul soldat israélien à Gaza. J’ajoute, égyptien non plus.

Le faussaire de l’info a affirmé entre autres que Tsahal a détruit des hôpitaux à Gaza. Je crois que même le Hamas n’affirme pas cette contre-vérité. Ou quand l’info officielle française dépasse la propagande des organisations terroristes islamiques.

Mohamed Kaci a aussi joué au jeu idiot des présentateurs français consistant à placer le plus de fois possibles le mot colonie dans l’interview. Or quelqu’un devrait lui dire d’urgence que l’on ne peut pas être un colon sur un territoire lié à l’histoire de sa nation.

Pour que l’on puisse parler de colonie, il faut impérativement que le territoire incriminé n’ait pas de lien historique avec la « métropole » qui le contrôle. Que la population qui en est originaire n’ait aucune racine commune avec celle de la métropole. Comme c’est le cas de la Guyane ou de la Nouvelle Calédonie pour la France, par exemple.

Les guerres d’émancipation des pays colonisés par la France ont fait des millions de morts, 200 000 à Madagascar et 800 000 en Algérie, pour ne parler que de ces deux territoires. 1 050 000 personnes furent massacrées en Indochine par l’Armée française, dont 150 000 civils. Aucun des combattants de ces pays n’a cependant tiré une seule balle de fusil sur Paris ou sur toute autre ville continentale française.

Si 227 Palestiniens tués constituent un « bilan très lourd », quel qualificatif doit-on utiliser pour ces populations décimées par l’Empire colonial français ?

Enfin, l’activiste de la symbolique propalestinienne a osé la question : « Pourquoi les Palestiniens devraient-ils accepter un gouvernement de droite et d’extrême droite en Israël ? ».

Je me contenterai de faire savoir à cet ignare que le gouvernement actuel de transition en Israël est parfaitement paritaire entre deux formations politiques, le Likoud, de droite, comparable aux Républicains en France, et Bleu-Blanc, que l’on peut situer légèrement à gauche du MoDem. Chaque décision pour être adoptée doit obtenir les voix de la majorité des ministres qui sont également répartis entre ces deux partis.

Celui qui qualifie le gouvernement actuel d’Israël de gouvernement de droite ou d’extrême droite n’est pas uniquement un fieffé menteur, c’est aussi un malade mental.

Tout ce que ce « journaliste » du service public a affirmé durant l’interview du représentant de l’Etat d’Israël en France est factuellement faux. Absolument tout. Au point que Son Excellence Daniel Saada, ministre plénipotentiaire de l’ambassade d’Israël a été amené à qualifier son comportement professionnel de « scandaleux » et de « honte », ce qui dénote d’une conduite anormale lors de l’interview d’un diplomate.

Ce fait divers pour exprimer que Paris a adopté en guise de politique au Proche-Orient la symbolique djihadiste palestinienne. En même temps, cela confine, aux yeux d’une majorité de Français qui ne sont plus dupes, à une reddition face à la frange la plus islamiquement radicale de leurs nouveaux compatriotes.

Au point qu’il faudra bientôt une nouvelle marche nationale contre l’antisémitisme afin de contenir les blessures causées par les mensonges de Mohamed Kaci et de ses clones disséminés par une chaîne publique.

Pour les Juifs français ce sera sans doute trop tard. Ils n’en peuvent plus de la haine indue qui les désigne sans interruption. En cinq ans, leurs biens immobiliers sont passés en Israël de 100 000 à 200 000, et ils n’attendront pas l’éventualité d’une guerre civile pour aller vivre dans un pays sans Covid et où on les respecte.

Macron, Castex et Le Drian sont décidément les meilleurs agents de l’émigration des Juifs vers Israël. Ce n’est pas étonnant, dans ces conditions, que Netanyahu refuse de décrocher les appels téléphoniques du président français.

L’émergence d’une symbolique puissante contrebalançant celle des islamiques regroupés autour de la Palestine, parce que prenant racine dans un malaise devenu insupportable pour un grand nombre de gens, concerne de plus en plus de Français. A notre avis, elle ne peut aller que croissant. Les Français ayant besoin d’une branche de salut qui leur ressemble et les rassure à laquelle se raccrocher.

Source
http://www.menapress.org/symbole-contre-symbole-info-012605-21.html

happywheels

14 Commentaires

  1. benjamin dit :

    excellente analyse!evident !la france de macron et des autres avant lui a choisi son camp de manière honteuse et degueulasse !!les representants soit juifs français soit israeliens doivent absolument refuser toute intervention dans les medias francais ! ce sera toujours un piège ! toujours et partout en france !!j ajoute que pour ne parler que de cette appartheid evoquè par le ministre français il doit revoir ses connaissances ! le veritable appartheid a frappè les juifs durant l occupation !avec sa cohorte d interdictions avant les deportations vers la mort atroce !deux freres et une soeur ont ètè virès de l ecole parceque JUIFS ce ministre devrait crever de HONTE ce salopard est un infect connard !lui et son president !!

  2. capucine dit :

    Mais qu’ est ce qu’ ils ont tous à s’appitoyer sur les palos alors qu’ ils reçoivent depuis des années de l’aide humanitaire et même du matériel de construction avec lequel ils ont construits les premiers tunnels. ..et Abbas leur donne aussi de l’argent. ..

  3. Franccomtois dit :

    Pas marre ces salopards de chercher toujours des noises á Israel.Pays démocratique,surement pas parfait,mais quand même celles et ceux qui y vivent n´y sont pas trop mal que je sache,voir les autres riant pays autours.
    Un pays que l´on oublie l´Irlande,une partie du pays n´est-il pas colonisé?Lá je ne prend pas partie pour une quelquonque religion.Le Nord de l´Irlande est sous le joug anglais qui maintient une partie de la population dans une certaine misere avec des droits rabotés,violence quasiment permanente.Pas de manif de soutien,pas de prise de position contre cette occupation par l´ONU ou autres assoces droit de l´hommiste á la con.

    Les Samis(peuple autochtone) dans le Nord de l´Europe,peuple oublié et maintenue dans une totale misere,qu´en est-il aujourd´hui?
    Je ne vous parle même pas des autres peuple comme les amérindiens,aborigenes,kanaks et bien d´autres.

    Solidarité Europe-Israel!

    Une trés belle musique á découvrir pour celles et ceux qui ne connaissent pas.Vous entendre l´accordéon qui intervient de maniere extraordinaire:
    -שני שושנים – אנסמבל קדם | Kedem Ensemble – Shnei Shoshanim
    https://youtu.be/ek2pDcZO6KE

  4. Moshé dit :

    Comme lors de la montée du nazisme, il y avait avant tout des politiciens corrompus et pas uniquement allemands, loin de là, tous les pays ont participé au financement et l’effort industriel ayant permit aux nazis de devenir la plus puissante armée armée d’Europe et de très loin !

    Pareil avec les nazis du hamas et des multiples djihad, tous les chefs de ces organisations nazies sont milliardaires et passent la major partie de leur temps dans des banques suisses !

    Biden a attendu 100 jours pour enfin pouvoir envoyer Hunter négocier les futurs milliards qu’il va offrir sur un plateau en vermeil aux trésoriers du hamas, meshal et hanyeh.

    Comme avec arafat et ses dizaines de milliards laissés après son heureuse disparition, tous les fonds versés par les états le sont via un compte dans une banque suisse et plus de 20% sont reversés aux politiques en personnes des pays donateurs,la machine est rodée et ils n’en pouvaient plus d’attendre après 4 ans de Trump !!

    meshal et hanyeh possèdent chacun plus de 10 milliards sur des comptes personnels et ils ne s’en cachent même pas.

    La macronette salive de pouvoir gaspiller un maximum de milliards versés sur les comptes de meshal et hanyeh, automatiquement plus de 20% des montants payés par les contribuables français seront automatiquement créditer sur un compte « macron » aux Bahamas !

  5. Franccomtois dit :

    Parlant de symbole:
    Syrie : le président Bachar el-Assad réélu avec 95,1% des voix
    Les deux autres candidats qui se présentaient face à lui, Abdallah Salloum Abdallah et Mahmoud Mareï, ont obtenu respectivement 1,5% et 3,3% de voix.

    Par Le Figaro avec AFP

    Perso je n´aimerai pas faire parti des 5%.Un tel résultat va surement faire frétiller l´asticot de l´entre-cuisse du maire de Compiegne 🤬.
    Je me souviens d´une voisine syrienne qui nous avaient raconté une des partis des horreurs qu´elle avait vu.Elle était avec ses petites et elle a vu arrivé une milice(étrangés) pro bashar,elle s´est cachée et a posé la main sur la bouche de la plus petite.Ils sont entrés chez ses voisins(9 personnes),ils ont sorti tout le monde,enfants compris,tous égorgés les uns aprés les autres,de lá ou elle était elle a tout vu et entendu,elle s´est mise á pleurer et c´est excusée de nous avoir parlé de cela,nous l´avons rassuré.Said son mari a perdu 2 freres et son pere.Ses freres ont été arrêté,torturé,assassiné,un fut déposé devant la porte de ses parents,quand le pere a vu le corp de son fils il est mort peu de temps aprés.Lorsqu´elle nous a raconté ces horreurs nous étions avec d´autres voisins,iraniens,camerounais,allemands et nous,nous étions tous en bas de l´immeuble pour boire un verre.Dure!
    Beaucoup de réfugiés syrien se sont confiés de leur vécu,nous les avons écouté et croyez-moi,l´horreur.
    Une note rigolote quand même,nous avons montré des photos de classe des petits Franccomtois quand nous étions dans une de ces riantes cités.Ils ont cru que avions vécu dans un pays arabe,nous leur avons dit que non,que c´était en France,ils n´en revenaient pas.
    Sinon le prof de Krav-maga a parlé aux petits Franccomtois de la série israélienne Fauda.Les gamins lui ont demandé si elle était en francais pour moi,car l´allemand á part demander mon chemin,pas fortiche le monsieur.
    Le prof leur a dit que nous pouvions la regarder en hébreux,ils ont répondu qu´ils ne le parle pas et cela les a fait bien rire.Ils se sont demandaient si l´instructeur pensait qu´ils étaient juif.
    Finalement nous regarderons la série avec les sous-titres en francais,car pas traduit dans la langue de moliere apparament.

  6. Franccomtois dit :

    Pour les salopards pseudo pro-« palestinien »:
    Source Europe-Israel
    -Une jeune fille nièce de 17 ans du chef du Hamas, Ismail Haniyeh, a été hospitalisée depuis plus d’un mois en Israël, pour subir une greffe de moelle osseuse, rapportent les médias israéliens.

    Israel apartheid????

    • Moshé dit :

      @Francomtois, cette saloperie sera certainement mieux traitée que l israélien lambda, je ne connais pas beaucoup d israélien du peuple qui soit hospitalisé plus d un mois pour attendre un organe ?!?!
      C est retour maison et aller et retours pour dialyses !!!

      • Franccomtois dit :

        Moshé nous avions un commentateur sur ce site avec le pseudo Haim67 que je salue médecin de son état.Il disait la même chose que vous si mes souvenirs sont bon.
        Font-ils cela pour montrer au monde qu´Israel est un bon pays prêt á soigner ses pires ennemies?Ceci en laissant une bonne partie de son peuple dans la misére,un travers d´Israel comme pour toutes les démocraties.
        D´un autre côté je suis malgré tout content que cette petite puisse être soigné,elle n´a pas á payer la connerie de ses aînés.
        Soutenir Israel ne veut pas dire ne pas critiquer certains points,dire amen á tout ferait de nous des neuneus.

  7. benjamin dit :

    la france a votè hier une resolution de L OMS qui accuse israel d avoir discriminè les palestiniens et les druzes sur les vaccinations covid !l espagne et le portugal ont egalement votè cette degueulasserie !!qui pourrait s accompagner de sanctions internationales!!c est un cas unique !c est israel ! le pelè le galeux d ou vient tout le mal !!!en plus enquete onusienne sur crimes de guerre d israel a gaza! enquete une de plus lancèè par la cour penale internationale sur crimes de guerre cette fois en cisjordanie depuis une dizaine d annèès !!et ce n est pas fini!!on accable l etat d israel d enquetes diverses et varièès !on veut le noyer !!et la france eternelle est dans tous les coups !! tous sans exception !!!

  8. Moshé dit :

    L islam et son pendant armé, ; l islamisme ont été récupérés par le nazisme le plus virulent, cela fait plus de 70 ans que la totalité (sauf exception) des nations arabes n ont cessés de promettre la destruction d Israel et ont chassés les juifs de leurs nations !

    Depuis la fin du règne nazi, ils ont repris l idéologie nazie, d ailleurs de très nombreux ss se sont réfugiés dans des pays arabe ou musulmans après avoir évités les juridictions de Nuremberg et autres, ils ont été protégés par la république française, comme ce fut le cas d amin al husseini, en réalité, le nombre de nazis n a cessé de croître depuis la fin de la 2eme guerre mondiale, il y en a des centaines de milliers rien qu en France !!

  9. benjamin dit :

    dans la liste des massacres de la lutte pour l independance des colonies françaises ajoutons le maroc et ses abominables repressions du rif avec au moins 250 000 morts ou s est illustrè deja ! petain !et puis il y a cette histoite du rwanda dont parle macron !de gaulle dans sa fameuse fumeuse!!conference de presse sur israel parle d occupation qui genere repression …venant de ce president qui a reprimè durant quatre ans !!en algerie !alors qu il critique vertement israel en septembre 1967 alors que la guerre s est terminèè en juin 1967!!!!!foutage de gueule integral !!donneur de leçon et menteur proverbial !!cette conference de presse est le signal de ce que des tas d idiots appellent l antisionisme en france !!

  10. Moshé dit :

    Que personne ne s en face, les serveurs de la banque Pictet&Cie sont sous haute surveillance, chaque centime est tracé !

    Le compte de macronette en Suisse est aussi scanné par les algorithmes ternaires de l unité 8200 !!

    Rien de plus simple que d entrer dans les serveurs de banques helvétiques, même des gamins s y sont aventurés avec des trackers bas de gamme !

    L administration suisse a été hackée, pareil pour la plupart des entreprises stratégiques de ce petit pays, ca fait plus de 25 ans que tous les mouvements et opérations sur les comptes de toutes les banques passent d abord par Tel-Aviv avant d être exécutés en interne !

    Attendons encore que les arabes fassent le travail, il suffit de bien faire comprendre aux arabes que tout leur ponion volé depuis des décennies est en Suisse, de leur faire comprendre que tout le fric ensanglanté qui les a placé dans cette misère, dort dans les banques helvétique, que tout le malheur des arabes réside dans des coffres aux noms des généraux algériens en Suisse, pareil pour les politiques et pour les dictateurs corrompus et leurs larbins psychopathes tortionnaires !

    Le vent va bientôt tourner mes amis, mais que les populations arabes le sachent, toute leur misère et tragédie repose dans des banques helvétiques !!!!

  11. Moshé dit :

    Il se rend régulièrement a Genève avec limousine et jet vitres teintée, il est tracké par les russes, la CIA et tous les services de renseignements, je ne vais pas tous les énumérer !

    Tous présidents français ont fait leurs aller et retours avec Genève, j ai vu Sarko 5 fois en 2 ans venir avec son chauffeur débarquer dans une des banques favorite de l olp et bizarrement aussi du hamas, par contre, je ne peux pas donner mes sources, mais elles sont fiables !

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *