Tags antisémites : Plusieurs communes de la Réunion touchées

By  |  3 Comments

SAINT-DENIS. Dans la nuit de vendredi à samedi, des tags antisémites ont été inscrits sur un mur à Sainte-Clotilde. D’autres sont apparus à Sainte-Marie et au Port.
Les messages sont brouillons, mal orthographiés, souvent incohérents et pas ciblés… probablement l’œuvre malsaine de neuneus. Dans la nuit de vendredi à samedi, un ou plusieurs individus ont tagué un mur à Sainte-Clotilde. On peut y lire à côté d’une croix gammée : « La race juifs est peste modial. Mort aux juis (sic) » Un autre tag du même acabit a été commis quelques mètres plus loin : « Mort aux juifs, vive Hitler ».
Alertés, les services de police ont fait le nécessaire pour que ce message de haine disparaisse du paysage, hier dans le courant de la matinée. Une enquête a été ouverte mais il semble que les indices sont minces en l’absence de témoins ou de caméra de vidéo surveillance qui auraient permis d’identifier son ou ses auteurs.
« Mort aux juifs » à Sainte-Marie
Il se trouve aussi que ce n’est pas un cas isolé. D’autres tags aux relents antisémites ont fleuri dernièrement dans d’autres communes de l’île. C’est le cas dans la cité portoise où tout a été effacé illico presto à l’initiative de la Confédération nationale du logement Réunion. Sans dépôt de plainte, semble-t-il. D’autres inscriptions du style « Mort aux juifs » sont apparues dans les WC du Cinépalme de Sainte-Marie, il y a environ un mois. Dans la même commune, des tags similaires ont été apposés sur plusieurs panneaux de la circulation, en milieu de semaine passée. Là encore, il pourrait s’agir d’initiatives à mettre sur le compte d’un ou plusieurs individus « bas du plafond ». Si les autorités restent vigilantes, elles ne semblent pas inquiètes outre mesure. Car les tags en question n’ont pas été déposés à proximité de lieux symboliquement ciblés.
Une peine exemplaire à Strasbourg
Pour autant, le ou les auteurs de tags antisémites doivent savoir que ce type d’infraction peut être lourdement sanctionné par les tribunaux. À Strasbourg à la mi-novembre, un homme de 62 ans a été condamné à 18 mois de prison avec mandat de dépôt à la barre et 1 500 euros d’amende pour incitation à la haine raciale et apologie du terrorisme.
Ses tags nauséabonds, apposés sur des rames de tramway, portait un même message haineux : « Mort aux juifs, USA Israël = nazis ». À l’audience, il a assuré n’avoir « pas de problème avec les Juifs » mais être « contre ceux qui tuent les enfants », selon les DNA. « Je n’arrivais pas à bien formuler mes pensées. C’était juste pour informer les gens. Je le regrette. »
E.L
Source https://www.clicanoo.re/

happywheels

3 Commentaires

  1. Paul06 dit :

    Une forte communauté musulmane. Un lien? Peut être pas, si j’ en crois les futurs propos, les futures postures de la grand mosquée de Paris

  2. David dit :

    Il y a seulement une quinzaine d’années toutes les religions vivaient en bonne intelligence .
    Je pense que certains mahorais préfèrent vivre à La Réunion qu’à Mayotte et ça posera des problèmes dans l’avenir .

  3. David dit :

    Je ne comprends pas pourquoi la France attaché tant d’importance à Mayotte qui nous coûte des milliards .
    Sans compter que de plus en plus de comoriens s’installent à Mayotte et comme en France nous apporte la violence et le désordre .
    La France au niveau stratégique dans l’Ocean Indien peut se passer de Mayotte….elle possède l’Ile de la Réunion et pourrait éventuellement utiliser le port de Diego Suarez à Madagascar comme jadis avant son indépendance
    Je rappelle par ailleurs que l’occupation de Mayotte est illégale car elle fait partie intégrante des Comores .

Publier un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.