A Toulouse, les antifascistes se conduisent en petits fascistes

By  |  2 Comments

Le mur du çon a été pulvérisé samedi dernier à Toulouse par les équipes gauchistes du Front de gauche, NPA (qui ne veut pas dire nouveau parti antisémite) et autres autonomes etc., etc. En menaçant et expulsant les représentants de la communauté juive toulousaine d’une manifestation antiraciste et anti fasciste, ces indignés à la vue basse ont donné la mesure de leur intelligence. Aux cris de « dehors le Crif! » et de « dehors les sionistes! » ils ont forcé la représentante locale du Crif, Nicole Yardeni, à rebrousser chemin sous les insultes. Quelle leçon de choses!

lire l’article de Jacques TARNERO en cliquant sur le lien ci-après

http://www.huffingtonpost.fr/jacques-tarnero/a-toulouse-les-antifascistes-se-conduisent-en-petits-fascistes_b_4851636.html?utm_hp_ref=france

happywheels

2 Commentaires

  1. Richard C.

    26 février 2014 at 19 h 47 min

    A quoi s’attendait Yardeni? La naïveté poussée à ce point là fait que je ne me sens pas représenté par le CRIF, qui ne représente que lui!

  2. Davido

    11 mars 2014 at 1 h 05 min

    cA fout les boules ces retournements dégueulasses, quand j’étais jeuno à la fin des 90 dans le sud ouest, le chef des Redskins c’était mon ancien copain du Talmud Torah, et certains Juifs on tenait notre place chez les Antifas.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *