ATTENTAT EN ISÈRE: UNE « VENGEANCE PERSONNELLE », SELON UN EXPERT

By  |  8 Comments

Yassin Salhi, le terroriste qui avait décapité son patron dans une usine de Saint-Quentin-Fallavier (Isère), le 26 juin, aurait agi par « vengeance personnelle ». C’est en tout cas ce qu’avance le rapport de l’expert-psychiatre nommé par la justice.

L’attentat n’en serait pas un. Si cette conclusion revient à la justice, c’est en tout cas ce qu’avance le professeur Daniel Zagury qui estime dans son rapport d’expertise psychiatrique que Yassin Salhi aurait d’abord agi « dans un mouvement de vengeance personnelle » lorsqu’il a décapité son patron à Saint-Quentin-Fallavier, le 26 juin dernier. Le document, auquel a pu avoir accès RTL, souligne également « l’explosivité émotionnelle » du suspect, mais tout en le jugeant pleinement responsable de ses actes.
« Son geste serait celui d’un timoré, d’un employé solitaire, susceptible et peu assuré, qui a accumulé les tensions et se sentait humilié par ses supérieurs », détaille le rapport, remettant ainsi en cause la thèse d’une action terroriste islamiste. Le terrible geste de Salhi, 35 ans et père de trois enfants, serait ainsi dû à une « explosivité personnelle » qui s’est manifestée précisément, et brutalement, ce 26 juin.
L’expert n’écarte toutefois pas explicitement les motivations terroristes du tueur de Saint-Quentin-Fallavier. Ainsi, son crime aurait bien été inspiré de la « martyrologie radicale islamiste » et destiné à marquer les esprits, soit la définition d’un attentat. De plus, le professeur Zagury estime que Yassin Salhi a ainsi voulu « laisser de lui une trace perçue comme héroïque », avant de tempérer: « son niveau d’implication dans ce registre terroriste devra être précisé ». Le psychiatre réclame aussi des examens psychiatriques complémentaires.
Une chose est toutefois clairement établie dans le rapport: le suspect est pleinement responsable de ses actes. Ne présentant ni anomalie mentale, ni antécédents psychiatriques, Yassin Salhi peut ainsi être jugé, conclu Daniel Zagury.

source :
http://www.francesoir.fr/societe-faits-divers/attentat-en-isere-une-vengeance-personnelle-selon-un-expert

happywheels

8 Commentaires

  1. Bellar dit :

    Le mot d’ordre est : surtout  » padamalgame » entre Islam et terrorisme…

    Alors le juge et le psychiatre vont aller dans le sens de la doxa…
    Au pount où on en est …

  2. capucine dit :

    il vont dire que c’est sur un coup de folie qu’il décapité son patron ?
    n’est ce pas Monsieur le professeur Zagury ???
    je crois plutôt que ce djihadiste est revenu de Syrie et qu’il a prémédité la décapitation de son patron !!
    il doit avoir la peine qu’il mérite ! la prison à perpétuité !!
    Tolérance zéro pour l’assassin !

  3. josué bencanaan dit :

    dans 10 ans il sera dehors merci a la justice francaise

  4. Pierre un gaulois dit :

    C’est pas un cachet de Padamalgam, c’est toute la boite qu’ils veulent nous faire avaler…

  5. roni dit :

    trop facile il sest senti frustre donc il a decapite son patron bonjour la porte ouverte a tous les …
    excuse a un euro cest un islamiste avant tout il a decapite et a tente de faire saute la societe cest un attentat ne cherchez pas d excuse.

    il faut savoir que tous les terroristes ils ont au moins un case en moins la plupart ceux sont des frustres qu ils veulent entrer dans l histoire par leurs actes.

    • Alice dit :

      Roni ce sont des blagues, il a passé un an avec sa pouf et ses gosses en Syrie, et c’est installé dans cette région quelques mois avant d’avoir égorgé le malheureux ! ce Zagury ferait mieux de la fermer !

      • roni dit :

        Alice ce type c est un terroriste islamiste il a eu juste un declic pour passer a l acte. Son acte etait premedite pour lui son patron etait un impie et croise il ne meritait pas de vivre sa frustration cetait de se faire commander par un croise.
        pour le psy vu le nom qu il a il ne peut pas etre impartial.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *