BRAVO A ISRAËL POUR L’ÉLIMINATION D’AZIZ ASBAR

By  |  4 Comments

Un expert du programme de missiles iranien éliminé©

Un scientifique syrien du programme de missiles iranien éliminé
Aziz Asbar, chef du Centre d’études et de recherches scientifiques syriennes à Masyaf, tué dans un attentat à la voiture piégée avec son chauffeur, quelques minutes à peine après avoir quitté son domicile ; Il était impliqué dans le développement des armes chimiques en Syrie ainsi que dans le programme de missiles iraniens Fateh et était considéré comme proche d’Assad.
Un scientifique syrien de haut rang a été liquidé dans une voiture piégée dans la ville de Hama, a rapporté Al Arabiya dimanche matin.

l’explosion de sa voiture avec son chauffeur quelques minutes après avoir quitté son domicile.
Asbar était impliqué dans le développement des armes chimiques en Syrie ainsi que dans le programme de missiles iraniens Fateh. Il a travaillé sur le développement de missiles à moyenne et longue portée.
Il était considéré comme un proche collaborateur du président syrien Bashar Assad et travaillait directement avec lui, sans médiation. Il avait également des liens étroits avec des scientifiques iraniens et nord-coréens.

Selon le blog IntelliTimes, Asbar a dirigé le Département 4 du Centre syrien des études scientifiques et de recherche à Masyaf, qui est chargé du développement et de la recherche de tous les missiles balistiques et des programmes de roquettes de la Syrie. Il était le deuxième scientifique de l’établissement par ordre d’importance, répondant directement au directeur du centre de recherche, le Dr Amr Armanazi.
Le Département 4 est chargé de l’activité de l’Institut 4000, qui est responsable de la fabrication de missiles et de roquettes. Récemment, selon des rapports de l’opposition et des images satellites, le département s’est employé à déplacer certains des projets de l’Institut 4000 vers un nouveau lieu plus sûr, dans la zone de Masyaf.
Selon Al Arabiya, Israël a déjà frappé le Centre syrien d’études et de recherches scientifiques de Masyaf, récemment et par le passé, pour déjouer les activités militaires iraniennes qui s’y déroulent depuis plusieurs années.
La dernière attaque israélienne signalée dans la région a eu lieu le 22 juillet, lorsque les médias arabes ont rapporté que des avions de combat de l’IAF avaient attaqué le centre de production d’armes du centre de recherche à environ six kilomètres au nord de Masyaf.
Le régime d’Assad n’a pas encore fait de déclaration sur l’attaque, ni sur l’élimination de son principal chercheur chimique.
Première publication: 08.05.18, 08:09
Daniel Salami | Publié: 08.05.18, 08:09
ynetnews.com
source :
http://www.jforum.fr/un-scientifique-syrien-du-programme-de-missiles-iranien-elimine.html

La revendication du groupe Abu Amara
Quelques heures après le meurtre, les forces spéciales d’Abou Amara , un groupe qui a lancé plusieurs attaques contre le gouvernement à Alep, ont revendiqué l’attaque .
On en sait peu sur le groupe djihadiste. Son champ d’action a toujours été limité à Alep . Pendant un certain temps, l’acronyme a rejoint le Front du Levant.

happywheels

4 Commentaires

  1. Ben

    5 août 2018 at 14 h 12 min

    Bye bye !… Good work !😉

  2. bombo-lony

    5 août 2018 at 15 h 58 min

    kol hakavod hazak ou barouch Israel

  3. vrcngtrx

    5 août 2018 at 17 h 51 min

    même les asticots ne s’empoisonneront pas avec sa dépouille !

    https://www.les-crises.fr/wp-content/uploads/2013/04/coup-de-balai.jpg

  4. Haimpb67

    6 août 2018 at 1 h 14 min

    Hazak ou barouh !!!!! ,😎👹👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👐👐👏👊👊👊👊👊👊👊🙌🙌🙌🙌🙌🙌🙌🙌🙌🙌🙌🙌🙌💪💪💪💪💪💪💪💪💪💪💪💪💪💪💪

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *