BRETAGNE-Dinan : qui en veut à la mémoire de Simone Veil ?

By  |  10 Comments

Les plaques du Boulevard Simone-Veil ont été barbouillées pour la 3e fois en quelques semaines, à Dinan, dans les Côtes d’Armor. Le maire a porté plainte.
Il y a quelques mois, le boulevard de l’Europe, situé dans le quartier des anciennes casernes de Dinan (Côtes d’Armor), a été rebaptisé au nom de Simone Veil en hommage à l’ancienne déportée, ministre et présidente du Parlement Européen.
Mais pour la 3e fois, en l’espace de deux mois, les plaques de rue portant son nom ont été barbouillées de peinture.


« Nous venions de mettre des plaques provisoires en attendant de nouvelles », déplore Didier Lechien, maire de Dinan.
Une lettre antisémite
Les services techniques de la Ville ont également reçu, ces derniers jours, un courrier manuscrit (adressé également au journal Le Petit Bleu) que le maire qualifie de « torchon ».
Sans faire de relation de cause à effet, on ne peut que constater que ce courrier s’en prend également à la mémoire de Simone Veil et à ce qu’elle représente, ainsi qu’à son appartenance religieuse. »
Les propos sont en effet clairement antisémites.
Didier Lechien a donc déposé plainte et pour les dégradations et pour ce courrier haineux
Source :
https://actu.fr/bretagne/dinan_22050/dinan-veut-memoire-simone-veil_20723840.html

happywheels

10 Commentaires

  1. Golaniwarrior

    9 janvier 2019 at 16 h 01 min

    Ha! Dinan!

    Lorsque j’avais 11 ans, mon père a eu l’idée géniale d’ouvrir une boutique (de prêt à porter, bien sûr!) à Dinan. Nous avons quitté Neuilly-sur-Marne pour partir dans les Côtes du Nord (comme on appelait le 22 à l’époque).

    La pire période de ma vie! Des péquenots antisémites. A part se beurrer la gueule, aller piquer dans les boutiques et se foutre sur la gueule, les ados de mon âge ne faisait pas grand chose d’autre. Il ne se passait rien à Dinan (en plus, à l’époque, il y avait les casernes et les gens faisaient toujours leur service militaire, un an, ce qui n’arrangeait rien).

    À l’école, le CES Roger Vercel (pour garçons exclusivement, c’était la première fois que je voyais ça, je n’avais connu que des établissements mixtes en région parisienne), c’était croix gammés sur les murs et les mecs s’ammusaient à graver des deux S de la SS sur les tables de classe.

    Leur blague préféré c’était « Que dit un moineau qui vole au dessus d’Auschwitz? » « cui cui cui »…

    Toutes les récrés, je me faisais foutre sur la gueule (vu que j’étais le seul « youpin » de l’école et que je ne m’en cachais pas).

    Dinan, le trou du cul de la France.

    Ce qui m’étonne dans cet article, ce n’est pas que les plaques aient été barbouillées, mais c’est qu’ils aient osé avoir une rue Simone Veil. 😉

    • benjamin

      10 janvier 2019 at 8 h 10 min

      et s il n y avait que dinan!!partout helas en France c est exactement la meme chose!! de plus il y eu aggravation depuis avec l arrivèè massive des maghrébins et des blacks !antisemitisme classique français plus palestine !!c est exactement le fond de commerce sur lequel surfe le gros tas de merde noire!!avec succès !!TOUS les jeunes juifs ici en France connaissent cette epreuve dans les colleges ou lycees !positivons en constatant que ça nous endurcit et nous ouvre les yeux !!bien ouverts et sans illusions aucune !!

  2. Jacko lévi

    9 janvier 2019 at 16 h 02 min

    les mêmes a qui ça a rudement troué le cul de voir une Juive entrer au Panthéon !! la même famille puante que le gros cul, dirigeant de Rivarol (vous savez, le jérome Bourbon qui est classé champion de remontée d’ escalier, aprés une baffe dans la gueule…… Tout comme la famille de celle qui se fit offrir une teinture de cheveux rouge, par un sympathique jeune futur coiffeur qui réalisait son chef d’ oeuvre -vous avez reconnu la crevarde Fouria Boilajatte….cette algérienne dont la famille a fui Constantine pour de pas mourrir de faim….

  3. benjamin

    9 janvier 2019 at 16 h 24 min

    les coupables de cet acte abject sont sans aucun doute des disciples du gros tas noir qui sevit en toute impunitè depuis tant d années !simone veil était un symbole de la deportation !un temoin du drame historique !le pire de toute l histoire de l humanitè ! pas encore expiè et puni comme il se doit !!

    • Jacko lévi

      10 janvier 2019 at 13 h 49 min

      « pas encore expiè et puni comme il se doit !! »

      pas de ton avis, Ben, avec ce grand remplacement par des populations exogènes , avec un gouvernement (dit union européenne) qui fait le max pour que « charbonnier ne soit plus maitre chez lui » avec des gouvernements de plus en plus antinationaux, avec une dette de plus de 2000 milliards, avec des jeunes elites françaises qui s’ exilent de plus en plus nombreux vers le nouveau monde et ISRAEL POUR LES NÖTRES, avec des lois de plus en plus iniques et favorisant financièrement les « migrons « , je crois que l’ expiation est bien en cours….

  4. stop ou encore

    9 janvier 2019 at 16 h 52 min

    il n est pas rare en Bretagne de voir comme partout en alfrance des croix gammées ou des insultes ici et la , et pourtant pas un juif a l horizon même caché derrière les haies ou les arbres , peut être dans certaines régions la guerre 39/45 n est pas finie , vous savez plus rien ne m étonne.

    • Franck

      10 janvier 2019 at 0 h 13 min

      « Les arbres » ou les rochers

  5. Jacko lévi

    10 janvier 2019 at 0 h 20 min

    merci pour cet eclairage a propos de ce coin…..trou du cul du monde..
    pas étonnant non plus!

    confirmé par notre collègue commentateur :

    stop ou encore 9 janvier 2019 at 16 h 52 min

    au fait, sérieux, Dinan c’est ou? je sais que c’est en Bretagne, mais franchement incapable de situer cette crotte sur une carte d’ Armorique, tout comme Dinard d’ ailleurs
    et puis, ça evoque trop les Dinars

    • stop ou encore

      10 janvier 2019 at 17 h 04 min

      autant pour moi(pour les rochers),au mois de juin a la pêche aux tourteaux je ferai gaffe au fond des océans sait on jamais tout en faisant attention aux ivresses des profondeurs (sans alcool) bien sur.

  6. Franccomtois

    10 janvier 2019 at 8 h 12 min

    C´est lá oú je me dis que je suis heuereux de voir qu´Israel existe.D´un autre côté je me dis que si tout les juifs d´Europe qui face á l´ignominie antisémite décide de partir pour Israel je vais avec la petite tribu Franccomtoise devoir vivre au milieu de salopards.
    Que celles et ceux qui pensent que ces pustules sont des patriotes,ils sont tout aussi pourris qu´eux,des collabos,des lâches,ils ne feront jamais la guerre aux racailles des quartiers mais se feront volontier un pauvre maghrébin qui ira travailler au champs.De bon Dupont Lajoie.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *