Contre-expertise dans l’affaire Sarah Halimi : «Indignation et incompréhension»

By  |  7 Comments

Les avocats de la famille de la sexagénaire défenestrée fustigent les résultats de la contre-expertise. Ils attendent les résultats d’une troisième évaluation du meurtrier présumé.
Le rendez-vous a été « très tendu », selon les mots d’un participant. Ce mercredi matin, à 10 heures, la juge d’instruction Anne Ihuellou a convoqué l’ensemble des parties civiles de l’affaire Sarah Halimipour leur faire part des conclusions de la nouvelle expertise psychiatrique explosive. Laquelle remet désormais en question la tenue d’un procès en se prononçant sur l’irresponsabilité pénale de Kobili Traoré, meurtrier présumé.
« Il y a eu de l’indignation et de l’incompréhension », raconte le même participant. Certaines victimes ont même préféré décliner l’invitation et se sont fait représenter par leurs avocats : les enfants de la sexagénaire tuée, domiciliés en Israël, ainsi que la famille Diarra, séquestrée par le suspect avant le meurtre. Celle-ci souhaite « tourner la page ».

« J’ai souvent vu des instructions à charge. Celle-ci est complètement à décharge », s’étonne Me Gilles-William Goldnadel, avocat du frère de Sarah Halimi. « C’est la première fois que je vois une juge d’instruction réclamer une contre-expertise d’une expertise qu’elle avait elle-même demandée. C’est d’habitude le rôle de l’avocat de la défense. Est-ce que cela ressort de l’idéologie ou la juge est-elle arc-boutée sur sa position de départ (NDLR : crime non-antisémite) ? Je ne veux pas lui faire de procès d’intention. »

Même incompréhension du côté de Mes Francis Szpiner et Caroline Toby, conseils des enfants Halimi. « Sur le fond, cette expertise apparaît très contestable. La jurisprudence est constante : la prise d’alcool ou de stupéfiants, à partir du moment où elle résulte d’un acte volontaire, ne peut pas avoir pour conséquence l’abolition du discernement. »
Les avocats disent attendre avec « impatience » les résultats de la troisième expertise psychiatrique commandée par la magistrate. Au contraire pour Me Thomas Bidnic, l’avocat de Traoré, « la juge n’a fait que son travail. Rien ne garantissait que l’expertise allait donner ce résultat. Elle est le fruit de trois experts indépendants. Je note toutefois que ses conclusions étaient déjà en germe dans l’expertise précédente. »
Source :
http://www.leparisien.fr/faits-divers/contre-expertise-dans-l-affaire-sarah-halimi-indignation-et-incomprehension-11-07-2018-7816944.php

happywheels

7 Commentaires

  1. marredestocards

    12 juillet 2018 at 9 h 57 min

    Lu dans le Parisien :
    http://www.leparisien.fr/faits-divers/affaire-sarah-halimi-les-parties-civiles-convoquees-11-07-2018-7815450.php

     » Pendant son dernier interrogatoire, au cours duquel il a été mis en examen avec la circonstance aggravante de l’antisémitisme, Traoré avait expliqué « être malade », tout en reconnaissant que la vue d’un chandelier et d’une Torah chez Sarah Halimi l’avait « oppressé « .

    + il nous pousse son cri de djihadiste et tue une Juive.

    La mascarade va durer encore combien de temps ?
    Ou alors, en vue du nombre exponentiel de meurtres, aggréssions et d’attentats au nom de l’islam qu’on déclare « perpétré par un déséquilibré%, va falloir declarer l’islam comme facteur aggravant de maladie mentale.

  2. vrcngtrx

    12 juillet 2018 at 12 h 23 min

    « la juge d’instruction réclame une contre-expertise »
    on n’entend jamais parler d’expertise du comportement criminel des policiers qui n’ont pas porté assistance à personne en danger, qui n’ont pas rempli leurs obligation et qui sauf erreur ont même empêché le voisinage d’intervenir

    « la juge n’a fait que son travail »
    oui, comme les salopes de vichy en 40

  3. Claude

    12 juillet 2018 at 12 h 43 min

    C’est révoltant ! ce fanatique assassin islamiste (oppressé lorsqu’il voit des objets appartenant au judaïsme ) preuve qu’il est capable de « discerner » tout de même quelque chose ! ne doit en aucune façon sortir libre , cette ordure est un comédien , antisémite de la pire espèces, c’est visible, tout le monde le sait , experts ou pas experts , même si cette affaire doit encore trainer encore et encore , il ne faut pas laisser sortir ce pourri .

    La mascarade va durer jusqu’à ce que la population de ce pays ne courbe plus l’échine , morte de trouille , face aux menaces et à la violence ! tout le monde cède, y compris les juges , les policiers sont traités d’assassins, on cherche à les lyncher quand ils font leur boulot ! des marches blanches ont lieu pour les malfrats ….. bref , la France est gravement malade

    C’est à cette population , si elle ne veut pas continuellement être prise en otage de la pire façon, et vivre en dhimi , de voir ce qui ne va pas et de faire le nécessaire afin que la France redevienne un pays de justice sereine, de droits , de liberté d’expression. et de liberté.

    Savoir s’imposer, un seul pays, une NATION

    Rétablir l’AUTORITE .

  4. Clin Serge

    12 juillet 2018 at 17 h 56 min

    Honte a la justice

  5. Jacques

    12 juillet 2018 at 18 h 00 min

    La défense fait tout pour gagner du temps,la justice a fait dans un premier temps son maximum pour nier que ce meurtre était un attentat ciblant les juifs.
    En étant mauvaise langue,on pourrait presque supposer que c’est une volonté délibérée de cacher ce qui saute aux yeux pour ne pas vexer un électorat désormais nombreux et donc prioritaire,mais bon…
    Encore une fois,Kolibri T. vole(sans jeux de mots,n’amalgamons pas les amalgames) quasi-librement et il n’est pas prêt d’être en captivité.
    C’est la honte absolue vis à vis de la famille.
    La france déteste ses juifs et le montre chaque jour un peu plus.

    • Lys

      13 juillet 2018 at 8 h 01 min

      Je contresigne.

  6. Georges

    14 juillet 2018 at 21 h 46 min

    Le crime de Mme Sarah Halimi est plus qu’un crime antisémite. La police a été d’une passivité criminelle, la justice, le pouvoir politique, les médias, tous ou presque ont voulu caché ce crime. Il s’agit du procès de la France islamophile à moins qu’elle ne soit lâche, il s’agit d’une autre affaire Dreyfus.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *