Éric Zemmour: «Vous êtes en France, bienvenue chez les fous!»

By  |  14 Comments

CHRONIQUE – Kobili Traoré, qui a assassiné sa voisine Sarah Halimi, une vieille dame juive, au cri de «Allah Akbar», a été déclaré pénalement irresponsable par des experts. Une folie?
Fou. Cinglé. Maboul. Malade mental. Dingue. Irresponsable. En quelques mots, en quelques synonymes, on peut résumer l’épilogue de ce qu’on a appelé l’affaire Sarah Halimi, cette vieille dame juive assassinée au cri de «Allah Akbar» par son voisin, Kobili Traoré. Un crime? Non! Un assassinat antisémite? Que nenni! Un meurtre islamiste? Pas d’amalgame! Les experts ont évalué, tranché, décidé. Les experts ont expertisé et leur parole est sacrée. Kobili Traoré est fou. Cinglé. Maboul. Dingue. Irresponsable.

Il a tué, mais ce n’est pas lui qui agissait. «Je est un autre», disait Rimbaud. Il avait fumé du cannabis la veille. Il a crié «Allah Akbar» et «J’ai tué le sheitan» (le diable, en arabe), mais il aurait pu crier n’importe quoi: «Vive la sociale!» ou «Je suis tombé par terre, c’est la faute à Voltaire» mais il ne connaît ni Voltaire ni Hugo.

«L’histoire humaine, c’est un récit raconté par un idiot plein de bruit et de fureur, et qui ne signifie rien»
Shakespeare
La justice est bonne mère. La République aussi. Quand un homme boit avant de tuer, c’est une circonstance aggravante ; quand il fume du cannabis, c’est une circonstance atténuante! Les djihadistes qui ont massacré chez Charlie ou au Bataclan consommaient eux aussi des drogues avant d’agir ; et criaient «Allah Akbar» au moment de passer à l’acte: ce qui prouve bien qu’ils sont fous! Cinglés. Mabouls. Malades mentaux. Irresponsables. Le tueur de Nice? Fou. Psychopathe. L’égorgeur du père Hamel? Fou. Irresponsable. En effet, il faut être fou pour commettre des actes aussi cruels.

Magnifique trouvaille. Magnifique excuse. Les SS d’Oradour qui ont brûlé des femmes et des enfants? Fous. Les milices staliniennes qui affamaient les Ukrainiens? Fous. Les sans-culottes qui exécutaient en masse, les 2 et 3 septembre 1792, aristocrates et prêtres, dans la prison du Temple? Fous. Irresponsables. Comme disait Shakespeare: «L’histoire humaine, c’est un récit raconté par un idiot plein de bruit et de fureur, et qui ne signifie rien.»
Tous fous. Tous cinglés. Tous irresponsables. Les militants de l’Islam, qui est, plus qu’une religion, un système juridico-politique, une idéologie totalitaire, «un communisme avec Dieu» selon Maxime Rodinson, sont donc en réalité des fous irresponsables. Mais ceux qui tentent d’alerter sur le danger qu’ils représentent sont eux aussi des fous, des islamophobes atteints de démence, à psychiatriser. À enfermer d’urgence. Comme au bon vieux temps des asiles psychiatriques de Brejnev.

Il n’y a plus de débats, plus de conflits politiques, plus d’affrontements idéologiques. Plus de militants, plus de combattants, plus d’ennemis. Plus de responsables. Pourquoi avoir jugé les dignitaires nazis au procès de Nuremberg? Ils étaient tous fous. Pourquoi s’étriper encore sur Robespierre et la Terreur? Il était fou. Rien que des fous et des asiles psychiatriques où les enfermer. Au fait: reconnu dément, Kobili Traoré ne sera pas pénalement responsable. Mais, en l’absence de pathologie mentale chronique, il ne sera pas non plus hospitalisable d’office à long terme. Bienvenue chez les fous!
Source :
http://premium.lefigaro.fr/vox/societe/eric-zemmour-vous-etes-en-france-bienvenue-chez-les-fous-20190412

happywheels

14 Commentaires

  1. vrcngtrx

    12 avril 2019 at 9 h 50 min

    « Vous êtes en France, bienvenue chez les fous ! »
    d’où l’expression ‘demander l’asile’

    « Sarah Halimi, cette vieille dame »
    65 ans c’est l’âge de prendre sa retraite, un âge où – même si l’on plus de la première jeunesse – on est pas encore vieux, l’âge où l’on va enfin profiter pleinement de la vie.
    Mais le figaro (merdia de la bien pensance) en profite pour faire de la propagande gauchiasse sur le dos de la victime avec une photo affichant des ‘touche pas à mon pote’ au lieu de dénoncer le racisme allogène.

    2 ans après on avance pas d’un pouce : aucun nom ni aucune photo de tous les fonctionnaires et autres experts n’est épinglé, on oublie au passage de remettre en cause la troupe de trouducs assermentés qui avait laissé faire …
    Sarah Halimi a donc été assassinée au moins quatre fois : en premier lieu massacrée par un colon musulman, au second plan aidé par l’inefficacité (pour pas dire lâcheté) des policiers, dans la troisième phase au cours de cette parodie de justice (je préfère m’abstenir de tout qualificatif), puis on se souvient du silence complice des médias (plus enclins à idolâtrer le prochain président) et ce ne sont pas les articles d’aujourd’hui ou ceux de demain qui rendront justice …

    https://www.causeur.fr/sarah-halimi-intellectuels-figaro-160521
    https://www.causeur.fr/sarah-halimi-proces-kobili-traore-160482
    https://www.atlantico.fr/decryptage/3458970/meurtre-de-sarah-halimi–kobili-traore-a-t-il-le-droit-d-etre-irresponsable–philippe-bilger
    https://www.atlantico.fr/decryptage/3059672/lettre-ouverte-a-gerard-collomb–d-ilan-a-sarah-halimi-la-france-indigne-alexandra-laignel-lavastine

    • vrcngtrx

      12 avril 2019 at 11 h 23 min

      désolé, les articles de atlantico.fr étaient encore accessibles quand j’ai posté :-((

  2. josué bencanaan

    12 avril 2019 at 9 h 58 min

    Plus facile de dire « malade mental » que de choisir l’option « antisémite »
    La France refuse de voir la réalité en face  » la France est un pays antisémite, cela depuis toujours

    • Jako Lévy

      12 avril 2019 at 10 h 53 min

      depuis toujours……….

      je pense que tu n’ as pas tort…..ils ont eu une relative paix sous la domination romaine de la Gaule

      mais ensuite !! les descendants de Mérovée les ont bien séparés

      xxxxx

      «  » » » » » » » Mérovingiens,
      aux racines de l’antisémitisme chrétien

      Le peuple «déicide»? Genèse de l’antisémitisme médiéval, par Yannick Rub

      (…) Cette idée selon laquelle les Juifs ont été les assassins de Jésus va justifier pour des siècles les persécutions à l’encontre des juifs. Cette accusation est « institutionnalisée » d’abord entre le II et le Ve siècle chez les Pères de l’Eglise. La démarche est d’abord celle de discriminer le judaïsme qui, après tout, est un concurrent fâcheux pour une église qui se veut universelle. C’est au IVe siècle que Jean Chrysostome parle des Juifs comme étant «hostiles à Dieu» et c’est lui qui va développer ce concept de «déicide». Il n’emploie pas encore le terme précis, c’est Pierre Chrysologue au Ve siècle qui le fera le premier. L’idée que les Juifs sont non seulement responsables de la mort de Jésus, mais qu’en plus celui-ci a également été trahi par Judas pour de l’argent va nourrir l’aversion à l’égard du Juif. (…)

      (…) Encore à titre d’exemple, au IVe siècle, Saint Augustin écrit qu’il ne faut pas tuer les Juifs, mais les condamner à la dispersion et à l’humiliation, en signe de victoire de l’Eglise sur la Synagogue. C’est une sorte de condamnation à la servitude éternelle qui sera maintenue pendant des siècles. C’est là un point éclairant en ce qui pourrait concerner un certain anéantissement : celui-ci n’est absolument pas prôné par les Pères de l’Eglise ni même souhaité : le Juif est vu comme le mal nécessaire, l’erreur au service de la Vérité. C’est ce qui ressort des écrits d’Augustin : les juifs doivent subsister, mais de manière diminuée. Les accusations des Pères de l’Eglise font passer les griefs à l’encontre des juifs de rumeurs et d’opinion populaire en fait historique se basant sur l’interprétation des textes : Sommairement, cette interprétation fait ressortir l’idée théologique d’une faute et donc d’une nécessaire expiation. A la même époque, le patriarche de Constantinople Jean Chrysostome prononce des sermons très virulents contre les Juifs, et prêche aux Chrétiens que c’est un péché de traiter les Juifs avec respect. Il appelle la synagogue la maison de Satan dédiée à l’idolâtrie et le repaire des meurtriers de Dieu. (…)

      Au VIe siècle, la première attestation d’une présence juive à Paris, il s’agit d’un document de l’évêque Grégoire de Tours. Il a rédigé de son temps une Histoire des francs, ou l’on retrouve, différents actes religieux ou récits historiques très controversés concernant les juifs de cette époque.

      En 506, un concile est tenu à Agde avec l’autorisation de roi wisigoth Alaric II. Il y sera défini dans quelles conditions «les Juifs qui veulent se rallier à la foi catholique doivent, à l’exemple des catéchumènes, se tenir pendant 8 mois sur le seuil de l’église ; si, au bout de ce temps, leur foi est reconnue sincère, ils obtiendront la grâce du baptême» (…) «empêcher ceux-ci de contaminer les chrétiens ».

      (…) «Tout chrétien, clerc ou laïc, doit s’abstenir de prendre part aux banquets des Juifs ; ces derniers ne mangeant pas des mêmes aliments que les chrétiens, il est indigne et sacrilège que les chrétiens touchent à leur nourriture. Les mets que nous prenons avec la permission de l’apôtre sont jugés immondes par les Juifs. Un chrétien se montre donc l’inférieur d’un Juif s’il s’assujettit à manger des plats que ce dernier lui présente et si, d’autre part, le Juif repousse avec mépris la nourriture en usage ». Déjà édictée par le Concile de Vannes, cette interdiction fut peu respectée, d’autres conciles la renouvelèrent à plusieurs reprises (Épône, 517 ; Orléans, 538 et Mâcon, 581). En atteste ce témoignage à propos de Cautinus (évêque de Clermont entre 551 et 571) : «Avec les Juifs à l’influence desquels il se soumettait, il était en termes familiers, non pour leur conversion, ce qui, en bon pasteur, eut dû être son souci, mais pour leur acheter des objets précieux. On le flattait facilement et ils lui prodiguaient une grossière adulation. Ils lui vendaient alors les choses à un prix plus élevé que leur valeur réelle». Grégoire de Tours, Histoire des Francs (Denoël, 1974).

      Théodoric dit le Grand (474 – 526) Roi des Ostrogoths et du Royaume ostrogoth d’Italie prendra sous sa protection les Juifs de Gênes et de Milan. Il condamna les émeutes anti-juives et les destructions de synagogues sur son territoire et tout au long de son règne.

      En 533, Childebert 1er (roi de Paris à partir de 511 et roi d’Orléans de 524 à sa mort en 558). Il prend contre les juifs un arrêté d’expulsion. Le premier synode du temps des mérovingiens parlant des juifs se tient en la présence des enfants vivants de Clovis (Childebert 1er, de Clotaire 1er et de Thierry 1er). Les mariages mixtes sont interdits avec des juifs ou juives sous peine d’excommunication.

      En 535, Le concile de Clermont interdit aux Juifs de devenir juge.

      En 576, – A Clermont, un incident entre un juif et un converti conduit à la destruction de la synagogue par la population. Il s’en suivra le baptême forcé de 500 juifs, et l’expulsion du reste de la communauté à Marseille.

      Vers 580, on présume la construction d’une synagogue sur l’île de la Cité (à Paris). En Bourgogne, «tout Juif qui frappe un chrétien doit payer 75 sous de composition et 12 sous d’amende ou avoir le poing coupé, et, si la personne maltraitée est un prêtre, il encourt la peine de mort et ses biens sont confisqués».

      En 582, Chilpéric 1er établit un édit ordonnant «à tous les Juifs de Paris d’être baptisés sous peine d’avoir les yeux crevés et de venir présider lui-même à son exécution». Son ancien conseiller juif Priscus est assassiné par un filleul du roi, un juif converti (Récit de Grégoire de Tours – 587). La synagogue d’Orléans est détruite lors d’émeutes et reconstruite aux frais et aux dépens des juifs par l’exécutant de l’autorité royale.

      En 583, – Le concile de Mâcon autorise les chrétiens à racheter aux juifs des esclaves.

      En 585, le roi Gontran vient à Orléans et dit : «Malheur à cette nation juive méchante et perfide, ne vivant que de fourberies. Ils me prodiguent aujourd’hui de bruyantes acclamations, c’est qu’ils veulent obtenir de moi que j’ordonne de relever, aux frais publics, leur synagogue que les chrétiens ont détruite ; mais je ne le ferai pas : Dieu le défend.»

      En 591, le pape Grégoire 1er dit le Grand (de 590 à 604) s’oppose aux conversions forcées des Juifs et prône la persuasion. Il refuse que leurs biens soient saccagés et voit avec importance qu’ils soient protégés par la loi.

      En 614, au Concile de Paris, il est interdit aux Juifs, «coupables de la mort de Jésus-Christ», la possession des biens terriens et immobiliers, l’usufruit est plus ou moins conservé. Il est également devenu impossible d’exercer des métiers manuels, entre autres être agriculteur. Des clauses aux conciles de Paris et Clermont bloquent aussi toute nomination à des fonctions civiles et militaires. Un édit de Clotaire II prohibe aux juifs d’intenter des actions publiques contre les chrétiens.

      En 615, le roi wisigoth Sisebut (612-621) ordonne sous peine de mort, le baptême de tous les Juifs, et, il oblige les non convertis à quitter son royaume. L’Espagne vivra un siècle de troubles religieux……..

      xxxxxxx

      pas de lien que personne ne consulte, juste un extrait!

      les rois comme Si zebut -un vrai fils de pute- ont a présent cedé la place aux Si Zébi , qui ne valent guère mieux

      • vrcngtrx

        12 avril 2019 at 21 h 07 min

        😱

    • sara

      12 avril 2019 at 13 h 45 min

      c’est pas la France

  3. Jako Lévy

    12 avril 2019 at 10 h 40 min

    en voyant la photo du « irresponsable » j’ ai pensé a une des « lettres de mon moulin » de Daudet, intitulée « le sous-préfet aux champs », exquise nouvelle

    mais içi j’ ai eu a l’ idée de « le sous-homme aux champs » en voyant ce faciès, les pattes croisées du déchet

    ce « sous-homme » a osé prononcé le Tawhid (allah hou akbar), , quelle insulte a l’ islam, et je suis convaincu que ce mélanisé ne sait rien ni de l’ islam ni de la musulmanité
    ce n’ est qu un salisseur d’ une religion qu il n’ a jamais pratiquée, j’ en suis certain

    aussi devant cette « irresponsabilité » je pense vraiment que la seule peine applicable au chien enragé c’est la piqure du vétérinaire
    qui au moins evitera une récidive dans 10 ou15 ans …prévisible sans aucune marge d’ erreur

    • Jako Lévy

      12 avril 2019 at 15 h 07 min

      excusez moi, ce n’ est pas le Tawhid mais le Takbir

  4. vrcngtrx

    12 avril 2019 at 15 h 36 min

  5. David 1

    12 avril 2019 at 16 h 15 min

    Quand on lit le roman de Yasmina Khadra Ce que le jour doit à la nuit, on se rend compte que la plupart des Algériens sont malades, déranges , exaspérés par la situation , avec une vie sexuelle exacerbée par le manque et le sentiment du vide

    Voilà désormais un pont qui nous relie à notre ancienne « colonie ». Mélenchon n’avait pas raison: ce n’est pas la Méditerranée mais la folie qui relie nos rives

  6. vrcngtrx

    12 avril 2019 at 17 h 06 min

    • Jako Lévy

      12 avril 2019 at 19 h 04 min

      putin la carte !!

      on dirait Carnac !!

      chez eux ce sont les alignements de crac-crac ……….

      Plus de 3000 mosquées!! et pas de Mousmées a planter!

      pourtant ce qui leur remettrait les neurones a l’ endroit ce serait de piccoler et baiser ! aussi bien hommes que femmes

      cette autoflagellations , c’est ce qui les rend malades, vraiment tarés!!

      en plein 21 eme siècle ces femmes qui se font refaire leur hymen avec du sang de poulet pour 1200 euros…….quelle monstrueuse hypocrisie

      et ces mecs qui n’ ont même pas de quoi se payer une pute et qui se rabattent sur le petit neveu ou cousin…

      a l’ echelle d’ un pays de plusieurs millions de personnes!

      pas étonnant que leur haine soit si violente envers des pays tellement en avance sur eux

      chez les algériens, ex esclaves de l’ empire turc, la France et Israel arrivent en tête de leur ressentiments

      parce qu ils savent trés bien que chez eux il en sera toujours ainsi, pendant que les deux cités avancent, eux ils reculent de plus en plus vite

      et leur « soulèvement » pacifique, il ne va pas durer longtemps, quelques centaines de tués et tout le monde rentrera a son gourbi

      avec la certitude d’ un « FIS repetita placent » 😆 😆

  7. Gustave Flaubert

    12 avril 2019 at 21 h 39 min

    “Je, est un autre disait Rimbaud “ 😭😭😭🤣😭 je vous aime la LDJ ! J’espère que cette ordure dégoûtante sera attaché à son lit pour le reste de sa vie. Mes pensées les plus sincères et les plus bienveillantes à la famille et aux proches de Mme Halimi.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *