La France va-t-elle perdre son combat contre les islamistes ?

By  |  11 Comments

de Jocelyne LEVY

De nombreux français de religion juive se posent très sérieusement la question de leur avenir en France.
La tradition religieuse juive interdit le déplacement de personnes enterrées. C’est la raison pour laquelle, Ilan Halimi, les 4 juifs tués à Toulouse, les 4 juifs tués à l’Hypermarché de la Porte de Vincennes sont TOUS enterrés en Israel et non pas en France.

Leurs familles savent au fond d’eux-mêmes qu’à court ou moyen terme ils ne resteront pas en France. et qu’ils émigreront en Israel où ils pourront se recueillir sur les tombes des membres de leur famille assassinés.

Chassés des pays arabes, les juifs séfarades savent ce que c’est de laisser derrière soi à des milliers de kilomètres, les tombes de ses parents dans un pays où ils ne sont plus les bienvenus.

En France la peur des prochains attentats islamistes fait perdre à certains tout honneur.

Il suffit de lire ci-après l’article de François Teutsch pour comprendre que l’esprit de la Résistance a quitté la France :.

La censure, c’est maintenant ! Lorsqu’on déprogramme des films, que l’on « invite » des salles de cinéma à ne pas diffuser certaines œuvres au motif qu’elles pourraient provoquer des troubles avec la population musulmane, autant dire que nous ne sommes plus sous un régime de libertés publiques, mais sous le règne de la loi islamique.

C’est ainsi que le a été interdit au Maroc, en Égypte et dans un pays du Golfe au motif qu’il comporterait une représentation de Dieu. Surtout, ce péplum mettant en scène Moïse d’une part, le pharaon Ramsès d’autre part, sur la base du texte biblique du livre de l’Exode, est « sioniste » et fait la part belle au peuple hébreu…. Il n’y a dans ce film aucune offense envers les musulmans ; il évoque des scènes de l’Ancien Testament, soit environ 20 à 30 siècles avant l’apparition de Mahomet… Mais il en est ainsi dans les pays arabes : un film qui met en scène des juifs est nécessairement suspect.
Mais de l’autre côté de la Méditerranée, chez nous, dans un pays chrétien, démocratique, dans un État de droit, une telle interdiction serait-elle admissible ? Sans doute pas. C’est la raison pour laquelle ce ne se sont pas des interdictions qui ont été prononcées à l’encontre d’autres films, mais d’amicales et convaincantes recommandations de la DCRI sous couvert de sécurité…

Le film L’Apôtre raconte la conversion d’un élève imam, issu d’une famille arabo-musulmane, au christianisme. Scandale ! Un film que même Le Canard enchaîné a salué pour sa finesse, et l’intérêt du sujet traité sans polémique inutile ni provocation. Risque de réactions violentes des musulmans…
La pièce de théâtre Lapidée raconte l’histoire d’une femme lapidée au Yémen, pays de son mari. Il s’agit d’une mise à mort particulièrement abominable, prévue par la charia, et qui suscite l’horreur de tous les hommes civilisés. La pièce qui devait être donnée dans une salle parisienne ne l’a pas été, pour les mêmes raisons.

Enfin, le film Timbuktu raconte la prise de la « perle du désert » par les islamistes maliens d’AQMI, et les persécutions qu’ils font subir à la population au nom du prophète. Il décrit une réalité hélas quotidienne. Là encore, cette diffusion fait polémique, toujours pour les mêmes raisons…
Il faut donc comprendre que notre pays, qui s’est rué sur Charlie Hebdo au nom de l’émotion et de la liberté d’expression interdit toute représentation d’œuvres dénonçant la réalité de l’islam (Lapidée, Timbuktu) ou présentant sous un jour favorables les Hébreux de la Bible ou – horresco referens ! – l’apostasie d’un musulman dont on rappelle que le Coran la punit de mort. L’incohérence ne semble pas frapper nos dirigeants.
Mais cette sainte laïcité dont on a fait une divinité républicaine, que devient-elle face à ces menaces ?
Une chose est de regretter la provocation inutile et imbécile de certains ; une chose encore est de considérer que la liberté d’expression doit s’exercer avec discernement pour ne pas inutilement blesser son interlocuteur. Mais tout autre est de s’autocensurer, de manière systématique, par peur…
La France sous le règne de la charia, c’est maintenant ?

lire l’article de BOULEVARDVOLTAIRE en cliquant sur le lien ci-après

http://www.bvoltaire.fr/francoisteutsch/quand-la-france-qui-na-pas-peur-sautocensure,153934

happywheels

11 Commentaires

  1. FEYRIT dit :

    Les dépouilles des enfants de HERZL, Pauline et Hans enterrés à Bordeaux, ont pourtant été transférées en Israël !

  2. josué bencanaan dit :

    Quand je pense que nos gouvernant et leur sbires prétendent que l’Islam est une religion tolérante, a mourir de rire !!
    Il y a censure dans les pays musulmans, elle sera bientot appliqué en France, en motif principal, la peur, la peur de l’Islam.

    Les terroristes sont en train de gagner, leurs meilleurs alliés : Les socialistes, partis des extremes; le Hollande et sa clique anti-sioniste, osez dire que l’Islam est la premiere victime des attentats, alors que des juifs, des journalistes sont mort, l’islam n’a pas été visée que je sache !
    Pour ceux qui aurait des doutes, depuis que je suis en France aucunes personnes n’a été tué par ce qu’il appartenait a une certaine religion, on tue par ce qu’il est arabe, francais ou autres mais pas a cause de sa religion, sauf bien entendu les juifs.

    La peur guide nos dirigeants, c’est ce que voulait les Kouachi et autres charogne, maintenant que vont-ils faire, encore baisser leur culottes face a cette chienlit qui veut nous imposer leur régles, leur lois ??
    Pour nous juifs, notre destin et de revenir sur notre terre, mais vous Francais chrétiens vous devrez faire face a une menace encore pire que le nazisme, votre culture, vos us et coutumes disparaitront.
    Mes freres chrétiens que dieu vous aide et vous assiste. Je ne souhaite pas que vous viviez ce que vie un juif en ce moment

  3. SAMY SANAA dit :

    BONJOUR

    JE NE SUIS PAS DACCORD AVEC LA POSITION QUI CONCERNE LES JUIFS SEFARADES.ILS SONT TOUJOURS LES BIENVENUS EN TUNISIE ET PEUVENT VENIR PRIER SUR LES TOMBES DE LEURS PARENTS ET GRAND PARENTS . DAILLEURS ILS NONT PAS DACCORD A OBTENIR DES TUNISIENS PUISQUILS SONT TUNISIENS A PART ENTIERE COMME LE GARANTIE LA CONSTITUTION. IL YA MOINS D HOSTILITE A LEGARD DES JUIFS DE TUNISIE QU IL YEN NA EN FRANCE POUR VOUS DIRE !
    CORDIALEMENT

    • liguedefensejuive dit :

      1 millions de juifs ont été chassés des pays arabes entre 1948 et 1975. La synagogue de Tunis était constamment protégée par des policiers armés de mitraillettes .Pourquoi d’après vous ? Bien sûr tous les tunisiens ne sont pas des racistes. Je vous raconterai une petite histoire d’un couple juifs vivant à Tunis qui se faisait insulter tous les jours en 1975 en rentrant chez eux et caillasser.Ils sont aller au poste de police pour porter plainte.Les policiers les ont reconduits à la porte du commissariat en leur disant : » ce n’est pas grave,ce sont des enfants ». Depuis ils sont morts .

  4. Irgoun dit :

    La france tu l’aime ou tu retourne au bled..pourkoi en prison ya 95% de « diversité »??? Faut dire que c gents sont en danger en france??? Les juif construise notre belle france..eux la pourrisse..appelont un chat un chat

  5. sisco dit :

    il n y a pas que les citoyens français de confession juive qui se posent la question de leur avenir…je suis catholique et je me la pose aussi…on doit meme etre assez nombreux a se la poser….

  6. Pierre un Gaulois dit :

    La situation actuelle était prévisible depuis « le regroupement familial » de Chirac/ Giscard.
    Le statut de la femme musulmane entraine une fécondité supérieure.
    Cette fécondité entraine donc à long terme un remplacement de population.
    La lente destruction de l’industrie française, sidérurgie, chantiers navals, industrie textile… suivie par les délocalisations de l’industrie automobile…
    Cela entraine logiquement une baisse de la demande de main-d’oeuvre.
    Cette jeunesse, issue de l’immigration, peu qualifiée, se retrouve sans emploi.
    L’incompétence de l’Education Nationale aggrave la situation.
    La suite logique est le »repli communautaire », avec l’islam comme lien social.
    Le facteur aggravant est le droit du sol qui crée des français de papier et non de coeur.
    Cette aberration gauchiste n’a jamais été abrogée par les gouvernements Chirac et Sarkozy, élus par des électeurs de droite, y compris les périodes ce cohabitation durant lesquelles le Premier ministre et son équipe étaient des politiciens classés à droite.
    Dans l’Océan Indien, ce droit du sol attire des immigrants comoriens et entraine des centaines de noyades de femmes voulant accoucher à Mayotte.
    Ces noyades n’émeuvent pas les « droits-de-l’hommistes ».
    La population française subit tout cela sans pouvoir réagir.
    La photo du titre montre l’exode de Juin 40.
    Dans les années 40/44, avant le 6 juin 44, la Résistance était le fait d’un nombre réduit de patriotes, traqués par la police de Vichy, la Milice de Darnand, l’Abwehr et la Gestapo.
    Les choses ont évoluées, plus de « baignoire » à la rue Lauriston, Klaus Barbie est mort à la prison de Montluc.
    Ce n’est plus la Milice et la Gestapo qui traquent les Résistants, toujours aussi peu nombreux, mais tout est verrouillé avec l’accusation de racisme ou d’islamophobie, les juges maçons bâtisseurs du Mur des Cons, les politiciens islamocollabos, les médias autocensurés…

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *