Le djihadiste français Tyler Vilus, condamné à trente ans de réclusion, sera rejugé pour qu’il prenne la perpétuité

By  |  8 Comments

Tyler Vilus sera rejugé. Le parquet national antiterroriste a fait appel de la condamnation du djihadiste français, qui a écopé de trente ans de réclusion criminelle vendredi. L’accusation avait requis la perpétuité.
Le djihadiste français Tyler Vilus va être rejugé. Le parquet national antiterroriste (PNAT) a fait appel de sa condamnation à trente ans de réclusion criminelle pour des crimes commis en Syrie de 2013 à 2015, vendredi à Paris.
Cet émir du groupe État islamique, figure de la galaxie terroriste française, a été reconnu coupable de plusieurs crimes, y compris d’avoir participé à l’exécution de deux prisonniers en Syrie. Il aurait pu donc être condamné à la prison à perpétuité, comme l’avait requis l’accusation.
La cour d’assises spéciale avait décidé de ne pas prononcer cette peine de prison à vie. En le condamnant à trente ans de réclusion, assortis d’une période de sûreté des deux tiers, la cour a voulu laisser une lueur d’espoir à Tyler Vilus pour qu’il puisse évoluer, avait expliqué le président Laurent Raviot.
Le magistrat avait souligné que l’accusé avait reconnu un élément très important en finissant par avouer son intention de mourir les armes à la main lorsqu’il avait quitté la Syrie à l’été 2015.
L’avocat général avait, lui, dressé le portrait d’un djihadiste intégral, au profil exceptionnel, et réclamé à son encontre la réclusion criminelle à perpétuité, assortie de la période de sûreté maximale de 22 ans.
Tyler Vilus est l’un des premiers de sa génération à gagner la Syrie, dès la fin 2012, et l’un des rares individus encore vivants à en être revenu.
Il était notamment apparu dans une vidéo montrant l’exécution de deux anciens soldats prisonniers d’une balle dans la tête, diffusée en 2015 par le bureau médiatique de l’EI, et filmée à Shaddadi, ville de l’est syrien où Tyler Vilus a vécu plusieurs mois, officiant comme policier islamique selon l’accusation.
Visage découvert, équipé d’un talkie-walkie et d’un pistolet automatique, Tyler Vilus se tient debout, à deux mètres des bourreaux. Il a toujours contesté ce crime, affirmant à l’audience qu’il se trouvait là un peu par hasard à la sortie de la mosquée.
Il sera rejugé pour association de malfaiteurs terroriste criminelle, pour direction d’un groupe de combattants et pour meurtre en bande organisée en lien avec une entreprise terroriste
Source :
https://www.ouest-france.fr/societe/justice/le-djihadiste-francais-tyler-vilus-condamne-a-trente-ans-de-reclusion-sera-rejuge-6900552

happywheels

8 Commentaires

  1. Fleur

    9 juillet 2020 at 13 h 39 min

    Pour tout le mal….la chaise électrique…hélas nous sommes en France

    • STOP OU ENCORE

      12 juillet 2020 at 17 h 26 min

      la faute de qui ? des traitres d’État donc a nous de régler le problème le plus vite possible .

  2. Claude

    9 juillet 2020 at 14 h 54 min

    La perpétuité (jusqu’à la fin de vie du condamné) en France n’existe pas .

    Donc il me semble qu’il était condamné à 30 ans , (condamnation à temps) et non perpète !

    Or comme la perpétuité n’existe pas ici, quand le Parquet demande la perpétuité qu’est ce que ça va changer puisque de toutes façons , ça ne dépasse jamais 30 ans ?

    Quel espoir de sauver ces ordures avec le mal qu’ils ont fait , il n’y en a aucun. ce sont des fanatiques religieux, leur cerveau est totalement détruit n’acceptera rien d’autre , il n’y a pas pire que ces monstres .

    Pourquoi les entretenir encore pendant tant d’années ,

    Ces pourritures de terroristes doivent être jugé et exécuté , aucune compassion à ressentir pour eux.

    • Franccomtois

      9 juillet 2020 at 17 h 06 min

      Claude,le réexpédier en Syrie serait une solution.C´est lá-bas qu´il a commis des crimes et c´est lá-bas qu´il doit-être jugé.Ce genre de chose n´a pas la patrie France dans son coeur,seule la haine y a sa place, le foutre hors de l´hexagone doit-être possible d´une maniere ou d´une autre,mais la faut pas rêver notre micron est plein d´humanité et avec le gouvernement qu´il a formé je ne vous dit pas…Donc on l´a ,on le garde et malheureusement il sera loin de sentir seul derriere les barreaux,de beau projet en perspective.

  3. LOISONS

    9 juillet 2020 at 16 h 16 min

    Je pense qu’avec une condamnation simple à 30 Ans de prison, il aurait pu sortir au bout de 12 à 15 ans, alors qu’avec une perpétuité assortie d’une sûreté de 22 ans, non seulement il ne peut pas sortir avant ces 22 ans, mais le juge peut envisager il me semble de prolonger la peine, s’il considère que l’individu est toujours dangereux.
    J’espère ne pas me tromper 🙏🙏🙏🙏

  4. roni

    9 juillet 2020 at 16 h 54 min

    si un autre etat le veut pourquoi ne pas le donner
    le juger le condamner en france mais apres quelques annees de prisons le remettre a un autre etat la ou il y a la peine de mort.

  5. Paul06

    9 juillet 2020 at 18 h 54 min

    La justice devient moins laxiste, mais le chemin est encore long pour qu’elle respecte les victimes.

  6. STOP OU ENCORE

    10 juillet 2020 at 20 h 30 min

    les politiques alfrancais sont complices des crimes en alfrance cela saute aux yeux …..faut être naïf pour penser le contraire vous ne croyez pas ?.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *