Les palestiniens sautent de joie après le lien idiot de Kerry entre Israël et l’état islamique

By  |  2 Comments

L’organisation de libération de la Palestine (OLP), l’organisation terroriste derrière l’autorité palestinienne (AP), a appelé à une stratégie globale de lutte contre l’extrémisme islamique, samedi, blâmant Israël pour la montée du radicalisme suite aux propos du secrétaire d’état américain John Kerry.

Kerry a déclaré vendredi que l’échec des négociations de paix entre Israël et l’autorité palestinienne, et non pas l’apathie de l’Occident face à l’islamisme, ni même les échecs des Etats-Unis à résoudre les tensions en Irak, étaient responsables de la montée du groupe Etat Islamique, suscitant l’indignation des responsables israéliens.
L’organisation de libération de la Palestine (OLP), l’organisation terroriste derrière l’autorité palestinienne (AP), a appelé à une stratégie globale de lutte contre l’extrémisme islamique, samedi, blâmant Israël pour la montée du radicalisme suite aux propos du secrétaire d’état américain John Kerry.
Kerry a déclaré vendredi que l’échec des négociations de paix entre Israël et l’autorité palestinienne, et non pas l’apathie de l’Occident face à l’islamisme, ni même les échecs des Etats-Unis à résoudre les tensions en Irak, étaient responsables de la montée du groupe Etat Islamique, suscitant l’indignation des responsables israéliens.


« Il n’y a pas un leader au Proche Orient que j’ai rencontré…. qui n’a pas soulevé avec moi, spontanément (…), le besoin d’essayer d’obtenir la paix entre Israël et les palestiniens, parce que c’était une cause de recrutement et de colère et d’agitation de la rue, » selon Kerry, reprochant à Israël « l’humiliation », selon ses mots, des arabes palestiniens.
Le secrétaire général de l’OLP, Yasser Abed Rabbo, a évidemment sauté sur les propos de Kerry, déclarant à l’AFP que « lier la lutte contre le terrorisme et la fin de l’occupation israélienne est une proposition stratégique que nous soutenons. »
L’OLP est « prête à travailler dur avec l’administration américaine et les dirigeants de la région pour développer des mécanismes pour mettre en œuvre les différents niveaux de la direction stratégique annoncée par Kerry, » a-t-il dit, sans plus de précision.
Abed Rabbo a ensuite été plus loin, affirmant que les israéliens et les juifs offensés par les commentaires de Kerry soutiennent l’Etat Islamique par défaut.

« Ceux qui critiquent Kerry veulent que le terrorisme de l’organisation Etat Islamique continue comme une excuse pour faire obstacle à une solution politique et mettre fin à l’occupation, » a-t-il dit.
« Nous espérons que ces déclarations américaines équilibrées seront reflétées sur la résolution palestinienne au conseil de sécurité (de l’ONU) qui sera proposée dans les prochains jours » pour appeler à la création d’un « état palestinien » en Judée et Samarie.
Les déclarations de Kerry ont déclenché la fureur des ministres israéliens vendredi.

Le ministre de l’économie Naftali Bennett (Bayit Yéhoudi) a déclaré que « même si un musulman britannique décapite un chrétien britannique, il y aura toujours quelqu’un pour accuser les juifs. »
Le ministre des communications Gilad Erdan (Likoud) a également répondu, disant que ces remarques « prouvent un manque de compréhension » tant de la situation régionale en général que du conflit israélo-palestinien en particulier.
Les responsables du département d’état américain ont tenté d’apaiser l’indignation israélienne.

Vendredi soir, la porte-parole du département d’état, Marie Harf, a insisté pour dire que « Kerry n’a pas fait de lien entre Israël et la croissance de l’Etat Islamique, fin. »
Harf n’a cependant pas fourni une autre explication pour le lien entre le « recrutement » et la « paix entre Israël et les palestiniens ». Au lieu de cela, Harf a insisté sur le fait que Kerry voulait simplement souligner l’importance de stabiliser les conflits régionaux en général.
« Si nous pouvions parvenir à la paix entre israéliens et palestiniens, cela créerait une région plus stable, » a-t-elle dit vendredi.
Ce n’est pas la première fois que des remarques idiotes de Kerry enveniment les relations israélo-américaines, ni la première fois que le département d’état est contraint de faire marche arrière suite aux réactions qu’elles provoquent.
En février, Kerry avait fait une série de commentaires sur des menaces de boycott d’Israël si les pourparlers de paix échouent. Les réactions avaient mis un important frein aux relations américano-israéliennes pendant plusieurs semaines, et ont incité un plat déni de ces remarques de la part du département d’état.

Les dernières remarques de Kerry sont d’autant plus choquantes que tout le monde sait que la situation actuelle au Moyen Orient tient plus de la médiocrité de l’administration Obama que de tout autre chose. Une Amérique faible, sans aucune politique régionale, a conduit à l’effondrement de l’Irak, de la Syrie, de la Libye et de l’Egypte, cette dernière ayant toutefois été « sauvée de justesse » par le réveil d’un peuple égyptien qui semble plus mature que bien d’autres dans la région, alors même que l’administration Obama soutenait ouvertement les islamistes des Frères Musulmans.

lire l’article de JERUSALEM PLUS en cliquant sur le lien ci-après

http://www.jerusalemplus.com/les-palestiniens-sautent-de-joie-apres-le-lien-idiot-de-kerry-israel-letat-islamique/

happywheels

2 Commentaires

  1. josué bencanaan

    19 octobre 2014 at 11 h 24 min

    Kerry la chévre de hussein Obama, on se demande de quelle coté sont les américains, depuis plus de 15 ans ils font une politique ambigüe au moyen orient.
    Il serait grand temps de se tourner vers la russie de Poutine, allié certainement beaucoup plus fiable que les états unis d’aujourd’hui

  2. yaacov

    19 octobre 2014 at 15 h 14 min

    hussein obhama
    a recu un peut vite son nobel
    kerry signe encore sa betise une fois de plus et son incomprhension sur l ensemble des dossiers iran et gaza

    le retour des republicains sera une bonne chose

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *