« Nous ne sommes pas Charlie » le père de famille antijuif condamné à 30 mois de prison dont 6 fermes

By  |  3 Comments

Le père de famille qui avait menacé de mort les responsables du collège Saint Exupéry à, Varennes-sur-Allier a condamné à 30 mois de prison dont 6 mois de prison ferme avec obligation de soins.
Il avait d’abord justifié l’absence de son enfant le lundi 14 janvier 2015, jour de la minute de silence organisée en hommage aux victimes de l’attentat dans les locaux du journal Charlie Hebdo en faisant remettre un mot portant la mention « nous ne sommes pas Charlie ». La conseillère principale d’éducation avait téléphoné aux parents en leur indiquant que ce motif n’était recevable. Le soir les parents avaient demandé à parler au principal du collège. Il les avait reçus avec son adjoint et l’entretien avait dégénéré, les parents insultant les fonctionnaires de l’éducation nationale, tenant des propos orduriers et antisémites. Alertés les gendarmes s’étaient rendus sur les lieux et c’est en leur présence que le couple avait proféré des menaces de mort.

Le père de famille a été condamné à 30 mois de prison dont 6 mois de prison ferme avec obligation de soins. Une peine au-delà de celle qui avait été requise par le procureur général. Cet homme dont le procès devait avoir lieu demain a été jugé en comparution immédiate pour deux autres chefs d’accusation, apprend- on aujourd’hui. Le collégien poursuit sa scolarité dans un autre établissement du département (à Lapalisse)
lire l’article de FR3REGIONS en cliquant sur le lien ci-après

http://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne/2015/03/09/nous-ne-sommes-pas-charlie-le-pere-de-famille-condamne-30-mois-de-prison-dont-6-fermes-671207.html

« >

happywheels

3 Commentaires

  1. roni

    9 mars 2015 at 18 h 44 min

    ca ne sert a rien d en parler a chaque fois cest la mode l acte antissemite en france.

  2. Cathy

    10 mars 2015 at 20 h 17 min

    Aller : prison ferme : 6 mois. Si récidive, plus d’alloc. et aides sociales en tout genre ça le calmera …

  3. Lassaigne

    10 mars 2015 at 22 h 52 min

    Le fils est scolarisé à Lapalisse et le père, une heure avant d’être incarcéré, était encore en liberté…

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *