Paris : qui s’est attaqué à la stèle des enfants juifs victimes de la rafle du Vel’d’Hiv’ ?

By  |  14 Comments

La stèle du jardin mémorial des enfants du Vél’ d’Hiv’, rue Nelaton (XVe), a été vandalisée. Une enquête a été ouverte.
LE BNVCA CONDAMNE LA PROFANATION DE LA STÈLE COMMÉMORATIVE DE LA “RAFLE DU VEL D’HIV”. LE BNVCA DÉPOSE PLAINTE.
Le BNVCA indigné, condamne avec force la profanation de la stèle commémorative de la rafle du Vel d’Hiv.
Ce monument est situé Rue Nélaton, Paris 15eme à quelques mètres du Ministère de l’Intérieur. Il est érigé en mémoire des enfants juifs victimes de la rafle du 17 juillet 1942, déportés à Auschwitz Birkenau et tués en totalité.
Les vandales antisémites ont souillé cette stèle en effaçant au feutre noir les noms de certains enfants gravés dans le marbre ainsi que le chiffre de 4115 qui rappelle le nombre de ces petites victimes.innocentes.
Pour le BNVCA ceux qui ont commis ce crime contre la mémoire, contre des enfants, ne sont que des lâches.
Selon nos informations les services de la police scientifique ont été saisis et les tags effacés par les services de la Ville de Paris.
Nous demandons aux autorités que tout soit mis en oeuvre pour identifier et interpeller les auteurs antujuifs. Leur méfait doit être sérieusement punis.
Le BNVCA qui a décidé de se constituer partie civile a demandé à son conseil Maitre Charles Baccouche de déposer immédiatement plainte auprès du Procureur de la République de Paris,


Les mots et les chiffres de la barbarie antisémite maculés de peinture noire… « Abominable ! », s’étrangle Philippe Goujon. Le maire LR du XVe voit là « l’œuvre d’un négationniste ». Ce mercredi, le commissariat de police du XVe arrondissement, saisi de l’enquête, cherchait à identifier le ou les vandales. Les images des caméras vidéo du site devraient les aider…
Lundi, la mairie du XVe a reçu un mail d’habitants. Ces riverains de la rue Nélaton, derrière le quai de Grenelle avaient découvert, avec effroi, la stèle du jardin mémorial des enfants du Vél’ d’Hiv’, érigée dans leur rue, vandalisée.
Des mots badigeonnés à la peinture
« Les mots badigeonnés à la peinture noire ont été choisis avec une très grande précision et attention », s’indigne Philippe Goujon qui considère « cette affaire grave ». Il y a le chiffre « 4 115 » des enfants exterminés qui disparaît, mais aussi le mot « extermination » dans camp d’extermination, l’adverbe « abominablement » dans « mise à mort dans des conditions abominablement cruelles », la phrase « ils furent tués en totalité ».
Le Jardin mémorial des enfants du Vél’ d’Hiv’, inauguré en juillet 2017, est un lieu de recueillement et de souvenir dédié aux 4 115 enfants raflés par la police française de Vichy, les 16 et 17 juillet 1942, séparés de leurs parents, déportés et exterminés à Auschwitz-Birkenau.
La police scientifique s’est déplacée
Le commissariat de police a été averti par la mairie du XVe, qui, après le passage des enquêteurs, a envoyé les services de propreté nettoyer. « On s’est présenté pour les constatations, avant que l’Hôtel de ville ne porte plainte, précise une source policière. Des photos ont été prises. » La police scientifique s’est déplacée pour faire des prélèvements.
Ce mercredi soir, le Bureau National de Vigilance contre l’Antisémitisme (BNVCA) a annoncé porter plainte. « Ceux qui ont fait ça sont des lâches, a déclaré Sammy Ghozlan, son président. Ils s’attaquent aux enfants. Ça fait mal ».

Source :Le Parisien

happywheels

14 Commentaires

  1. jacko lévy

    16 mai 2019 at 9 h 43 min

    qui a fait ça ??

    JE SAIS !! mais je ne dirais rien , les antijuifs – pas obligatoirement musulmans, sortent du bois(dont on fera leurs cercueils) de plus en plus souvent et nombreux

    eh! quand on voit la ,les réponses de l’ Etat a ces comportements, sachant qu ils ne risquent pas grand chose, nos laudateurs se multiplient

    mais, ils doivent avoir la trouille au ventre, surtout quand ils entendent que ces « actes sont fermement condamnés » 😆

  2. josué bencanaan

    16 mai 2019 at 9 h 44 min

    J’attend qu’une seule chose c’est que la police et la gendarmerie soit officiellement condamné et qu’on retire la fourragère aux couleurs de la légion d’honneur a la police parisienne et qu’elle fasse des excuses officielle a la communauté juive de France et au peuple juif de diverses nationalités, la justice sera faite !

    • MAGUID

      16 mai 2019 at 18 h 06 min

      Si j’ai bonne mémoire, je crois me souvenir que c’était de Gaulle qui
      l’avait décernée cette fourragère.

  3. capucine

    16 mai 2019 at 13 h 41 min

    j’ai du dégoût pour les racailles antisémites qui ne respectent pas les victimes de la rafle du Vel d’hiv et de la Shoah !! qu’ils aillent au diable

  4. In Memoriam

    16 mai 2019 at 13 h 54 min

    Un acte ignoble qui ne portera pas chance à celui ou ceux qui l’ont commis !

  5. Rony d'Alger

    16 mai 2019 at 16 h 53 min

    olivia zemmor et ses amis viennent, une nouvelle fois d’assimiler les terroristes de gaza aux victimes de la Schoah. C’est insupportable et cela sur la voie publique. Au moins, jean genet, grand défenseur des terroristes islamiques et un des principaux initiateurs de l’immonde scénario de sabra et chatila, avait eu au moins la franchise d’avouer que les raisons qui avaient motivé son comportement étaient liées à ses rencontres sexuelles avec des hommes arabo-musulmans, pendant la guerre d’algérie.

  6. Claude

    16 mai 2019 at 19 h 14 min

    chaque jour, un peu partout en France, des tags antisémites répugnants se multiplient de plus en plus et poussent comme des champignons vénéneux, jusqu’à cet endroit même, qui devrait être sacré

    on savait le mal que cela pouvait nous faire en s’en prenant à cette stèle, en pensant à tous ces enfants envoyés à la mort dans cette France qui était anti sémite ; et ne discutons pas en commençant à dire que c’était Vichy etc ; non, il y avait partout des affiches dégoûtantes du juif au nez crochu , aux mains griffues et attribuant aux juifs tous les maux du monde, (cela n’a guère changé d’ailleurs ) alors quoi que l’on dise, lorsque l’on voit ces choses ignobles se multiplier , et même l’affiche ou est représenté Mr Gluksman tête de liste du PS, est engloutie sous des inscriptions ignobles.

    Je sais que cela ne va pas plaire à tout le monde , mais je commence à me demander si la France, tragiquement, n’est pas entrain de refaire , hélas, ce qu’elle a déjà fait ! ça me déchire de penser cela mais tout de même , il est souvent question d’Israël, ici, et même en Europe, et ce petit pays qui a réussit tant de choses, et continue d’ailleurs , malgré tout le mal qu’on lui vous injustement, à chercher et découvrir des merveilles en sciences , en médecine entre autres , dont beaucoup de ces détracteurs se servent et s’en serviront sans même la savoir et qui, parfois les sauveront.

    Mais là, dans les tags, il est a remarquer qu’il ne s’agit nullement d’Israël, mais …. des juifs !!

    Il y a danger , vu la population qui augmente considérablement, les quartiers dits « perdus » (et le sont vraiment) dans toute la France et au delà, peuplés de toute une population de musulmans , un gouvernement qui penche nettement de ce côté , ne fait rien pour enrayer cette horreur qui renait de ses cendres , laisse les BDS , manifester dans les rues en criant des choses répugnantes, sous le nez même de la police et ne sont jamais arrêtés .ce sont les ordres hélas , et c’est justement ce qui m’inquiète.

    que cela plaise ou non, ça ressemble étrangement aux années 39/40 , nous savons très exactement ce que disent les musulmans en ce qui concerne Hitler et les jufs « il n’a pas fini le travail »

    Je pense à l’amitié de Hitler avec le grand mufti de Jérusalem qui a fait tant et tant de mal aux juifs je ne vais pas commencer à décrire tous les pogroms, les horreurs du grand mufti de Jérusalem . qui a finalement déguerpi comme un lâche qu’il était et a été sauvé par la …France .

    Ne dites pas , tout cela n’a aucun rapport avec ces années sombres où une partie de notre peuple a été exterminé, rien de plus semblable au contraire , et si vous n’êtes pas de mauvaise foi, vous savez que l’islam est capable de perpétrer des horreurs comparables à celles des nazis . et qu’ils en rêvent .

    Tout a bien commencé ainsi, n’est ce pas ! des tags antisémites sur les magasins juifs et le reste a suivi …. la France a cette époque pratiquait un « antisémitisme d’état » . souhaitons que cela ne se renouvelle pas .

  7. Claude

    16 mai 2019 at 19 h 16 min

    erreur de frappe lire malgré tout le mal qu’on lui « voue » et non « vous »

  8. Knocker

    17 mai 2019 at 10 h 56 min

    HORS SUJET : Voici la bande de petites merdes signataires d’artistes français contre la tenue de l’Eurovision en Israël.

    Signataires :

    Samir ABDALLAH, cinéaste ; Pierre ALFERI, auteur ; Nadia AMMOUR, chanteuse ; Henri d’ARTOIS, musicien ; Jean ASSELMEYER, réalisateur ; Alain AUBIN, artiste lyrique ; Nicolas AUDOIN, musicien ;

    Allaoua BAKHA, musicien ; Mohamed BAOUZZI, conteur ; Marine BACHELOT Nguyen, autrice et metteuse en scène ; Edmond BAUDOIN, dessinateur ; Safia BENHAIM, réalisatrice ; BEN ART’CORE, photographe ; François BEAUNE, écrivain ; Michaël BIDEAULT, musicien ; Julien BLAINE, poète ; Xavier BOEDA, musicien ; Marion BORDESSOULLES, comédienne ; Bruno BOUSSAGOL, metteur en scène ; Sarah BOY, danseuse ;

    Françoise CABANAC, artiste lyrique- Laurent CAUWET, Alain CASTAN, éditeur, auteur ; Youssef CHARIFI, producteur- Jean-Christophe CHAUZY, dessinateur- Franck CHENAL, musicien- Matthieu COLLOGHAN, peintre- Enzo CORMANN, écrivain- Jean-Luc COUDRAY, dessinateur- Philippe COUDRAY, dessinateur ;

    Atmane DAHMANI, chanteur- Gerty DAMBURY, metteure en scène- Bruno DARAQUY, chanteur- Yvan DAUTIN, chanteur- Fanny DEKKARI, conteuse- Gérard DELAHAYE, auteur et compositeur- Marie DEVROUX, comédienne et metteure en scène- Joss DRAY, auteure et photographe ;

    ELCHICOTRISTE, dessinateur- Annie ERNAUX, écrivaine ;

    Abbas FAHDEL, réalisateur- Nicolas FERNANDES, musicien- Pedro FIDALGO, réalisateur- Nicolas FRIZE, compositeur ;

    Pierre-Louis GARCIA, musicien ; Rémo GARY, chanteur ; Marina GILABERT, danseuse ; Liliane GIRAUDON, écrivaine ; Julien GONZALES, musicien ; Dominique GRANGE, chanteuse ; Annette GUILLAUMIN, auteure ; Alain GUIRAUDIE, cinéaste ; Christian GUY, photographe ;

    Didier HABOYAN, musicien ; Eric HAZAN, écrivain ; Michael HOARE, réalisateur ;

    IMHOTEP, du groupe IAM, musiciens ; L’1NCONSOLABLE, rappeur ;

    Lyang KIM, cinéaste ; Nicolas KLOTZ, cinéaste ; Victoria KLOTZ, artiste plasticienne ;

    Armelle LABORIE, auteure ; Julio LAKS, musicien ; Anne-Marie LALLEMENT, cinéaste et écrivaine ; Iwan LAMBERT, comédien ; Léopold LAMBERT, auteur et éditeur ; Esther LAURENT-BAROUX, réalisatrice ; Sarah LECARPENTIER, comédienne et metteure en scène ; Marc LENOT, critique d’art ;

    Raphaël MAILLET, musicien ; Jonathan MALNOURY, musicien ; Nathanaël MALNOURY, musicien ; Sébastien MARCHAL, graphiste ; Joëlle MARELLI, auteure et traductrice ; Michel MARRE, musicien et cinéaste ; Jacqueline MARTIN, comédienne et directrice de théâtre ; Nicolas MATOS ITXASO, auteur et réalisateur ; Gérard MAYEN, auteur- Elli MEDEIROS, chanteuse ; Ismaël METIS, rappeur ; Hassane MEZINE, photographe et réalisateur ; Muriel MODR, artiste plasticienne et poète ; MRIC, dessinateur ; José MUÑOZ, dessinateur ;

    Annie OHAYON, productrice ;

    Bruno PAOLI, musicien ; La PARISIENNE LIBEREE, chanteuse ; Lucile PAYSANT, comédienne ; Elisabeth PERCEVAL, actrice et cinéaste ; Léonie PERNET, musicienne ; Mireille PERRIER, comédienne, metteur en scène ; Ernest PIGNON-ERNEST, artiste plasticien ; Denys PININGRE, cinéaste documentariste ; Jean-Marc POLI, musicien ; Anastasia POLITI, comédienne et metteure en scène ; Aurélien PROST, artiste circassien ;

    Serge QUADRUPPANI, écrivain ; Nathalie QUINTANE, écrivaine et poète ; Luc QUINTON, plasticien ;

    RAPSA, rappeur ; Anna RICHE, monteuse ; RLM, rappeur ; Renata ROAGNA, chanteuse ; François RUDEL, sculpteur ;

    Abdelwaheb SEFSAF, comédien et musicien ; Jean-Michel SICARD, metteur en scène ; Eyal SIVAN, cinéaste ; Francesca SOLLEVILLE, chanteuse ; Marie SOUBESTRE, artiste lyrique ; SPOIR, rappeur ;

    Piotrek TAGART, musicien rock ; TARDI, dessinateur ; Jean-Pierre THORN, cinéaste ;

    Robert VALBON, auteur et metteur en scène ; Maril VAN DEN BROEK, comédienne ;

    WILLEM, dessinateur ; Willis From Tunis, dessinatrice ;

    Djamila ZEGHBAB, comédienne.

    • Alexis Badel

      17 mai 2019 at 16 h 10 min

      Entre la lâcheté, la bêtise, l’hypocrisie, la schizophrénie et le syndrome de Stockholm. Ces abrutis defendent au nom de leur pseudo liberté une mouvance qu’il leur retireraient toute liberté . Est ce que ces gens savent que si la charria était mise en place, leur pseudo littérature cinéma chansonnette, il se la foutrerai dans le cul ! Israël pays le plus raisonnable du monde, je prie pour que le monde berbère et particulièrement les Kabyles s’inspirent de ce modèle de connaissance de justice d’altruisme d’élégance de paix \ Kabyle, Israéliens même combat pour la liberté ! Vive Israël

    • AmiedeSion

      18 mai 2019 at 7 h 48 min

      Dans cette liste, et c’est une forme de consolation, pas vraiment des gens très connus…

  9. vrcngtrx

    17 mai 2019 at 15 h 19 min

    « La police scientifique s’est déplacée pour faire des prélèvements »
    alors ça donne quoi ?

  10. vrcngtrx

    17 mai 2019 at 15 h 25 min

    « 4115 enfants raflés par la police française »
    dernièrement M. Habib a rappelé qu’on ne compte que 70 policiers classés au rang de ‘justes parmi les nations’ sur 9000 … à méditer !

  11. Bruno Bindi

    22 mai 2019 at 10 h 20 min

    Question inutile ! On sait très bien d’où ça vient !

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *