Polémique autour de la programmation du rappeur Médine au Bataclan

By  |  18 Comments

De nombreuses voix s’indignent de la venue en octobre du rappeur, dont l’un des textes dit «crucifions les laïcards».
Le rappeur Médine a-t-il sa place au Bataclan ? Depuis samedi, la polémique enfle sur les réseaux sociaux. « Profanation », « insulte à la mémoire des victimes », « incitation au fondamentalisme islamique » : les réactions indignées se multiplient, notamment à droite et à l’extrême droite.

Une page Facebook et une pétition en ligne, lancée par un cadre du FN, appellent au boycott du rappeur et à l’annulation des deux concerts de Médine, prévus les 19 et 20 octobre dans la salle où 90 personnes ont été tuées le 13 novembre 2015 par un commando djihadiste.
Les avocats Bernard Benaïem et Caroline Wassermann, qui défendent une dizaine de familles victimes de la tuerie du Bataclan, lanceront un recours lundi pour faire annuler les concerts, en vertu du risque de «trouble à l’ordre public» et de la notion d’ «ordre public moral ». «Nous adressons un courrier lundi à la préfecture et au ministère de la Culture », annonce Caroline Wassermann, jointe par Le Parisien.
En cause : les paroles de la chanson « Don’t Laïk », sortie en 2015, une semaine avant la tuerie de Charlie Hebdo. « Crucifions les laïcards comme à Golgotha/Le polygame vaut bien mieux que l’ami Strauss-Kahn (…)/j’mets des fatwas sur la tête des cons/ Je me suffis d’Allah, pas besoin qu’on me laïcise », chante notamment Médine. Les détracteurs du rappeur l’accusent d’être un « islamiste », en rappelant que l’un de ses albums, sorti en 2005, s’appelle « Jihad, le plus grand combat est contre soi-même ». Sur la pochette, la lettre « J » est formée par un sabre. Des accusations que le rappeur de 35 ans, originaire du Havre, a plusieurs fois réfutées.

Marine Le Pen, la présidente du Rassemblement national (RN) a estimé dimanche « qu’aucun Français ne peut accepter que ce type aille déverser ses saloperies sur le lieu même du carnage du Bataclan ». « Les familles des victimes ne sont pas respectées… », a ajouté le maire de Béziers Robert Ménard.
Plusieurs élus LR, dont les députés Éric Ciotti et Valérie Boyer, ont également publiquement condamné le rappeur, de même que le président du parti Laurent Wauquiez : « Au Bataclan, la barbarie islamiste a coûté la vie à 90 de nos compatriotes. Moins de trois ans plus tard, s’y produira un individu ayant chanté « crucifions les laïcards » et se présentant comme une « islamo-caillera ». Sacrilège pour les victimes, déshonneur pour la France ».

Bruno Retailleau, sénateur LR, en appelle même à Gérard Collomb. Il lui demande d’utiliser «contre ce rappeur les mêmes armes que celles utilisées contre Dieudonné».
La vague de protestation dépasse les rangs de la droite. Les proches du Printemps Républicain et la députée LREM Aurore Bergé ont également exprimé leur malaise. « Ses paroles sont, ni plus ni moins, un appel au meurtre. Cela s’appelle un constat. Maintenant préparons nous aux procès d’intention et à la victimisation », écrit-elle.
Dans le passé, Médine s’est plusieurs fois exprimé sur ses chansons aux paroles volontairement choquantes et provocatrices. « En tant qu’artiste, je dénonce toutes formes de violence, terrorisme et autres apologies immorales. « Don’t Laïk » est aux fondamentalismes laïques ce que les caricatures de Charlie Hebdo sont aux fondamentalismes religieux », se défendait-il dans une tribune parue dans L’Obs en janvier 2015.
« Il faut le juger comme un morceau de rap et non pas comme un pamphlet islamiste, ajoutait-il sur LCI. Il s’agit non pas d’une critique de la laïcité, mais plutôt de ce qu’on en fait, et de ce qui devient de plus en plus de la propagande anti-religieuse ».

En 2017, lors d’une intervention à l’Ecole normale supérieure (ENS), il avait toutefois formulé une forme de mea culpa, selon des propos rapportés par Les Inrocks : « La provocation n’a d’utilité que quand elle suscite un débat, pas quand elle déclenche un rideau de fer. Avec Don’t laïk, c’était inaudible, et le clip a accentué la polémique. J’ai eu la sensation d’être allé trop loin. »
En novembre 2015, Médine figurait parmi les signataires de la tribune « Nous sommes unis », publiée dans Libération et qui dénonçait « la folie meurtrière motivée par une idéologie mortifère et inhumaine ».
Les défenseurs de Médine soulignent que ses textes s’en prennent au prosélytisme islamiste. « « J’crois que tu t’es pris les deux Nike Air dans le tapis d’prière/Viens pas recruter dans mon quartier c’est pas ta pépinière/T’as jamais mis le pied dans une classe et tu veux suivre les quatre écoles », rappe-t-il dans le morceau #Faigafatwa, sorti en 2015.
Quant au choix du titre « Jihad » pour l’un de ses albums, il s’en était expliqué sur Clique TV en 2017. « J’ai intitulé mon album Jihad, d’abord avec un sous-titre ‘Le plus grand combat est contre soi-même’, et ensuite c’était en 2005, dans un autre contexte […] Mon message à ce moment-là s’adressait à ceux qui seraient tentés de partir combattre et à ceux qui ont une définition de ce terme complètement galvaudé ».

Médine devant une copie du mur de sécurité de Bétlehem
Dans son dernier album, sorti en mars, Médine consacre une chanson au Bataclan. Il y évoque les souvenirs de sa jeunesse et exprime son rêve de jouer un jour dans la mythique salle parisienne. « Tout ce que je voulais faire, c’était le Bataclan », scande-t-il. Mais il n’évoque ni les attentats ni le sort des victimes du 13 Novembre. « Médine est un acteur majeur de la culture hip-hop. Faire le Bataclan, c’est banaliser cette salle et la faire vivre sinon elle disparaîtra », réagissait Yassine Belattar dès vendredi.

Contactés, les responsables du Bataclan et Médine n’ont pas donné à suite à nos sollicitations.
Source :
http://www.leparisien.fr/societe/polemique-autour-de-la-programmation-du-rappeur-medine-au-bataclan-10-06-2018-7763934.php

happywheels

18 Commentaires

  1. Haimpb67

    10 juin 2018 at 20 h 26 min

    Polémique !!!! Scandale oui .ce fils de chien avec son album  » djihad » au Bataclan .
    La France, les programmateurs du Bataclan vomissent sur les victimes ! D où ce mec est un artiste ,c est une racaille de banlieue qui mérite une raclée . et demain j appelle le Bataclan et je vous donnerai le résultat .
    Sale race de merde d islamiste .on va tout faire pour le déprogrammer ( et dire que des bobos vont dire  » la liberté d expression » !!!!!)
    Bande de trou d uc . Il mérite une seule chose……………d aller en taule pour trouble à l ordre publique .
    Demain on s occupe juridiquement de cette affaire .
    En plus je le connaissais même pas cet enfoiré de beur .
    Il va continuer à rapper dans ses caves de rats , ce qu il est avec ses potes .

  2. Bertrand Escaffre

    10 juin 2018 at 21 h 30 min

    ambigü personnage

    • liguedefensejuive

      11 juin 2018 at 6 h 49 min

    • mr propre

      11 juin 2018 at 19 h 40 min

      ambigüe personnage, peut être TRAITRE surement dans une poubelle on trouve de tout.

      • Alice

        12 juin 2018 at 9 h 24 min

        Vous parlez d’Hortefeux ? honte de rien décidement

  3. Hector

    11 juin 2018 at 13 h 07 min

    Affiches à vomir , effroyable pour les victimes survivantes, celles décédées, leurs proches, nous les démocrates et les artistes;

    Effectivement, là il NE DOIT PAS Y AVOIR pas de droit à l’expression qui porte atteinte aux valeurs démocratiques.

    Règle n°1: un démocrate n’est pas un C…..N mais sait qu’il doit défendre et le cas échéant se battre pour ses valeurs dans tous les domaines dont l’ART.
    Une fois pour toutes, le droit n’est pas un outil social à la disposition des ORDURES.

    Donc il ne faut pas qu’il passe, il a qu’à aller en Syrie, au Liban, au Qatar, au Maroc, en Tunisie etc….mais PLUS JAMAIS EN FRANCE.

  4. marredestocards

    11 juin 2018 at 13 h 18 min

    Après « nique la France », « la France, j’la b…. jusqu’à ce qu’elle m’aime », « jihad », il va falloir quoi d’autre ?

    Comme ils savent que l’Etat est faible, ils en profitent.
    C’est à se demander quand ils vont défiler avec les drapeaux noirs islamiques pour que ça soit plus clair.

    • Lys

      11 juin 2018 at 15 h 10 min

      Aucun politique francais ( peut être Marine, un petit peu ) ne peut avoir le courage, ni même l’idéologie de réagir contre la menace de son identité ancestrale, l’immigration invasive, l’islamisation agressive, la destruction de notre personnalité nationale, le renoncement à protéger nos frontières, l’abandon de notre souveraineté aux eurocrates, le sabordage de notre école, la déconstruction de notre culture et de notre mémoire, la fin de notre sécurité dans l’espace public, la déliquescence de notre justice, et la liste interminable des maux qui, dans tous les domaines rongent la France !

      • Alice

        12 juin 2018 at 9 h 24 min

        vous avez vu la déclaration d’Hortefeux ou c’est fait exprès de l’ignorer ?

        • Lys

          12 juin 2018 at 18 h 15 min

          Un peu des deux chère amie 😉
          Bon nombre de ministres et représentants de droite se disent de droite avec des idées du FN. Comme Wauquiez par exemple.

  5. vrcngtrx

    11 juin 2018 at 16 h 40 min

    ces lêche-culs de l’occident judéo-chrétien ne savent plus quoi faire pour se donner de l’importance. Nos peuples envahis et attaqués sans répit par l’islamisme, ils savent très bien l’impact démoralisateur que ça a dans nos consciences de jouer sur les mots :
    https://blog.sami-aldeeb.com/2014/01/31/entre-lislam-de-la-mecque-et-lislam-de-medine/
    Celui-ci n’est qu’un exemple de plus dans la longue liste des fientes colonisatrices ; mais ne vous y trompez pas, derrière leur carrure d’armoire à glace leur barbe de pignouf et leur maniérisme provocateur de sous-merdes embourgeoisées se cachent des baltringues n’ayant pas une once de testicule pour aller rejoindre EI

  6. mr propre

    11 juin 2018 at 19 h 31 min

    c est normal ! qu on laisse faire (lalfrance) = 60 % de (musulmans bobos socialistes collabos)30 % (de français des vrais) et 10 % qui s en-foutent….. résultats on est mal barré.

    • vrcngtrx

      12 juin 2018 at 10 h 23 min

      on s’en tape : en 40 une majorité suivait pétain, mais il y avait les autres …

  7. Haimpb67

    11 juin 2018 at 19 h 47 min

    J ai contacté le Bataclan qui m a répondu que la programmation était prévu depuis des mois .
    Je les ai prévenu que face à cette insulté et irrespect, sans aucun anonymat que nous utiliserons tous les moyens pour empêcher cet enfoiré d islamiste .

    • Alice

      12 juin 2018 at 9 h 25 min

      on a bien réussi à annuler cette merde de film romantique basée sur les victimes alors il faut poursuivre

  8. AmiedeSion

    12 juin 2018 at 18 h 37 min

    C’est perdu d’avance, car c’est le Qatar qu est devenu propriétaire du Bataclan à travers la société Lagardère dont il est l’actionnaire majoritaire ! L’émirat contrôle tout en France, grâce à son pognon, y compris les médias et notre classe politique !

    Certains jours, je regrette d’être venue au monde quand je vois ce que devient mon beau pays pour lequel des générations de Français se sont sacrifiés…

    • Hector

      13 juin 2018 at 10 h 07 min

      Et alors, c’est pas une raison, c’est d’ailleurs, précisément pour cette raison qu’il ne faut pas laisser, quitte à manifester en plus devant l’ambassade du Qatar.

    • Haimpb67

      13 juin 2018 at 20 h 07 min

      Rien ne est jamais perdu . Il faut persévérer

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *