Polémique. Un tweet antisémite contre un journaliste d’Europe 1

By  |  1 Comment

Le fondateur de Breiz Atao a insulté un chroniqueur d’Europe 1 et l’équipe de France de football sur Twitter.
Boris Le Lay, blogueur ultranationaliste, n’en est pas à ses débuts en matière de racisme et d’antisémitisme. Le fondateur du site Breiz Atao, qui vit au Japon, a déjà été condamné plusieurs fois. Il s’en prend cette fois sur twitter à un chroniqueur d’Europe 1 et à l’équipe de France de football

Le fondateur du site Breiz Atao, Boris Le Lay a insulté vendredi un chroniqueur d’Europe 1 Guy Birenbaum, par le biais de twitter, s’en prenant à ses origines juives. Des propos qui suscitent de l’émoi sur le réseau social ce week-end. Des tweets qui depuis ont été effacés.

Boris Le Lay, qui vit au Japon et dont le site est hébergé aux Etats Unis, n’en est pas à ses premiers méfaits, il a déjà été condamné à plusieurs reprises pour incitation à la haine raciale, menaces de violences et diffamation. Il avait tenu des propos raciste à l’encontre d’un sonneur noir du bagad de Quimper, ou encore d’une élu socialiste, d’origine africaine. Il ne s’est jamais présenté aux audiences et a toujours été condamné à des peines de sursis.

Guy Birenbaum indique sur son compte twitter qu’il a l’intention de porter plainte et il engage l’équipe de France de Football à en faire autant.

lire l’article de FRANCE3 en cliquant sur le lien ci-après
http://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/2014/07/06/antisemitisme-le-fondateur-de-breiz-atao-recidive-sur-twitter-512639.html

happywheels

1 Comment

  1. subliminalsong

    7 juillet 2014 at 7 h 55 min

    D’un point de vue strictement juridique l’insulte raciale a été portée contre les joueurs de football  » équipe de nègres  » , guy birenbaum va avoir des difficultés pour déposer plainte au simple prétexte qu’on aurait rappeler ses origines juives même de manière maladroite et outrancière en disant  » le juif guy birenbaum « . Il peut à la limite déposer plainte pour l’insulte  » sac à merde de journaliste « 

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *