Rafle du Vel’ d’Hiv : L’historien Serge Klarsfeld estime que Marine Le Pen fait « un pas en avant » en saluant les victimes

By  |  12 Comments

En saluant la « mémoire » des victimes de la rafle du Vel d’Hiv, la présidente du RN, Marine le Pen, « a fait un pas en avant pour s’aligner sur les valeurs républicaines », estime ce vendredi l’historien et défenseur de la cause des déportés juifs Serge Klarsfeld.
« A partir du moment où la présidente du Rassemblement National a condamné de la façon la plus ferme la rafle du Vel d’Hiv organisée par la police de l’Etat Français de Vichy, elle a renié son père, laudateur de Philippe Pétain », déclare, dans un communiqué, le président de l’association des Fils et filles des déportés juifs de France.
Jeudi soir, sur Twitter, Marine Le Pen a rendu hommage aux victimes de la plus grande arrestation de Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale en France. La « commémoration de la rafle du Vel d’Hiv nous rappelle au devoir de mémoire face à l’expression la plus abjecte et abominable de l’antisémitisme », a écrit la présidente du RN.

« Elle nous oblige à la plus ferme et intraitable détermination dans le combat jamais terminé contre ce fléau et ces nouveaux prêcheurs de haine qui, aujourd’hui en France, ciblent et s’en prennent à nos compatriotes juifs », a-t-elle ajouté.
La présidente du RN avait suscité une polémique en avril 2017 pendant la campagne présidentielle en affirmant : « La France n’est pas responsable du Vel d’Hiv », faisant un distinguo avec « ceux qui étaient au pouvoir à l’époque ». Emmanuel Macron, alors candidat au même scrutin, y avait vu « une faute politique et historique lourde ».
« Pour être certain de sa détermination à lutter contre l’antisémitisme, il lui reste à approuver le discours de Jacques Chirac en 1995 et la loi Gayssot, qui protège du négationnisme les victimes de la Shoah », ajoute Serge Klarsfeld dans son communiqué.
Le 16 juillet 1995, Jacques Chirac, lors d’un discours prononcé au Square des martyrs du Vel d’Hiv, à Paris, avait été le premier président à reconnaître la responsabilité de la France dans les déportations de juifs pendant la Seconde Guerre mondiale.
Les 16 et 17 juillet 1942, quelque 13.000 juifs avaient été arrêtés à leur domicile par des policiers et gendarmes français avant d’être rassemblés au Vélodrome d’Hiver, pour être ensuite envoyés en camp de concentration, d’où beaucoup ne devaient pas revenir.
À la tête du mouvement d’extrême droite depuis 2011, Marine Le Pen a succédé à son père Jean-Marie Le Pen, qu’elle a exclu du parti en 2015 après ses propos répétés sur les chambres à gaz, « point de détail » de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale selon lui. « Point de détail » qui lui a valu une condamnation en justice.
Source :
https://www.20minutes.fr/societe/2824331-20200717-rafle-vel-hiv-historien-serge-klarsfeld-estime-marine-pen-fait-avant-saluant-victimes

Par cette déclaration Serge Klarsfeld dédiabolise le vote Rassemblement National-Marine Pen pour les élections présidentielles de 2022.

happywheels

12 Commentaires

  1. Monique z

    18 juillet 2020 at 2 h 18 min

    C’est honteux ! Serge Klarsfeld vieillit très mal, il à la mémoire courte, il devrait laisser la main à de plus jeune génération,il est fatiguée, il devrait se reposer
    J’ai eu honte, de la par de Serge,tout un travail foutu
    J’ai eu Mal,notre communauté à été secouée par ses propos,c’est du révisionniste historique

    • SANTAMARIA

      18 juillet 2020 at 17 h 23 min

      C’est vrai qu’à l’époque ce n’était « que le Rassemblement National Populaire » qui était très actif dans la collaboration.
      Qui a bien pu convaincre les ex-FN de devenir membres du Rassemblement National !!!
      Je viens de lire « les beaux jours des collabos » d’Henri Amouroux et j’ai découvert (entre autres) la création et les activités du Rassemblement National Populaire sous Vichy. Je vous conseille ce livre. Édifiant!
      Ça m’a fait drôle cette appellation. Il faut être inculte et/ou stupide pour choisir un tel nom de parti !
      Quand à Marine Le Pen elle a annoncé la première, récemment, qu’elle était candidate aux prochaines élections présidentielles (cqfd) !
      Ce n’est pas parce que certains à LFI et d’autres à gauche dégueulent sur Israël et « les sionistes » (quand ils pensent « juifs ») qu’on va être assez cons pour croire que parce qu’on est RN (et plus FN) et qu’on faut « un pas » pour les victimes du Vel d’Hiv, qu’on va lui donner l’absolution.
      En tous les cas pas moi.

      • liguedefensejuive

        18 juillet 2020 at 18 h 33 min


        Les beaux jours des collabos n’est pas un livre de polémique, mais comme Le peuple du désastre et Quarante millions de pétainistes, un livre de vérité. Lorsque, le 22 juin 1941, les Allemands attaquent l’Union soviétique, le collaborationnisme français, qui se nourrissait jusqu’alors d’anglophobie et d’antisémitisme, trouve sa véritable raison d’être. La collaboration, telle qu’elle avait été évoquée à Montoire lors de la rencontre Pétain-Hitler, est soudain dépassée et le combat de l’Allemagne revêt, pour bon nombre de Français, l’allure d’une croisade à laquelle certains d’entre-eux s’associeront directement en s’engageant dans la Légion des Volontaires Français contre le bolchevisme ou dans ces partis : P.P.F., M.S.R., R.N.P., Francisme, Ligue Française, qui repproche aux hommes de Vichy leur passivité, et réclament un engagement sincère et total aux côtés de l’Allemagne. Qu’il traite de la collaboration d’Etat ou de la collaboration-passion, qu’il évoque les circonstances (Mers el-Kébir, Syrie) à la suite desquelles Vichy a failli s’engager dans la coelligérance contre l’Angleterre, qu’il raconte les aventures et les souffrances des hommes de la L.V.F. soumis aux rigueurs de l’hiver russe, Henri Amouroux, sans jamais négliger la documentation qui fait la force de toute oeuvre historique, met toujours en scène et fait vivre des hommes qui se retrouveront dans Les beaux jours des collabos, comme d’autres se sont retrouvés dans ses précédents ouvrages.

        Henri Amouroux, né le 1er juillet 1920 à Périgueux et mort le 5 août 2007 au Mesnil-Mauger, dans l’ancienne commune de Sainte-Marie-aux-Anglais (Calvados), est un journaliste, écrivain et historien français, membre de l’Institut de France et président du prix Albert-Londres pendant 21 ans. Son œuvre principale est La Grande Histoire des Français sous l’occupation.
        C’est au cours du procès du secrétaire Général de la Gironde Maurice Papon en 1997, que l’avocat des parties civiles Maître Gérard Boulanger, va évoquer les activités passées d’Henri Amouroux, cité comme témoin par la défense, au sein du journal collaborationniste la Petite Gironde au cours de Seconde Guerre Mondiale. Henri Amoureux gagnera ensuite en appel un procès en diffamation contre l’avocat.
        Après une longue opposition à Henri Amouroux, l’historien de la Shoah, Serge Klarsfeld, lui a rendu hommage au moment de sa mort au sujet de son œuvre : La Grande Histoire des Français sous l’occupation : « […] remarquant que [cet ouvrage] avait mis en lumière « le rôle salvateur de la population française à l’égard des Juifs7 ». « Sensible aux travaux d’autres historiens, Amouroux avait rectifié certains de ses jugements et souligné plus nettement la noirceur de Vichy. L’honnêteté de l’enquêteur, en somme, l’avait emporté sur les convictions politiques.

        Lors du procès de Maurice Papon à Bordeaux qui se tient du 8 octobre 1997 à , Henri Amouroux témoigne le 31 octobre 1997 à décharge du régime vichyste13 et en faveur de Maurice Papon. Il s’oppose notamment à l’historien américain Robert Paxton.
        En effet, cité comme témoin par la défense de Maurice Papon, Henri Amouroux soutenait au contraire que le régime de Vichy, à son point de vue, ignorait le sort réservé aux juifs déclarant malgré les nombreux appels de la BBC et alertes durant les années 1942 et 19432 jugeant « Le sachant, ils n’auraient pas tout fait pour envoyer les enfants à leurs parents déportés. Cela aurait été criminel».
        Robert Paxton a, au contraire, décrédibilisé très profondément la «stratégie du bouclier», idéologie de l’après guerre très vivace dans l’opinion française suivant laquelle le régime du Maréchal Pétain avait protégé la population afin de permettre au Général de Gaulle de reprendre l’offensive contre l’occupant allemand. Robert Paxton réduit en effet la résistance des fonctionnaires mise en avant par les gaullistes après la libération, invoquant la réalité des chiffres : 76 000 déportés dans un pays où, pour des raison géographiques et culturelles, les personnes juives sont difficiles a identifier en comparaison des Pays-Bas ou «A Amsterdam, ils étaient regroupés, ils parlaient yiddish, travaillaient sur le marché du diamant»13.
        L’historien américain souligne au contraire que le régime de Vichy a anticipé et créé ses propres lois antisémites avec la création du fichier juif, sans demande de la part des autorités allemandes afin de se glisser l’Europe nouvelle des puissances de l’Axe, en contrepartie de sa participation à «l’élimination des ennemis du Reich»13.
        Au cours du procès, ou sa déclaration apparaît comme embrouillée13, Henri Amouroux est interrogé par Me Jakubowicz, avocat des parties civiles, sur sa qualité d’historien en ces termes :
        Maitre Jakubowicz « Monsieur Amouroux, êtes vous historien ?  » Henri Amouroux : « Certainement pas! Mais j’essaie d’écrire des livres d’histoire c’est ma passion »2.
        De même, son travail en tant que rédacteur au sein du quotidien «la Petite Gironde» de 1942 à 1944, une feuille vychiste et interdite de parution à la libération, ce que Henri Amouroux confirma fut exposé2 :
        Maître Jakubowicz : « Le témoin peut il nous dire ou était lui-même pendant la guerre ? »
        Henri Amouroux. : « A bordeaux »
        Maître Jakubowicz : « A-t’-il écrit dans le journal « la Petite Gironde » ? »
        Henri Amouroux : « J’ai écrit 4 ou 5 articles dans la petite Gironde. Des articles sur les grandes gloires françaises, du Guesclin, Jeanne d’Arc… »
        Maître Jakubowciz : « Est ce que la Petite Gironde avait des sympathies plutôt maréchalistes ou plutôt pour l’Allemagne Nazie ? »
        Henri Amouroux : « Maréchaliste oui ! Pour l’Allemagne nazie, non ! »
        Maître Jakubowicz: « On trouve pourtant dans la petite Gironde des discours de Joseph Goebbels entièrement reproduits ainsi que des articles qui souhaitent que l’Allemagne Nazie triomphe ».
        Henri Amouroux : »Euh… pfff… Vous savez Monsieur le Président, tous les journaux de l’Occupation ont publié des discours de Goebbels… »
        Un des avocats des parties civiles, Gérard Boulanger, interroge à nouveau le propre passé du journaliste, lui rappelant qu’il était resté rédacteur à La Petite Gironde à l’époque où celle-ci fut soupçonnée par la suite d’être un journal ultra-collaborationniste. « Si vous avez écrit 40 millions de pétainistes, c’est sans doute pour vous sentir moins seul », lui avait-il lancé19.
        Henri Amouroux intente un procès en diffamation en raison des déclarations de ce dernier devant la presse hors prétoire et, après diverses péripéties judiciaires qui révélèrent son passé au cours des années 1940-1944, qu’il perdit d’abord puis gagna en appel7.

        • SANTAMARIA

          20 juillet 2020 at 9 h 36 min

          Merci à LDJ pour toutes ces informations. Je vais également lire le livre de Paxton.

        • vrcngtrx

          22 juillet 2020 at 14 h 23 min

          je suis pas certain d’avoir bien pigé : ce Henri Amoureux écrivait dans la presse collaborationniste durant l’occupation mais fut réhabilité dans l’opinion pour son témoignage historique ?

  2. Rosa SAHSAN

    18 juillet 2020 at 9 h 40 min

    Monsieur Klarsfeld, avec tout le respect que je vous dois, c’est vous qui faites un pas en avant. Jusqu’à présent, vous vous obstiniez à nier que l’antisémitisme venait de la gauche.
    Alors merci de commencer à retirer vos oeillères.
    ROSA

  3. benjamin

    18 juillet 2020 at 15 h 16 min

    l antisemitisme le plus abjecte aujourd hui c es le gros tas de merde noire et son complice soral qui drainent des milliers de connards derriere eux ! en toute impunitè !libres de salir et d insulter et d avilir notre peuple et notre race juive !marine fait une declaration courageuse!! pourquoi pinailler ??c est tres bien ! le gros tas a glorifiè son frere noir Fofana le tueur de juif !!!alors !!!entre black on se tient les coudes surtout pour la bonne cause: casser du youpin !

    • vrcngtrx

      22 juillet 2020 at 14 h 26 min

      les blacks ne sont pas tous des anti-juifs

  4. Franccomtois

    18 juillet 2020 at 17 h 12 min

    H.S:France info mis à jour le 18/07/2020 | 17:48
    publié le 18/07/2020 | 09:23
    DIRECT. Marche pour Adama Traoré : le cortège s’est élancé à Beaumont-sur-Oise
    Quatre ans après la mort d’Adama Traoré, ses proches organisent samedi après-midi une marche avec des militants écologistes.

    France Info:
    Nantes : l’incendie dans la cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul est désormais circonscrit, la piste criminelle privilégiée
    Le sinistre s’est déclaré samedi matin dans la cathédrale de Nantes (Loire-Atlantique). Les pompiers sont sur place. La piste criminelle est privilégiée.

    Pouvons-nous dire que la France est fichu?Les salopards de gauchiste ont signé la fracture complete avec les prolos,des vendus pourris qui rigolent quand on agresse des blancs,qui rigolent quand on brûle des églises,qui trouvent quasi normal que l´on agresse des personnes parceque juive et vont se manifester aux côtés de gens plus que douteux.Cela devrait faire plaisir á la petite tunisienne (de gauche,tee-shirt Che)qui a pris 6 mois de taule pour offense au coran.Vont ils manifester leur solidarité avec la jeune tunisienne les NPA,LFI,PCF,EELV et autre pourriture antifa?Que nenni,bien trop risqué,la oú il y a momo il y a risque de gros bobos,révolutionnaire mais pas trop.
    Une pensée á toutes les femmes iranienne qui luttent quotidiennement pour leur liberté et á toute celles dans les pays muzz qui en bavent quotidiennement et dont nos fémínistes de merde en Europe leur crachent chaques jours á la figure.

  5. Franccomtois

    19 juillet 2020 at 7 h 55 min

    SANTAMARIA m´a bien informé sur l´origine de l´appellation RN,pas glorieux de choisir un tel nom,voir même douteux.Dans tout les cas je le rejoins dans son commentaire.Mais alors,quelle alternative politique en France?Aprés je peux comprendre les personnes votant pour MLP,la France est tellement malade.
    Attention je ne dis pas que MLP n´est pas sincere dans ses propos,mais alors pourquoi RN et si elle devait virer tout les antisémites de son parti il ne resterait surement plus grand monde,pour les autres partis ne doutons pas qu´il en serait de même.
    Nous avons regardé Lacombe Lucien,bon film et instructif sur le genre humain.
    Pour ce dimanche une jolie chanson avec un texte en anglais qui l´accompagne trés interressant par l´histoire:
    -OLD JEWISH POLESYE
    https://youtu.be/0deVorp2288

  6. Hérode

    19 juillet 2020 at 11 h 58 min

    Saleté de gauchistes.
    Plutôt marine Lepen que ces saletés de socialos qui savonnent la planche à se faire mettre par la gauche moooorale.

  7. Serge

    19 juillet 2020 at 13 h 21 min

    Quand Melenchon et Président de LFI, seul Parti politique à Gauche pouvant faire la pige à MLP lors de la prochaine présidentielle, prend des positions antisémites, au-delà de ce qui a été convenu par Vatican, je ne vois pas pourquoi Arnaud Klarsfeld prendrait des gants avec la position de MLP, il a raison de prendre date, il faut ménager l’avenir, reconnaître les pas fait en direction de la vérité historique par la Présidente de ce Parti qui pourrait tout à fait rafler la mise en 2022, de toute façon, que risquons nous, nous juifs, préférerions voir ces antisémites notoires rouge-bruns-islamo- salafistes prendre le pouvoir en France dans deux ans ? Alors, même si nous préférerions que ce soit un Homme politique du Centre-Droit ou Gauche prendre ce pouvoir, je pense que Arnaud Klarsfeld ne doit pas insulter l’avenir, dans tous les cas, les juifs n’ont rien à craindre, eux seuls en France savent qu’ils ont plusieurs alternatives, ce qui n’est pas le cas des autres citoyens qui nous envient notre possibilité de choix, il est vrai qu’ils savent que nous savons depuis des siècles… Voyager !

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *