UNE RACAILLE ANTIJUIVE DE MOINS : MORT DE PIERRE SIDOS

By  |  11 Comments

Pierre Sidos est un homme politique français antisemite, né le 6 janvier 1927 à Saint-Pierre-d’Oléron et mort le 4 septembre 2020.
Engagé à l’extrême droite, il anime d’abord le mouvement Jeune Nation, puis participe à la création d’Occident, et enfin préside de 1968 à 2012 L’Œuvre française, un mouvement mêlant néofascisme, pétainisme, antisémitisme et une forme de catholicisme social.
Fils de François Sidos, ancien des Jeunesses patriotes, devenu sous l’Occupation un haut responsable de la Milice, jugé puis fusillé en 1946, il a quatre frères et une sœur.
Devenu cadet du francisme de Marcel Bucard en 1943, fait pour lequel à la Libération, il est jugé comme mineur en 1946 et condamné1. Il fonde, en 1949 — avec ses frères Jacques (jugé pour faits de collaboration en 1946) et François — le mouvement Jeune Nation, qui a été interdit en 1958 et qu’il a reformé sous le nom de Parti nationaliste en 1959. Il a été ensuite membre du MP-13, mouvement pro-Algérie française.

Emprisonné pour soutien à l’OAS, Pierre Sidos crée ensuite le mouvement Occident, dont il est finalement évincé par des militants plus jeunes. Il fonde ensuite, en 1968, le mouvement L’Œuvre française, qu’il dirige avec le titre de « présideur ».
En 1969, la candidature de Pierre Sidos à l’élection présidentielle est rejetée par le Conseil constitutionnel aux motifs que « le nombre des présentations valablement émises en faveur de ce dernier est inférieur au minimum exigé par les dispositions de l’article 3-1 de l’ordonnance n° 62-1292 du 6 novembre 1962 ». Ce refus fut pourtant considéré par Le Soleil, organe de L’Œuvre française, comme dû à la présence au Conseil constitutionnel de Gaston Palewski et René Cassin « tous deux d’ascendances juives étrangères », considérations partagées par Roger Peyrefitte. Toutefois, accepter la candidature de Pierre Sidos aurait pu, dans une certaine mesure, être interprété comme un acte de réhabilitation du passé collaborationniste des Sidos durant l’Occupation.

À partir du début des années 1970, Pierre Sidos tient une place assez marginale dans l’extrême droite française. Il annonce finalement soutenir le FN en 1996.
Il participe à l’émission Ciel, mon mardi ! de Christophe Dechavanne le 6 février 1990, où il se déclare antisémite « ni plus ni moins que Saint Louis ».

Depuis l’été 2010, Pierre Sidos exprime son détachement politique et intellectuel du Front national à la suite de la campagne interne qui voit Marine Le Pen prendre le dessus sur le parti au détriment de Bruno Gollnisch ; dans un entretien accordé à l’hebdomadaire Rivarol daté du 30 juillet 2010, il appelle à proscrire le « tout-électoral » au profit d’un « nationalisme organique », en critiquant la capacité de Marine Le Pen d’assumer des responsabilités politiques pour la France.
En 2012, il quitte la présidence de L’Œuvre française, à laquelle Yvan Benedetti lui succède.
Le 11 novembre 2013, l’association Les Amis de Pierre Sidos, visant « à faire connaître l’œuvre du patriote Pierre Sidos ainsi que de sa famille », est fondée8.
Pierre Sidos meurt le 4 septembre 2020, à l’âge de 92 ans.

happywheels

11 Commentaires

  1. Il sera accueilli à bras ouverts par Satan et Hitler, en enfer !

  2. excellente nouvelle, un dechet de moins, ce mec etait une veritable ordure

  3. limone dit :

    finalement ce type a du hériter ça de son père
    il a fait le con toute sa vie
    c’est lamentable …

  4. Franccomtois dit :

    Lui meurt mais ses idées(de merde)demeurent,le probleme est lá.OK pour antijuif qu´il était,mais il était tout autant anti-France,une crapule apatride.Ces types sont á vomir.

  5. benjamin dit :

    tres populaire a la fac de droit d assas lorsque j y etais etudiant !on disait alors les freres sidos avec le mouvement occident ! et tres proche des palestiniens qui y ont fait des meeting et des expositions dont l une je m en souviens bien s est tres tres mal deroulèè pour eux !!

  6. Moshe_007 dit :

    Juste savoir où sa tombe, histoire de se vider un peu !

  7. Chrétien Sioniste dit :

    Le Ron Hubbard des natios antisémites !
    Il a quand eu le mérite de faire durer sa secte pendant 50 ans ! Il en a cramé des cerveaux de jeunes et pris du fric sur eux et les petits vieux qu’ils baratinait !

  8. capucine dit :

    cette ordure antisémite est parti directement en enfer !!

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *