VIDEO de la BRIGADE JUIVE : A l’attention du Ministre גלעד ארדן | Gilad Erdand

By  |  8 Comments

A l’attention du Ministre גלעד ארדן | Gilad Erdand
Cet après-midi, s’est produit un événement , des dizaines de militants étrangers du BDS détenteurs d’un visa touristique , des anarchistes israéliens et palestiniens qui sont venus faire de la provocation , ont pénétré dans un ferme près de Méh’ola dans la vallée ( du Jourdain) ont hissé des drapeaux de l’OLP, et d’autres provocations .
Il s’agit d’une coalition d’organisations dont la dirigeante est l’AFPS, une organisation qui promeut le BDS en France et figure sur la liste des organisations dont le ministère des Affaires stratégiques a déclaré qu’il interdirait ses opérations dans le pays. Aujourd’hui , sur le terrain , se trouvaient à la fois le président de l’organisation, son épouse et la vice présidente de l’organisation .
Nous alertons les autorités au sujet de leurs activités depuis plus de deux semaines. Samedi dernier, un groupe représentant l’organisation a pris part à une violation du trouble l’ordre public dans le Gush Etzion et leurs identités n’ont même pas été examinées par la police.
Il n’est pas concevable de continuer à abandonner les habitants des implantations , les soldats et les policiers lorsque les mêmes touristes violent à plusieurs reprises les conditions du visa de tourisme et font ce qu’ils veulent ici.
Actuellement, certains d’entre eux sont détenus et retenus au département de la police d’Ariel. La procédure à suivre consiste à les expulser immédiatement, tout de suite. Aucune ordonnance restrictive et aucun autre jeu . Une expulsion du pays et un tampon noir.
Merci beaucoup
Projet DMU / La brigade.

happywheels

8 Commentaires

  1. Lys

    26 octobre 2019 at 21 h 21 min

    On attend de voir comment Gantz compte régler ce genre de débordement….
    Kahol Lavan…Tu parles ! Plus chahor -lavan -yarok- adom oui !!

  2. jeannine zimner

    26 octobre 2019 at 21 h 32 min

    Bravo mes frères, votre vigilance et votre courage nous font honneur.

  3. Ben-Yaakov

    27 octobre 2019 at 2 h 37 min

    C’est tout de même amusant de voir systématiquement les mêmes gueules de dégénérés sous crack supporter la « cause palestinienne » …
    Regardez moi ces consanguins finis à la pisse sérieusement ! J’ai envie de les jeter dans une rivière de javel ! J’ai peur d’attraper le sida si je croise leur regard ! L’alliance du gauchisme et du djihadisme dans toute sa splendeur. Heureusement qu’Israël évacue ce genre de déchet.

    • Bertrand Jean-Michel Escaffre

      27 octobre 2019 at 13 h 56 min

      Ils feront téshouva

  4. Paul06

    27 octobre 2019 at 8 h 41 min

    Il est plus simple de manifester en Israël qu’en Chine, Russie, Turquie, Iran…

  5. roni

    27 octobre 2019 at 8 h 46 min

    c est qui cette pute qui disait allait en allemagne
    qu elle avait besoin d une ambulance parce que certains avaient recu des coups

    est ce que les idendites de ces abrutis ont ete relevees…

  6. Bertrand Jean-Michel Escaffre

    27 octobre 2019 at 13 h 57 min

    Leur rage est comparable à cette vidéo : en réalité ce sont de petits chatons.

    https://youtu.be/YuHvDBYBD7k

  7. Franccomtois

    27 octobre 2019 at 14 h 42 min

    Tiens pour les Anars quelques citations d´un de leur maitre á penser du nom de Proudhon:
    -Pour lui, la vraie place de la femme n’est pas à l’usine mais au foyer. Par ses prises de positions, Proudhon a heurté les femmes de son temps. Convaincu de l’infériorité naturelle des femmes, il les pense incapables « de produire des idées », êtres passifs, elles n’accèdent au verbe que par la médiation de l’homme. Cet aspect réactionnaire du penseur socialiste a très souvent été occulté par les analystes et les contempteurs d’un des fondateurs du socialisme français.

    -Proudhon, les juifs et les Noirs:
    Bien que Proudhon ne fasse pas, contrairement à Alphonse Toussenel, de l’antisémitisme un fondement de sa pensée, il exprime, à une dizaine de reprises, des humeurs judéophobes parfois extrêmement violentes dans des Carnets où, pendant une vingtaine d’années, il a noté au fur et à mesure tout ce qui lui passait par la tête : « le Juif est l’ennemi du genre humain. Il faut renvoyer cette race en Asie ou l’exterminer… Par le fer, par le feu ou par l’expulsion il faut que le Juif disparaisse » (Carnets, 26 décembre 1847.)

    Parce qu’il croit que le Juif représente le capitalisme naissant, que les Juifs sont une « race insolente, obstinée, infernale »116. « Premiers auteurs de cette superstition malfaisante, appelée catholicisme… » (Carnets, 20 février 1847), qui exercent une action dissolvante sur la société, et que les Juifs sont inassimilables et source de tensions sociales permanentes, Proudhon se range parmi les précurseurs de l’antisémitisme de gauche5,117.

    « Si j’avais à répondre à la question suivante : Qu’est-ce que l’esclavage ? et que d’un mot je répondisse : C’est l’assassinat, ma pensée serait d’abord comprise. Je n’aurais pas besoin d’un long discours pour montrer que le pouvoir d’ôter à l’homme la pensée, la volonté, la personnalité, est un pouvoir de vie et de mort, et que faire un homme esclave, c’est l’assassiner. Pourquoi donc à cette autre demande : Qu’est-ce que la propriété ? ne puis-je répondre de même : C’est le vol, sans voir la certitude de n’être pas entendu, bien que cette seconde proposition ne soit que la première transformée ? » (Qu’est-ce que la propriété, Ch. Ier, 1840. — L’esclavagisme rétabli en France par Napoléon Ier ne sera aboli qu’en 1848).

    Dans La Guerre et la paix, Proudhon déclare que « tout ce que nous avons à faire, nous race supérieure, vis-à-vis des inférieurs, c’est de les élever jusqu’à nous, c’est d’essayer de les améliorer ». Suivant cette idéologie raciste, Proudhon défend le principe de l’esclavage, écrivant même : « Quels sont les ennemis des noirs ? ceux qui, le sachant ou ne le sachant pas, il n’importe, méditent de les faire périr dans la désolation du prolétariat. Quels sont […] les vrais négrophiles ? ceux qui, les tenant en servitude, les exploitant, il est vrai, pour assurer leur subsistance, les améliorent insensiblement par le travail, et les multiplient par le mariage ». S’opposant à l’abolition de l’esclavage, Proudhon propose une intervention de l’État pour faire du maître un « tuteur » pour ses esclaves. L’ouvrage continue par une apologie de la colonisation, appelant à à l’installation des Européens au « centre du Soudan » comme ils se sont installés « au centre des deux Amériques » et clamant le « droit » des Européens à « contraindre au travail » les noirs (La Guerre et la Paix, Livre II, Ch. X, sur Le Droit de la Force).
    Avec un tel « penseur »nous connaissons maintenant l´origine de cet antisémitisme viscéral des gauchos.Le sexisme chez ces mêmes gauchos n´est pas á démontrer,bien des femmes sortis de cette secte en ont témoigné et ceci récemment.Pour les Noirs ils n´en pensent pas moins ,mais se sont de véritable trouillard ,ils ne diront jamais se qu´ils en pensent en public mais en privé c´est autre chose(voir toutes ces assoces qui passent leur temps á assister les Africains comme si c´étaient de véritable demeurés).
    Donc le gauchos même en Israel est une bête immonde.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *