Attaques islamistes: «Cessons de nous faire des illusions»

By  |  6 Comments

Après chaque émeute, chaque attaque terroriste, chaque escalade antisémite, le journaliste Ulf Poschardt déplore les «mêmes mots vides de sens» sans que «vraiment rien ne se passe par la suite».
Par Ulf Poschardt (Die Welt)
C’en est assez des paroles d’apaisement et de condoléances prononcées par les autres politiciens européens à la suite d’attaques terroristes. Le seul homme d’État qui adopte un ton différent n’est autre que le président libéral Emmanuel Macron. Avant même les récents attentats et attaques, il s’est lancé dans un combat que le grand intellectuel Alain Finkielkraut, souvent diffamé, condamne depuis le 11 septembre : nous, les Européens éclairés, contre un islamisme non éclairé, aigri par son propre échec.
Si Vienne a été prise pour cible, c’est probablement pour différentes raisons : la communauté juive sur place fait partie intégrante d’une ville cosmopolite, gaie, joyeuse et mystérieuse. Et contrairement à la chancelière allemande, Sebastian Kurz a envoyé à Macron un signal clair de solidarité.

D’ailleurs, parlons-en de la politique allemande. Avons-nous eu droit à des minutes de silence et à des gestes politiques de sympathie lorsque à Dresde, un islamiste s’en est pris à un couple homosexuel et assassiné l’un des hommes ? Apathiques et lâches, trop de politiciens tentent d’apaiser ce qui ne peut plus l’être. Le terrorisme islamiste n’est pas seulement du terrorisme, c’est une déclaration de guerre à notre mode de vie.
Il n’est pas exclu que l’Occident soit mal préparé à cette situation, car alors qu’il s’intéresse à toutes sortes de banalités décadentes, il ignore cette menace militante ciblant toutes nos libertés, comme la présente l’islamisme. Pire encore : la société est en plein déni. Les intellectuels, les professeurs et les hommes politiques qui dénoncent le problème de l’islamisme militant sont accusés de diffamation et souvent réduits au silence. Parmi les dénonciateurs les plus virulents, on retrouve des intellectuels libéraux musulmans comme Necla Kelek, Seyran Ates, Ahmad Mansour, Hamed Abdel-Samad. Mais ils ne s’inscrivent pas dans le schéma de ces lobbies qui, de manière totalement irresponsable, sont autorisés à prendre part aux débats organisés lors de conférences sur l’Islam.
Il faut arrêter avec les mots vides de sens, avec cette routine hypocrite et incohérente des conférences sur l’Islam et enfin passer sérieusement à l’action : les mosquées prêchant la haine des chrétiens, des Juifs, des homosexuels, des femmes et des non-croyants doivent être fermées aussitôt, et les imams étrangers adeptes de cette pratique expulsés. Le financement des mosquées doit être plus transparent. Les individus financés par des associations opaques ne doivent pas être autorisés à gérer une mosquée sur le sol allemand.
Il faut arrêter avec les mots vides de sens, avec cette routine hypocrite et incohérente des conférences sur l’Islam et enfin passer sérieusement à l’action
Le Ditib, par exemple, doit faire preuve de loyauté envers cette société libre ou alors cesser toute coopération avec elle. Dans le doute, la formation des imams doit s’appuyer sur les programmes allemands. Dans l’enseignement islamique, la charia ne peut pas être placée au-dessus de la Constitution, tout comme la création d’espaces sociaux parallèles, fermés aux valeurs de la République, doit être proscrite.
À la lumière des terribles événements qui se sont déroulés à Vienne, les Juifs européens ont déclaré sur Twitter en hébreu que rester en Europe, leur patrie, n’avait plus de sens pour eux. Il n’y a qu’un seul endroit où ils pourront être en sécurité : Israël. Et ce point est tout aussi important que la tolérance dont nous faisons preuve face à la trahison de nos valeurs : nous abandonnons encore une fois les citoyens juifs. L’hypocrite discours du « plus jamais ça » est devenu une farce depuis longtemps. L’Europe fait actuellement face à une deuxième expulsion des Juifs européens, et presque personne ne fait rien pour empêcher cela. Face à l’interdiction des étoiles de David dans les cours d’école et des clubs sportifs, la cancel culture de gauche se contente généralement de détourner le regard. En Allemagne, quiconque se promène dans la rue avec une kippa doit craindre pour sa santé dans les quartiers à forte population musulmane. Mais ce danger est cyniquement écarté : plus personne n’ose « provoquer » en portant une kippa, car ils savent qu’ils n’ont aucune chance. Mais il y a encore plus cynique : lorsque des mesures sont prises, comme à Berlin, ce sont les enfants juifs qui, à la suite d’attaques antisémites, se voient contraints de quitter leur école. Tout cela est inacceptable, tout cela n’est que lâcheté et opportunisme.

Attardons-nous également un instant sur les religions intellectuelles enseignées dans les universités, des religions qui, sous l’étiquette de l’antiracisme, promeuvent cet antisémitisme et opèrent toujours une remarquable conversion auteur-victime après de telles attaques. Les intellectuels de gauche sont aveuglés quand il est question d’islamisme. Heureusement, des hommes de gauche comme Kevin Kühnert et Sascha Lobo ont récemment dénoncé cela ouvertement, appelant courageusement à un changement de mentalité au sein de leurs rangs.
S’ils ont été encensés par le centre bourgeois, ils ont reçu une pluie d’insultes de la part de la gauche irréductible. Ces membres de la gauche utilisent, souvent de façon abusive, les migrants radicalisés en tant que boucliers humains dans le cadre de leur combat contre un système qu’ils veulent voir démanteler. Une grande partie de la sous-culture de migrants vénérée par la culture pop – qui n’a rien à voir avec le hip-hop – participe à toute cette absurdité. Et ceux qui, dans le « taz », écrivent qu’ils souhaitent voir les policiers mis au rebut méprisent largement cette société et cette république.
D’ailleurs, il n’est pas ici question DES musulmans. Naturellement. À Vienne, on a également vu de jeunes musulmans risquer leur vie pour mettre des policiers blessés en sécurité. Ces jeunes citoyens méritent qu’une ligne de démarcation nette soit tracée avec l’islamisme. Si la société est divisée, ce sont précisément ces citoyens de confession musulmane, des citoyens loyaux, travailleurs, convenables, modérés et irréprochables, qui en souffriront.

Enfin, un dernier mot à propos d’Erdogan. Ce président turc doit rendre des comptes. Son idée de la Turquie n’a pas sa place en Europe. Au contraire. Le président turc est avant tout un ennemi de cette Europe libre et des valeurs européennes. Ses attaques contre le président français sont symptomatiques, tant dans le geste que dans l’amertume du perdant, du déclin culturel et politique de cette partie du monde islamique qui refuse d’accepter le présent et la modernité. La radicalisation des islamistes est également le résultat d’un changement dans le monde islamique, un changement encourageant à bien des égards. Les accords de paix conclus entre Israël et les pays arabes sont un signe très positif. Mais ils ne doivent pas nourrir l’illusion que tout ira bien. Bien trop de cultures islamiques se définissent par leur intolérance radicale à l’égard des non-croyants, des chrétiens, des Juifs et de l’Occident.
Bien trop de cultures islamiques se définissent par leur intolérance radicale à l’égard des non-croyants, des chrétiens, des Juifs et de l’Occident
Nous devons cesser de nous faire des illusions. Il ne s’agit pas ici de prôner le pessimisme culturel, mais le réalisme républicain. Ceux qui ne partagent pas les valeurs de notre société, mais les attaquent perfidement et veulent les abolir n’ont pas leur place dans cette société. Ces individus doivent être expulsés, quand c’est possible, ou alors subir toute la fermeté de l’État de droit. Ils doivent comprendre qu’ils ne sont pas les bienvenus ici.
La rhétorique de désescalade doit cesser. Après chaque émeute, chaque attaque terroriste, chaque escalade antisémite, nous avons droit aux mêmes mots vides de sens, mais rien, vraiment rien, ne se passe par la suite. Ça suffit ! Ça suffit ! Ça suffit !
Source :
https://www.lefigaro.fr/international/attaques-islamistes-cessons-de-nous-faire-des-illusions-20201107

happywheels

6 Commentaires

  1. Rosa SAHSAN dit :

    Il a raison Ulf j’en ai assez des bougies, des nounours et des « vous n’aurez pas ma haine ».
    DES ACTES MESSIEURS DU GOUVERNEMENT.
    ROSA

  2. Lior dit :

    Ce que Ulf écrit a l’air très raisonnable.. Mais Il faudra beaucoup d’articles comme celui là pour que les politiciens se bougent..

  3. Franccomtois dit :

    H.S mais toujours en lien avec l´Allemagne:
    Manif anti masque regroupant énormément de monde et pas seulement en lien avec les problemes du corona.
    Un groupe d´individu remarqué par des petits Franccomtois avait un stand avec les drapeaux Israélien,francais et allemand.Ils se sont rapprochés et les personnes de ce groupe dénoncaient les attaques antisémites,la haine d´Israel,les attentats en France,un toujours plus agressif.A un moment donné une bonne femme empaquetée c´est approchée du groupe en hurlant que l´islam c´est la paix et que se qui se passe en ce moment n´a rien á voir avec sa « religion »,elle A été rejoint par un groupe d´arabe qui disaient que tout se qui étaient débité n´étaient que mensonge,que le coran n´appelle pas au meurtre des juifs entre autres sujets.Le gars qui avait pris la parole avec le groupe est resté trés calme et a demandé a une personne de son groupe de prendre le coran dans leur fourgon,une fois le coran á la main il a invité les musulmans présent á venir lire le passage qui concerne les juifs,réponse en coeur du groupe,le coran a été mal traduit,véridique.Cette initiative venait d´un groupe chrétien et je regrette que les petits Franccomtois n´aient pas pris des infos sur ce groupe.Par contre ils ont été traité de nazi par des ptits blanc honteux avec pour l´un ,un badge BLM.Autre chose,j´ai eu pour info qu´un groupe antifa dans une ville allemande a á l´entrée de leur local un immense drapeau israélien peint sur le mur,je pense que c´est á l´initiative du groupe antideutsch qui ont á leur côté une frange de die linke,quelques anarchistes,quelques antifas.Si je me rend dans le coin un de ces quatres je ferai une photo.Dans tout les cas je sais que ce groupe est trés actif á l´Est et comme ils disent:pro-Israel,pro-sioniste et ceci á tout les niveaux.Je me répete,je ne suis pas de gauche mais je considere ces personnes comme des adversaires politique mais pas comme des ennemis.

    • iblis dit :

      N’oubliez pas la Taqiya, l’art des musulmans d’user de la dissimulation et le mensonge pour tromper leurs hôtes. La Taqiya est une pratique prévue et autorisée par l’islam. Il peuvent par conséquent, arborer des drapeaux israéliens, allemands … pour vous endormir et, le moment venu, ils vous anéantissent. Qu’Est-ce un Violoniste? Sinon un pratiquant de l’instrument violon. Qu’Est-ce qu’un islamiste? Sinon un pratiquant de …. Eh bien, de l’islam. Pourquoi l’occident continuent-il à parler de l’islamisme et de l’islamiste? Pour dédouaner la pieuvre dévastatrice qu’est l’islam. D’alleurs, le Covid est un virus millénaire, il est né en 632. On le nomme Covid 632, acronyme de CORANO VIRUS 632, plus meurtrier que que le Covid 19.

  4. Iblis dit :

    Les misarables sont les veritables ennemis, combattons les.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *