BEZIERS :Projet d’attentat contre une église : la suspecte de 18 ans présentée à un juge

By  |  7 Comments

La jeune fille interpellée le 3 avril à Béziers pourrait être mise en examen ce jeudi, notamment pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle ».
L’étau se resserre autour de la jeune femme de 18 ans qui aurait projeté une action violente visant une église de Montpellier. Interpellée le 3 avril à Béziers, avec des proches depuis mises hors de cause, elle va être présentée ce jeudi à un juge, annonce dans un communiqué le parquet national antiterroriste (Pnat).
Il indique aussi avoir ouvert une enquête préliminaire confiée à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) des chefs « d’association de malfaiteurs terroriste criminelle » et de « détention de substances ou produits incendiaires ou explosifs ».

La suspecte a été arrêtée le 3 avril, « à la suite de renseignements faisant état d’une menace d’attentat contre une église à l’occasion du week-end de Pâques », rappelle le parquet, précisant que « les investigations ont rapidement permis d’identifier une suspecte âgée de 18 ans et résidant à Béziers », décrite comme « inconnue des services de renseignement », jamais condamnée et « déscolarisée depuis deux ans ».
Lors de perquisitions menées à son domicile, les enquêteurs ont retrouvé « plusieurs bouteilles de produits susceptibles d’entrer dans la composition d’explosifs », « deux dispositifs susceptibles de constituer des engins explosifs improvisés en cours d’assemblage », ainsi que des photos de la décapitation de Samuel Paty, d’autres de djihadistes armés, ou encore une recette « de fabrication d’explosifs », le plan d’une église et des notes évoquant « divers projets d’action violente », ou « faisant référence à l’état islamique », détaille le Pnat.
Des symboles du nazisme ont aussi été découverts. Les sœurs et la jeune femme de la suspecte ont également été interpellées, puis relâchées à l’issue de leurs auditions, sans qu’aucune implication de leur part dans le projet de la jeune majeure n’ait pu être étayée.
Source :
https://www.leparisien.fr/faits-divers/projet-dattentat-contre-une-eglise-a-beziers-la-suspecte-de-18-ans-presentee-a-un-juge-08-04-2021-R7WT4FCOHNFQFGCA3FATDG74OU.php

happywheels

7 Commentaires

  1. Franccomtois dit :

    Combien reste t-il de ces charmantes personnes dans nos riantes zone de non-droit.Quand je pense que les poliTOCARDS dans ces zones s´en accommodent pour des raisons de basse politique.Une chose est certaine,si personne ne prend en main cette dangereuse situation politico-terroristo religieuse,nous allons déguster et même ces salopards de gauchos ne seront pas oubliés.L´Europe est menacée dans son ensemble,mais les dirigeants sont tellement coupés de la réalité et tellement accrochés á leurs privileges qu´ils n´en ont rien á braire de cette montée de haine .
    Solidarité Judéo-Chrétienne!!!

  2. roni dit :

    pour chaque attentat ou tentative d attentat la famille doit etre responsable aussi.
    c est a dire enlever les prestations sociales si ceux sont des etrangers ou double nationalite les expulser..
    si ils ont des biens immobiliers les saisir pour payer les victimes….

  3. jacobrafman dit :

    et si ça continue comme ça !
    ce seront même les islamo-gauchiasses et pro-musulmerdes
    qui proclameront haut et fort le jour J et l’heure H du DJIHAD en France

  4. Belle dit :

    France défend toi des envahisseurs islamistes et renvois Les dans les 57 pays déjà massacres/volés/ colonisés aux peuples autochtones partout dans le monde en 14 siècles d existence mahométane..,

  5. Moshé dit :

    De amin al husseini aux myriades de nazis enturbannés, la France a depuis et mémé avant le nazisme, toujours privilégié les porteurs de l’antisémitisme primaire et barbare !

    La France est prête a sacrifier ses églises et plus encore, si ce n’est que pour entretenir la bête immonde qui décore mémé les réserves de ses musées !

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *