BON DEBARRAS :L’imam antijuif Hassan Iquioussen menacé d’expulsion

By  |  5 Comments

Cette star de la prédication en ligne francophone, de nationalité marocaine, est sous le coup d’un arrêté lui imposant de quitter le territoire.
Le choc a dû être rude. Résidant dans le nord de la France depuis des décennies, mais n’ayant pas la nationalité française, Hassan Iquioussen a demandé cet hiver le renouvellement d’un titre de séjour de dix ans qui arrivait à expiration. Une simple formalité, dans son esprit.
Malgré des positions sans ambiguïté en faveur d’un islam rigoriste, sans parler d’un sérieux dérapage antisémite il y a de nombreuses années, Hassan Iquioussen, réputé proche des Musulmans de France (ex-Union des organisations islamiques en France), branche française des Frères musulmans, n’a jamais été sérieusement inquiété. Depuis sa résidence de Lourches, dans la région de Valenciennes, il alimentait sa chaîne YouTube en vidéos visionnées par des dizaines, voire des centaines de milliers de fidèles.

Son expulsion inattendue résulterait de l’entrée en vigueur de la loi « confortant le respect des principes de la République » promulguée en août 2021, à la suite de débats nourris. Avant de renouveler une nouvelle fois le titre de séjour de l’imam, la préfecture du Nord a examiné en détail ses positions sur un certain nombre de sujets de société, dont la laïcité, les rapports entre la charia et les lois de la République ou l’égalité entre les sexes. Les résultats ont été accablants. Hassan Iquioussen martèle dans des dizaines de prêches que la charia doit guider les comportements des croyants dans tous les aspects de leur vie, privée ou publique. La femme, quant à elle, « doit tout faire pour essayer de plaire à son mari » et accepter qu’il « tombe en martyr », explique l’imam dans cette vidéo, à partir de la minute 7′ 3”.
Dans une autre vidéo, Hassan Iquioussen développe méthodiquement la méthode à suivre pour obtenir des créneaux séparés dans les piscines, au bout de plusieurs années, en passant par l’étape du burkini. Une démarche scrupuleusement mise en œuvre à Grenoble par l’Alliance citoyenne.
Conformément à la ligne frériste, Hassan Iquioussen prônait l’islamisation par les urnes, appelant les musulmans à s’investir en politique. Un conseil suivi par son fils Soufiane, devenu le bras droit officieux de la maire PS de Denain (Nord, 20 000 habitants), Anne-Lise Dufour Tonini. Celle-ci, alertée à plusieurs reprises sur les liens avérés des Iquioussen avec les Frères musulmans, a finalement pris ses distances avec la famille, après les municipales de 2020.
Le dossier constitué sur Hassan Iquioussen par la préfecture du Nord a convaincu la commission d’expulsion des étrangers, présidée par le président du tribunal judiciaire de Lille. Elle a donné un avis favorable à l’expulsion, le 22 juin. La décision n’était pas acquise. Avec cinq enfants, quinze petits-enfants et tout son patrimoine déclaré en France, Hassan Iquioussen pouvait se targuer d’être inséré, à sa manière. Lors de la réunion de la commission départementale d’expulsion, dont Le Point a consulté le compte rendu, le préfet du Nord s’est déplacé en personne pour plaider le dossier devant les magistrats avec l’appui sans réserve du ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin.
Il a insisté sur l’antisémitisme de l’imam. Ses propos, tenus en 2004, 2005 et 2014, ciblaient « expressément les Juifs et non pas l’État d’Israël ou le sionisme ». Hassan Iquioussen les décrivait comme « ingrats », « avares », vivant « entre eux dans des ghettos ». L’imam, a martelé le préfet, a par ailleurs déclaré publiquement que « le lobby sioniste voulait sa peau depuis 2004 », lorsqu’il a appris que son expulsion était envisagée.
Dans une vidéo diffusée fin juillet à des proches, dont Le Point a pris connaissance, Hassan Iquioussen nie tout antisémitisme, toute homophobie, tout penchant fondamentaliste. Il conteste le bien-fondé de son expulsion et revendique son attachement à la fois à l’islam et à la France. Le prêcheur, qui n’a pas souhaité répondre au Point, apparaît inhabituellement anxieux sur les images. Selon un proche de sa famille, il ne serait pas en bons termes avec le régime marocain : « Il a critiqué le roi, la chose à ne pas faire au Maroc. À sa descente d’avion, il risque des ennuis. Il aurait intérêt à demander un titre de séjour dans un autre pays. Peut-être la Belgique, pour rester proche des siens. »
Source
https://www.lepoint.fr/societe/l-imam-freriste-hassan-iquioussen-menace-d-expulsion-28-07-2022-2484694_23.php

Hassan Iquioussen (1964 – ) est l’un des prédicateurs vedettes de l’organisation « Musulmans de France » (ex-UOIF), une organisation s’inscrivant dans le sillage de l’idéologie islamiste des Frères musulmans.
Considéré par l’essayiste Hakim El Karoui comme un représentant de « la tendance la plus dure et la plus virulente des Frères musulmans en France », Iquioussen dispose d’une chaîne YouTube cumulant 151 000 abonnés et près de 28 millions de vues à ce jour.
En janvier 2004, L’Humanité révèle qu’Hassan Iquioussen promeut dans ses prêches une « culture de la haine antijuive ». Dans une cassette intitulée « Palestine, histoire d’une injustice », enregistrée en 2003, il reprenait ainsi à son compte le mythe d’une collaboration des « sionistes » et d’Hitler, un lieu commun du discours antisémite en grande partie forgé par la propagande « antisioniste » soviétique. Il qualifiait les juifs d’« avares et usuriers », les accusait d’être « le top de la trahison et de la félonie » et d’éviter de « se mélanger aux autres qu’ils considèrent comme des esclaves ». Évoquant un passage du Coran dans lequel une femme juive tente d’empoisonner le prophète Mahomet, Hassan Iquioussen conclut notamment : « Retenez ça parce que vous allez comprendre ce qui se passe aujourd’hui. Les juifs n’ont cessé, depuis ce temps, de comploter contre l’islam et les musulmans ». En octobre 2004, joint par Le Figaro, il explique : « Je décris des épisodes relatés dans le Coran. Vous ne voulez pas abroger le Coran ? […] Qu’on me prouve que j’ai tort et je changerai d’avis ! » Quelques jours plus tard, il reconnaît avoir tenu « des propos déplacés » et condamne formellement l’antisémitisme.
Au début des années 2010, Hassan Iquioussen s’affiche aux côtés d’Alain Soral, affirmant notamment dans une vidéo postée en 2015 que le polémiste national-socialiste « dit des choses très intéressantes, très intelligentes, pertinentes, et parfois on peut très bien ne pas être d’accord avec lui sur certaines choses. Pourquoi ? Parce qu’Alain Soral, c’est pas le bon Dieu, comme le Pape n’est pas le bon Dieu, comme le cheikh d’al-Ahzar n’est pas le bon Dieu. »
Dans un prêche tenu à la mosquée Abou Dhar de Dunkerque le 5 octobre 2012 au sujet de « l’islamophobie », Hassan Iquioussen prétend qu’elle s’insère dans le cadre d’un vaste plan de manipulation dont le terrorisme ferait également partie :
« C’est quoi l’objectif ? Vous savez c’est quoi l’objectif ? Ce n’est pas que les non-musulmans nous détestent, ça c’est déjà fait. Ça ils l’ont déjà fait hein. Ils l’ont fait avec le 11-Septembre. Ils l’ont fait avec le 18 juillet [ici, Iquioussen se trompe de date ; il veut vraisemblablement parler de l’attentat du 7 juillet 2005 – ndlr]… vous savez : Londres, Madrid… Ils l’ont fait avec Merah… ouh, ouh, ouh. Lapsus ! Je me suis trompé. Ça va ?! Vous voyez toutes ces affaires, toutes ces pseudos-affaires ? Ces pseudo-attentats ont pour objectif de faire peur aux non-musulmans, pour qu’ils aient peur de l’islam et des musulmans. Mais c’est pas suffisant : la guerre ça se fait à deux ! Donc il faut maintenant mettre dans le cœur des musulmans la haine et la peur des non-musulmans. Comment ? Eh bien en insultant le prophète de l’islam, en brûlant des Corans. Vous entendez ?! Comme ça, les musulmans vont développer la haine en eux. Et c’est bon on peut créer le fameux choc des… ? Oh ! Le « choc des civilisations » ! Vous avez entendu ? Le « choc des civilisations ». C’est ça l’objectif de l’islamophobie : « Bouffez vous la gueule, moi je vends des armes ». « Détruisez-vous, moi je reconstruis derrière ». « Blessez-vous, je vous vends des médicaments » ; « Bouffez-vous, je vends plus de journaux… et j’explose l’audimat ». »
:
« 500 000 Arméniens ont fait pression sur l’ex-président de la France, Sarko, pour qu’il vote une loi pour condamner les Turcs, pour un péché qu’ils n’ont pas commis, vous êtes bien d’accord ? Le pseudo-génocide arménien. La loi n’est pas passée, donc je peux dire que ça n’existait pas. Si la loi était passée, je ferme ma bouche ! Vrai ou faux ? Si la loi était passée, je pourrais pas dire que le génocide arménien n’existe pas, parce que la loi me condamne, alors que là, je peux m’éclater. Regarde, je parle : il n’y a pas eu de génocide, et j’ai les preuves historiques, il n’y a pas de génocide. »
« L’ennemi, ce n’est pas le peuple français, mais c’est une minorité d’individus qui manipulent le peuple français. Vous allez agir le jour où vous allez arrêter d’avoir peur, le jour où vous allez arrêter d’être pessimiste. Si vous avez confiance en vous et si vous êtes optimiste, vous allez devenir un acteur dans votre cité, dans votre ville, dans votre pays. Et quand je dis “acteur”, c’est selon vos capacités, vos moyens, vos disponibilités. Un des objectifs majeurs de ces gens qui nous manipulent, c’est de nous neutraliser pour que nous n’assumions pas nos devoirs de citoyens » (source : « Les polémiques islamophobes incessantes », YouTube, 25 août 2016).
En juin 2017, interviewé par La Nouvelle République, Hassan Iquioussen explique qu’il « a pris [son] bâton de pèlerin pour […] combattre [les terroristes de Daesh] ». « Depuis cinq ans, c’est un bras de fer avec eux. Et si, jadis, j’arrondissais les angles, à présent je suis tranché et tranchant. Je me désavoue totalement de ces personnes, dans le fond et la forme » (sic)… Un discours adapté en fonction de ses interlocuteurs ? La question mérite d’être posée : dans une vidéo postée sur YouTube quelques mois plus tôt, le 3 septembre 2016 (« Comment combattre l’islamophobie des hommes politiques ? »), il parlait en effet de l’idéologie islamiste radicale au nom de laquelle ont été commis les multiples attentats qui ensanglantaient alors la France comme de « faux problèmes » :
« Alors, au lieu de parler des vrais problèmes de la société, notamment le chômage, la précarité… on crée des faux problèmes : burkini ; maintenant l’Islam radical et politique ; et peut-être demain encore des attentats. Et on va surfer sur la vague du « terrorisme islamiste ». »
En juillet 2016, Le Point a révélé qu’Hassan Iquioussen possédait plusieurs sociétés immobilières et plusieurs centaines de mètres carrés de terrains à bâtir rachetés à la ville de Denain dans la région Hauts-de-France. L’une des sociétés, la SCI Smolin, appartient également à ses fils dont l’un, Soufiane Iquioussen, a été promu en 2017 à la mairie de Denain pour piloter la refonte de l’action sociale du Centre communal d’action sociale (CCAS), après avoir figuré sur une liste socialiste dans une commune avoisinante. Soufiane Iquioussen a obtenu un prix (« Talents des cités ») pour un projet de garage solidaire. Lors de la remise de ce prix au Sénat, il a posé en exécutant une quenelle, un geste inventé par Dieudonné M’Bala M’Bala et à la connotation antisémite notoire.

Source
https://www.conspiracywatch.info/hassan-iquioussen

Annonce de la conférence Alain Soral et Hassan Iquioussen

happywheels

5 Commentaires

  1. joseparis dit :

    On verra si c’est un habituel effet d’annonce de Darmanin, ou si réellement ce dingue est expulsé.

    • benjamin dit :

      exact!a mon avis il ne sera pas expulsè!et puis sa racaille putride restera la !bon français ! bien d chez nous ! puisque nes ici !et combien de sales gueules barbues comme celui la resident en france en parfaite quiètude !!bien au chaud en france !!pardi !!a ne rien branler de positif pour le pays !!!

  2. Zeitoun dit :

    Une pourriture antisémite en moins en France, c’est toute cette famille IQUIOUSSEN qui doit être expulsé ainsi que leurs copains islamiques CAMEL BECHIKH le MUSULMAN ☪️ DE LA MANIF POUR TOUS son copain NABIL ENNASRI TAREQ OUBROU pote de CAMEL.BECHIKH AMAR LASFAR etc etc !

  3. […] Ligue de Défense juive s’en réjouit…https://www.liguedefensejuive.com/bon-debarras-limam-antijuif-hassan-iquioussen-menace-dexpulsion-20…Sans surprise, le site proche d’Égalité et Réconciliation, Marcel en 4-4-2, soutient […]

  4. MOI MOI dit :

    OUI DEHORS !!!!, IL N’EST PAS DANS SON PAYS POUR CRITIQUER NOTRE RÉPUBLIQUE – FOUTEZ-LE CAMP

Publier un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.