Bordeaux : condamné pour une quenelle devant le portrait d’Adolf Hitler

By  |  4 Comments

La photo mise en cause a été largement diffusée sur Internet après que le jeune homme condamné, un Bordelais d’origine marocaine de 28 ans, qui se revendique militant de la cause palestinienne, l’a mise sur son profil Facebook. Mais ce n’est pas cette image qui a marqué le début de ses ennuis.
La première plainte contre lui avait été déposée à la fin de l’année dernière par l’Association culturelle israélite de la Gironde pour une autre photo où figurait le fan de Dieudonné. Cette image de quenelle avait été prise devant le mémorial de la synagogue bordelaise où figure le nom des 2 000 Juifs bordelais déportés en 1944 et morts dans les camps de concentration nazis. D’autres photos du même genre ont été découvertes par l’Association culturelle israélite sur la page Facebook du jeune homme. Mais à la suite de la plainte, l’enquête de police n’a pas permis de démontrer que ces photos avaient été publiquement diffusées. Ce qui n’a pas permis à l’association, représentée par Me Ludovic Baustier, de se constituer partie civile. Il est venu le dire, à regret, mercredi au tribunal.
Lors de l’audience, la présidente Cécile Ramonatxo a demandé au prévenu d’expliquer le sens qu’il donnait à cette photo avec Hitler en fond et sur laquelle il avait ajouté la mention : « J’ai été con de me suicider. Je serais devenu prix Nobel. »

« C’est simplement ironique », a répondu le jeune homme, le regard droit et la voix pleine d’assurance. « Je ne suis pas antisémite. Hitler est un bourreau. Il a tué des millions de Juifs. Mais d’autres ont tué beaucoup de gens et ont eu le prix Nobel. »
Lors de ses auditions par les policiers, il avait précisé qu’il pensait à Shimon Perez, président israélien qui avait obtenu le prix Nobel de la paix en 1994 avec Yasser Arafat. « En quoi la photo devant le portrait de Hitler sert-elle la cause palestinienne ? » demandait Me Chapuis en regardant le jeune homme dans les yeux, qu’il n’a pas baissés, sans apporter de réponse.
Cécile Ramonatxo qualifiait pour sa part la photo d’« ignominie », et rappelait que si la quenelle en elle-même n’était pas un délit, le contexte dans lequel elle était réalisée en était un. Marie-Madeleine Alliot, procureur de la République, allait dans le même sens dans ses réquisitions en ajoutant que ce geste allait contre tous les principes de la République. Elle demandait une peine d’amende de 3 000 euros avec une part de sursis. C’est là que les larmes sont montées aux yeux du prévenu. « C’est beaucoup. Je ne pourrai pas payer. » Il a aussi sangloté, pour le même motif, à l’énoncé du jugement.
lire l’article de SUDOUEST en cliquant sur le lien ci-après

http://www.sudouest.fr/2014/04/03/quenelle-condamnee-1513706-2780.php

happywheels

4 Commentaires

  1. Moredh'ai dit :

    tres beau portrait
    a rectifier rapidement svp
    sinon quand ca deborde ca devient un bordel ou des Bordeaux?

  2. benjamin dit :

    BEN MOI JE VAIS FAIRE DE LA PUB POUR LA GRANDE BOUCHERIE HALLAL BACHAR ET ASSOCIES…GROS DEMI GROS ET DETAIL ..VIANDE HALLAL PREMIER CHOIX ..POUR LA FIN DU RAMADAN ACHETEZ DE LA VIANDE BACHAR …

  3. talbi dit :

    moi qui suit marocain ayant eu des ascendants juive , c est une honte pour ce guignool de merde … il fesait l homme et apres des qu on lui demande de payer il pleure … c est plus marrant la ?? il y a beaucoups de gens comme sa , qui profane a haute voix l antisemitisme et le negationniste avec des fait et gestes … il faut arreter ces guignol et les foutre en taule …
    a quand la communauter juive aura un statut speciale dans la societer qui les diffrencie des autres … la haine contre le juives ne cesse d augmenter et il faut qu ils soient proteger …c est une honte a vous qui detester les juif et israel , jespere que vous le paierais tous sa….

  4. Richard C. dit :

    La morale de cette histoire est qu’il faut taper là où ça fait mal: Au porte monnaie.
    Ceux qui font de beaux sermons sont à côté du sujet!

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *