César 2020 : Jean-Pierre Darroussin n’apprécie pas d’ être traité d’“antisémite” pour avoir égratigné le nom de “Polanski”

By  |  10 Comments

Par Jonathan Grelier
Lors de la cérémonie des Césars 2020 fin février, l’acteur Jean-Pierre Darroussin avait annoncé la victoire du réalisateur Roman Polanski pour le prix de la meilleure adaptation en prononçant mal son nom, suscitant des critiques. « Je me suis fait traiter d’antisémite, je me suis fait agresser dans la rue, devant mes enfants » à la suite de cette prise de parole, déplore-t-il dimanche sur Europe 1.
S’il affirme continuer « à en rigoler un petit peu », l’acteur Jean-Pierre Darroussin ne garde pas un bon souvenir de la cérémonie 2020 des César qui a eu lieu fin février dernier à Paris. Ou plutôt des réactions qui ont suivi son attitude lorsqu’il a annoncé la remise du prix de la meilleure adaptation au réalisateur franco-polonais Roman Polanski. Jean-Pierre Darroussin avait, a minima, bredouillé le nom du réalisateur accusé notamment de viol. « Je me suis fait traiter d’antisémite », déplore-t-il, dimanche, au micro de Pascale Clark sur Europe 1.
« Je me suis fait agresser dans la rue, devant mes enfants. Tout ça, ce n’est pas du tout agréable à vivre », insiste-t-il. « Enfin bon, on sait bien qu’on peut tomber sur des idiots dans la rue. » Quant à sa prise de parole du début d’année sur Roman Polanski, qui vient d’une famille juive, l’acteur assure avoir « nommé » son nom, mais dit l’avoir « mal prononcé ». « On m’appelle parce que apparemment personne ne veut aller remettre des prix », raconte-t-il à propos des César. « Je m’y colle, je fais ma blague à la con et je me retrouve avec des gens qui montent sur leurs grands chevaux après. C’était incroyable, invraisemblable », complète-t-il.
« Quand j’ai fait ma petite ‘blagounette’, un peu idiote je reconnais, les gens ont ri. Et à la fin des César, les gens sont venus me voir et m’ont dit : ‘Merci, ça a détendu, c’était super.’ C’est-à-dire que les gens l’ont pris à la rigolade comme moi je l’ai fait », ajoute l’acteur. « On est dans un monde qu’on maîtrise de moins en moins, qui fait peur et qui fait que tout le monde se méfie », conclut-il. Pour lui, pourtant, « c’est quand même de rencontrer les autres qui est le plus intéressant, de ne pas se méfier de l’autre ».

Source :
https://www.europe1.fr/culture/cesars-darroussin-deplore-linjure-dantisemite-pour-avoir-bredouille-polanski-4010307


Par la suite, il reçut une salve de critiques indignées par cette prestation aussi abjecte qu’imbécile. La raison lui est revenue ! Dans une interview au magazine Transfuge, il présente ses excuses. « Non je n’ai pas voulu humilier Polanski : c’était juste une mauvaise blague ». Et sans que personne ne lui ait rien demandé, Darroussin ajoute : « Je ne suis pas antisémite ». Et il ponctue cette proclamation par un argument massue : « Ma femme est juive et donc nos deux filles le sont ». Que de choses inavouées derrière cette phrase ! L’explication, car il y en a une, est à chercher du côté de chez Freud.
On sait – comme une évidence mainte fois répétée – que tous les antisémites ont un ami juif. Et de temps en temps – c’est un classique – ils lui disent tendrement « quel dommage que tous les Juifs ne soient pas comme toi ». S’agissant de Polanski, lors des César, il n’était pas « le bon Juif » de Darroussin. Maintenant il l’est devenu.
Me revient à ce propos une anecdote savoureuse racontée par Léon Poliakoff dans L’Histoire des Juifs. Au début du siècle dernier, un baron hongrois était accusé d’antisémitisme. Un ami vint le voir pour le lui reprocher. Et le baron superbe répliqua : « Moi antisémite ? Jamais ! Un antisémite c’est quelqu’un qui hait les Juifs plus que de raison ».
Source :

https://www.causeur.fr/jean-pierre-darroussin-roman-polanski-cesar-173869


Nous n’avons plus besoin des tribunaux depuis que nous avons les César
par Géraldine Ketz
Retour sur une soirée étrange et, parfois, indigne.

Hieer, écœurée devant les César, c’est à ces mots de Primo Levi que j’ai pensé. Jean Pierre Daroussin a-t-il besoin d’un orthophoniste pour prononcer correctement le nom Po-lan-ski ? Ou s’inspire-t-il du journal violemment antisémite «Je suis partout» qui a connu ses grandes heures pendant l’occupation et qui déformait les noms à consonance juive ? Et Florence Foresti, maîtresse de cérémonie, indigne. Comme Dieudonné, elle se refuse à dire le mot juif. Elle préfère dire «on est chinois, arabes, noirs» – mais «juif» non. A-t-elle peur que ce mot ne la salisse ?
La bonne nouvelle, c’est que nous n’avons plus besoin des tribunaux depuis que nous avons les César. Et pour pas cher ! Enfin si, quand même, un peu. La MC de la soirée peut aussi livrer en pâture des noms juifs : «DSK, Weinstein, Epstein, Bruel». Là, tout de suite, je ne vois pas le rapport entre DSK et le cinéma mais passons. Je condamne évidemment les comportements de Weinstein ou DSK. En revanche, puisqu’on balance au nom de droit des femmes, il ne faudrait pas oublier Abdellatif Kechiche qui drogue ses actrices pour leur faire tourner des scènes de cunnilingus dont il promet qu’elles seront coupées au montage et qu’elles découvrent finalement à la première projection au festival de Cannes. Ou Ladj Ly, réalisateur des Misérables, cesar du meilleur film, condamné pour violences et séquestration du mari de sa cousine. Et puisqu’on déborde sur la politique, on peut parler de Tariq Ramadan et de ses viols à répétition ou des récentes affaires qui ont encore secoué l’Eglise.
Adèle Hanael ne voulait pas porter plainte contre Christophe Ruggia car elle ne fait pas confiance, dit-elle, à la justice de son pays. Donc elle préfère rendre justice elle-même en quittant la salle des César et en criant «La Honte». Elle a pourtant un point commun avec les «victimes présumées» de M. Polanski : elles non plus n’ont pas porté plainte. Sans doute n’ont-elles pas confiance non plus dans la justice de leur pays ? Ou peut être y a-t-il une autre raison ? On ne le saura pas puisque cela n’a pas été jugé.
En tout cas, il y a un principe qui s’appelle la présomption d’innocence. Puisqu’il est décidé que, maintenant, n’importe qui peut s’ériger en juge, eh bien moi aussi je vais juger. Florence Foresti s’est dite écœurée par l’obtention du César de meilleur réalisateur par M. Polanski. Moi je suis écœurée qu’elle puisse l’appeler «Atchoum», s’attaquant ainsi à son physique et lui retirant son nom, lui, l’enfant du ghetto de Cracovie à qui on a déjà retiré son nom pour n’être plus qu’un matricule. Mais ne vous arrêtez pas là, madame. Ajoutez-lui un nez crochu, le regard torve et des yeux globuleux – et vous aurez la parfaite caricature du juif selon les journaux antisémites de l’avant-guerre.
Jean Dujardin a dit hier «la France ça pue, je me tire d’ici». Moi, je propose de rester ici pour se lever, résister et vaincre cet antisémitisme qui est indissociable de l’histoire de France et de cette Affaire Dreyfus que M. Roman Polanski décrit dans son dernier film et qui – ne nous voilons pas la face – a visiblement indisposé, l’autre soir, le public des César.
Source :
https://laregledujeu.org/2020/03/01/35738/polanski/

happywheels

10 Commentaires

  1. Nina dit :

    EDWY PLENEL M’A DIT LA MÊME CHOSE DEVANT DES CENTAINES DE GENS LORSQUE JE L’AI TRAITE D’ANTISEMITE ET D’OBSESSIONNEL COMPULSIF CONSIDERANT ISRAEL.

    IL ME RETORQUA : MADAME ! JE NE PEUX PAS ÊTRE ANTISEMITE, MA FEMME EST JUIVE !

    J’ai rigolé et lui ai répondu. VOTRE FEMME EST COMMUNISTE…Après un endoctrinement de type stalinien, il ne reste RIEN de juif chez votre femme, alors ne me faites pas rigoler !

  2. capucine dit :

    Je crois qu’ il a fait un peu plus de l’egratigner et c’était inaudible. ..il y a eu reportage aux JT….

    • Ils ont étaient tous puni il y a eu le covic plus de cinéma pour c est ringard ecorher le nom de Monsieur Polanski ça veut tous dire honte a vous tous la présentatrice qu elle honte cella c est fini ou est. Elle ??? En tous les cas vos carrières sont fichus et je suis très contente monsieur Polanski le génie vois a fait de l’ ombre la jalousie et la haine c est ça le cinéma !!! Ou est le rêve avec des gens comme vous c est la haine et l anticemites qui règne en tous les cas je félicite monsieur du jardin et bien sûr monsieur Polanski le génie du cinéma et je dit merde a tous ce qui on représente ce sesar ignoble je vomis sur vous

  3. Osh dit :

    Je me suis frite avec mes amis ou ma famille a cause de cette grosse merde qui ne fait rire que les beaufs.
    Comme par hasard elle sort 4 noms…………juifs évidemment. Comme indiqué dans l’article elle aurait pu citer d’autres noms, mais elle a préféré dans la cible ethnique de ses critiques.
    J’espère que de “vrais” juifs, aux postes clés de sa carrière, lui rendront la monnaie de sa pièce et lui organiseront une fin de parcours à la Dieudonne.

  4. Osh dit :

    Quand je dis de”vrais” juifs, je parle de juifs dotés d’une conscience, pas de ceux qui font semblant de ne rien entendre.
    Et si par la même occasion, les parents juifs pouvait mieux éduquer leurs enfants en leur ouvrant les yeux sur leur rappeurs français préférés……

  5. Rosa SAHSAN dit :

    Et pourtant sa « prestation » fût calamiteuse. Une honte.
    ROSA

  6. Lior dit :

    Il ne faut pas confondre les concepts de « pauvre imbécile » et d' »antisémite ».

  7. Yaacov dit :

    Foresti
    Une idiote inutile , vulgaire et très très très lourde .
    La bobo gouiniote qui se prend pour une intello avec un QI de singe

  8. danielka dit :

    Chalom à tous, pour une fois que je regardais la remise des Césars, pour le film « j’accuse » de Roman Polanski, j’ai été servie ! la cérémonie a été entachée par la vulgarité, la bêtise de Foresti, qui nous fit bien rire il y a longtemps……et ce pauvre Darousain, oh j’ai oublié comment ça s’écrit!je ne suis même pas certaine de son prénom , il est vrai que ce n’est pas un acteur très connu ,il a certainement des fans ??? ce qu’a commis Roman Polanski par le passé est infiniment déplorable mais je dois saluer son oeuvre Ses films sont tous excellents,ils font partie de ma videothèque . Il ne nous offrira plus du beau cinéma, il a 87 ans je crois . Alors le lui dis merci Monsieur Polanski , je suis une de vos fans .

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *