Giscard, n’oublions pas qui il était

By  |  9 Comments

Par Meïr Ben-Hayoun

La parole blessante du Premier ministre Raymond Barre après l’attentat de Copernic en 1980 n’est vraiment pas la chose la plus affligeante à imputer à la présidence de Giscard, d’abord parce qu’elle ne venait pas de ce dernier. D’autre part, elle a été dite sans que son auteur n’ait réfléchi avant de la prononcer. On a donc accordé beaucoup plus d’importance à cette phrase qu’elle n’en avait réellement.
Ce qui est autrement plus grave lors de la présidence de Giscard a été sa contribution à isoler Israël et à mettre en danger l’Etat juif, de surcroit juste après le drame de la Guerre de Kippour. Giscard a totalement collaboré avec le diktat des pays arabes utilisant l’arme du pétrole.
Tout d’abord, l’ouverture du bureau de l’OLP à Paris en 1975: la France fut alors le premier pays d’Europe avec l’Autriche de Bruno Kreisky à légitimer et à accorder un statut international à cette organisation d’assassins. Les actions d’horreur terroristes s’étant multipliées ces années-là, les militants juifs alors décidèrent de manifester dans les rues de Paris en scandant le slogan devenu célèbre: « plus de sang juif pour du pétrole arabe ».
Dans les révélations du directeur de la SDECE, le Gouvernement Giscard avait conclu des accords secrets avec les organisations terroristes arabes à ne pas perpétrer d’attentats en France ; la libération du responsable des attentats de Munich, Abou Daoud, en 1977. En 1975 en plénière de l’ONU, le vote de la France en faveur de la résolution sionisme=racisme ; les mamours aux dictateurs arabes, les ventes massives d’armement français sophistiqué aux pays ennemis comme la Syrie, l’Iraq, la Lybie, etc. mettant directement Israël en danger de mort et surtout la vente du réacteur atomique à l’Iraq en 1975.
A propos armement français aux pays arabe, au Liban en 1982, le véhicule du docteur et des paramédics de notre unité a essuyé un tir de missile français hyper performant de type MILAN de fabrication française tiré d’un hélicoptère syrien de type Gazelle, également de fabrication française. Par miracle, aucun de ces militaires de l’équipe médicale ne fut tué, juste un des paramédics eu les cuisses brûlées.
Toute ces choses qu’on a oubliées aujourd’hui étaient autrement plus préoccupantes que la piteuse phrase de Barre.
Autre chose pratiquement oubliée qui aujourd’hui parait incroyable. Je remercie notre ami Nathan Benayoun de nous avoir raffraichi la mémoire sur cela. Lors de l’opération Entebbé en juillet 1976, les combattants de Tsahal avaient risqué leur vie pour sauver les otages d’un détournement d’avion à Entebbé en Ouganda, dont des touristes français ainsi que l’équipage français de l’avion Air France. Le commandant de l’opération, le Lieutenant-Colonel Yoni Netanyahou Hy’d, frère de notre Premier ministre, fut tué. Après cette opération fulgurante de libération d’otages qui avaient subjugué le monde entier, la réaction officielle du Gouvernement Giscard avait été de condamner la « violation du territoire ougandais par Israël ».
Des esprits pas très éveillés viennent nous plaidoyer à la décharge de Giscard que parce qu’il avait Simone Veil, une rescapée notoire de la Shoah, comme ministre de la santé, l’IVG, ou la majorité à l’âge de 18 ans, cela devrait en quelque sorte le réahibiliter et annuler nos griefs pour ses turpitudes à l’encontre de l’Etat juif.
En temps réel, durant le septennat de Giscard entre 1974 et 1981, le judaïsme de France ne l’entendait pas ainsi. Un dimanche du mois de mai 1976 à la Porte Maillot, eut lieu le premier happening géant juif qui réunit 100 000 Juifs, les 12 heures pour Israel . Lorsqu’en qualité de représentante du Gouvernement, Madame Simone Veil monta à la Tribune, elle fut sifflée et huée par le public la percevant comme la Juive de service de Giscard d’Estaing, le plus hostile président français à Israël.

Meïr Ben-Hayoun

happywheels

9 Commentaires

  1. limone dit :

    les médias font de cette momie
    un martyre du covid !

  2. daniel dit :

    Pour ma part, j’espère que cette crevure va souffrir encore longtemps.
    Fossoyeur de la France.

    • vrcngtrx dit :

      « Fossoyeur de la France »
      c’est sous son mandat présidentiel que chirak mis en place le rapprochement familial et que suite à la crise du pétrole plusieurs pays européens cédèrent à toutes les exigences de l’OCI (stratégie isesco)
      .

  3. benjamin dit :

    il n était helas pas le seul a etre hostile a l etat d israel!pompidou lui aussi s était distinguè en vendant 110 mirages a Kadhafi !qui ont servi pendant la guerre de yom kippour contre les troupes israéliennes ! en fait c était l acte de rupture de relations confiantes entre les deux pays !et le cirque assez stupide et vicelard des deux présidents chirac et macron en visite a jerusalem signent bien l attitude de la France !!mais israel se defend fort bien finalement et tant mieux !!

  4. Yaacov dit :

    Les gènes de collabo résistent au temps
    Rien de nouveau à l ouest la France reste la France avec ses faux culs qui pensent être sortis tout droit de la cuisse de Jupiter
    Honte à vous !!!

  5. Paul06 dit :

    Un passé trouble, voire obscène et malsain, tout comme celui de Mitterand. Nous n’oublions pas.

  6. Quinquin van Rijsel dit :

    ne pas oublier ni omettre ce fait-accompli
    qui a été mis devant les Français
    et qui à mettre à son actif
    qu’est le regroupement familial
    et qui a partir de cette décision Giscardienne !
    l’invasion islamique a pu commencé en France
    et de facto avec son cortège d’antisémites
    d’Israëlophobes et de Judéophobes islamistes !

    • liguedefensejuive dit :

      Ces migrants sont originaires de pays où la haine des juifs ou des chrétiens est parfaitement libre. Ils ne font que continuer de vivre comme ils le faisaient précédemment !

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *