La chanson nazie « Maréchal nous voilà » diffusée vendredi soir dans la gare de Dijon

By  |  21 Comments

À la surprise générale, vendredi soir, une chanson à la gloire du maréchal Pétain a été diffusée dans la gare de Dijon.
À la veille du week-end de commémoration de l’armistice du 11 Novembre 1918, une chanson de propagande à la gloire du Maréchal Pétain a été diffusée vendredi soir dernier au sein de la gare de Dijon, en Côte-d’Or, rapportent nos confrères du Bien public.
Vendredi soir, plusieurs internautes se sont étonnés d’entendre résonner les notes de « Maréchal nous voilà » au sein de la gare SNCF. « J’ai l’impression d’être la seule un peu ‘choquée’ d’entendre ‘Maréchal nous voilà’ en fond sonore de la gare …. », faisait par exemple remarquer Pauline G. sur Twitter. « Est-ce normal que la gare joue en fond sonore des chants SS nazis? », s’interrogeait également un certain Nico sur le réseau social.

La SNCF a confirmé au Bien Public que ce chant avait bel et bien été diffusé dans la gare de Dijon-ville ce soir-là, grâce à la mise en place d’un nouveau dispositif dans celle-ci. L’entreprise ferroviaire a installé depuis le 16 octobre dernier un jukebox dans la salle d’attente de la gare, afin que les voyageurs puissent choisir leur chanson favorite grâce à leur smartphone.
Ce vendredi, un usager a donc utilisé la fonction « recherche » de ce jukebox pour sélectionner le morceau à la gloire du maréchal Pétain, chef du gouvernement de Vichy pendant l’occupation allemande en 1940.
Jeanne Bulant
Source :
https://www.bfmtv.com/societe/la-chanson-marechal-nous-voila-diffusee-vendredi-soir-dans-la-gare-de-dijon-1805513.html?fbclid=IwAR1qpDwYbAMiGy4zhh9By9DfSFUPqy6hb1CK_CJeb7RhaE6TIeD_U3jPlI0

« >

Maréchal, nous voilà ! est une chanson française à la gloire du maréchal Pétain. Les paroles sont d’André Montagard, également cosignataire, avec Charles Courtioux, de la musique en réalité plagiée sur l’air d’opérette La Margoton du bataillon, de Casimir Oberfeld.
La chanson est créée en 1941 et éditée par les éditions musicales du Ver Luisant6. Cette maison d’édition, dirigée à l’époque par Rolf Marbot (d’origine allemande, de son vrai nom Albrecht Marcuse), produit d’autres chansons à la gloire de Philippe Pétain, comme La France de demain ou La Marche des jeunes. Charles Courtioux était l’imprimeur des partitions musicales du Ver Luisant.
Au moment de la déclaration de la chanson à la SACEM, celle-ci décèle une « parenté évidente » avec une composition de Casimir Oberfeld, La Margoton du bataillon, et met en garde Charles Courtioux sur cette « étrange similitude » par une note. Juif, Casimir Oberfeld, qui a été l’un des premiers ayants droit de la SACEM à la veille de l’occupation allemande, perd sous le régime de Vichy le droit d’y déposer des œuvres et la possibilité de toucher ses droits d’auteur Déporté à Auschwitz en 19439, il meurt lors d’une « marche de la mort » en 1945
La musique de Maréchal, nous voilà ! présente aussi une « ressemblance frappante » avec une chanson intitulée La Fleur au guidon, de Frédo Gardoni, dédiée au Tour de France 1937. Celle-ci ainsi que le Chant de l’avenir, chanson des Amicales socialistes de 1938 (composée par Michel Emer et G. Aubry10), sont apparemment d’autres exemples d’influence ou de plagiat de La Margoton du bataillon. La musique de la chanson Nénufar (1931) chantée par Alibert est également très proche de celle de Maréchal, nous voilà !
Pendant la Seconde Guerre mondiale, durant l’Occupation, cette chanson est interprétée, entre autres, par Andrex et André Dassary (enregistrement Pathé, accompagné par l’orchestre de Marcel Cariven).
La Marseillaise reste l’hymne principal de la France durant cette période et tient une place prépondérante, illustrant la volonté du régime de ne pas abandonner les symboles nationaux à la Résistance. Mais elle n’est pas officiellement désignée par écrit comme l’hymne national. Elle est souvent suivie, dans la zone Sud, de Maréchal, nous voilà !, qui devient l’hymne officieux de l’État français. Maréchal, nous voilà ! est régulièrement diffusée sur les ondes de Radio-Paris et de la Radio nationale. Elle est jouée dans l’ensemble des territoires de la France et de l’Empire ; c’est le cas en particulier dans la plupart des écoles mais aussi dans les chantiers de jeunesse, les casernes et les meetings de la Milice française.

Maréchal nous voilà
Titre d’André Dassary
Paroles
Une flamme sacrée
Monte du sol natal
Et la France enivrée
Te salue Maréchal!
Tous tes enfants qui t’aiment
Et vénèrent tes ans
A ton appel suprême
Ont répondu « Présent »
Maréchal nous voilà!
Devant toi, le sauveur de la France
Nous jurons, nous, tes gars
De servir et de suivre tes pas
Maréchal nous voilà!
Tu nous as redonné l’espérance
La Patrie renaîtra!
Maréchal, Maréchal, nous voilà!
Tu as lutté sans cesse
Pour le salut commun
On parle avec tendresse
Du héros de Verdun
En nous donnant ta vie
Ton génie et ta foi
Tu sauves la Patrie
Une seconde fois
Maréchal nous voilà!
Devant toi, le sauveur de la France
Nous jurons, nous, tes gars
De servir et de suivre tes pas
Maréchal nous voilà!
Tu nous as redonné l’espérance
La Patrie renaîtra!
Maréchal, Maréchal, nous voilà!
Source : Musixmatch
Paroliers : andré dassary

happywheels

21 Commentaires

  1. olivier

    15 novembre 2019 at 13 h 25 min

    si je pouvais ,je quitterai la France malheureusement financièrement il m’en manque encore un peu j’ai honte de tout ce que je vois et entends on rétrograde le gouvernement me fait honte et j’en ai assez pls jamais cela on avit dit et on recommence à allumer des mêches un peu partout olivier

  2. Poissonchat

    15 novembre 2019 at 13 h 45 min

    C est surement un jukebox déséquilibré,pas besoin d’enquête.

    • Lys

      15 novembre 2019 at 14 h 55 min

      Excellent Jacques ;-))

    • Serge

      16 novembre 2019 at 8 h 31 min

      Très bonne….

    • BERRANGER Catherine

      16 novembre 2019 at 15 h 00 min

      😂😂😂 !

    • STOP OU ENCORE

      18 novembre 2019 at 8 h 58 min

      avec la S-N-C-F tout est possible (sauf être a l heure) quelle tristesse!!!enfin c est l’alfrance >pauvre nation<.

  3. Lys

    15 novembre 2019 at 13 h 56 min

    « A la surprise général », en effet, quelle surprise !
    Aujourd’hui un jukebox dans une gare de France qui propose des chants à la gloire de pétain, hier un président qui voulait lui rendre hommage un 11 novembre et demain ce sera quoi ?

  4. Yeh'ezkel Ben Avraham

    15 novembre 2019 at 14 h 22 min

    (Humour) Ce choix n’était pas « une chanson en souvenir de Pétain », c’était juste une chanson choisie par un socialiste en souvenir des visites annuelles que Mitterrand rendait par « respect » à la tombe du Maréchal. »Dieu », ce « grand socialiste », ancien haut fonctionnaire collabo de Vichy, incarnant les « valeurs » de la Gauche françaises et des nervis néo-nazis d’antan (C’est beau le « vivre-ensemble » et le mélange des antisémites), devait sans doute fredonner (n’ayant plus que ses « Yeu » pour pleurer la victoire des Américains) « Maréchal, nous voilà » devant le caveau du « zéro de Verdun »!

    • Claude

      17 novembre 2019 at 10 h 35 min

      Il faut se demander tout de même que fait cette chanson dans un jukebox à l’heure actuelle, prenant le risque qu’un salaud nostalgique d’une certaine époque, ne la choisisse ?

      C’est vrai qu’à cette époque maudite, les enfants des écoles étaient obligés de la chanter.

  5. Zeitoun

    15 novembre 2019 at 16 h 04 min

    En un mot : abject voilà tout !

  6. Françoise SAADOUN

    15 novembre 2019 at 18 h 19 min

    je chantais cette chanson dans le bus avec maman, elle ne savait pas ou se mettre j’avais 4 ans- on l’entendait à la T.S.F. , un enfant a une mémoire terrible- c’était ma note d’humour, tout est si triste dans cette pauvre France vendue-

    • Knocker

      17 novembre 2019 at 2 h 53 min

      N’oubliez pas que Petain était le sauveur de la Grande Guerre.

  7. Franccomtois

    15 novembre 2019 at 22 h 09 min

    Si certains á la LDJ ou parmis les commentateurs peuvent mettre les Chansons de Pierre Dac au goût du jours je suis sur qu´elle serait tout á fait adapté.
    PIERRE DAC « Les fils de Pétain »
    https://youtu.be/4QiphmGJhyE

    PIERRE DAC « Dans l’dos » (Les Français parlent aux Français)
    https://youtu.be/jj9uKQAn-r8

    • capucine

      16 novembre 2019 at 17 h 04 min

      Merci Franccomtois pour les vidéos de Pierre Dac courtes mais excellentes

  8. Serge

    16 novembre 2019 at 8 h 35 min

    Plus rien ne m’étonne dans ce pays pauvre France 🇫🇷….

  9. vrcngtrx

    16 novembre 2019 at 23 h 24 min

  10. Bertrand Jean-Michel Escaffre

    17 novembre 2019 at 0 h 55 min

    Rien à réponde, juste recharger les PIL

  11. Paul06

    17 novembre 2019 at 13 h 28 min

    Pas ‘nazie’, mais petainiste. Il existe une différence entre les deux. Ou alors ‘collaborationniste’.

  12. Eric SWIFT

    18 novembre 2019 at 12 h 37 min

    C’est proprement scandaleux mais juste précision, ce n’est ni un chant nazi ni un chat SS, mais un chant bien FRANCAIS. Il ne faut pas oublier qu’en 1940, 95% des français bien pensant étaient pétainistes et globalement autant antisémites. La volonté de réconciliation prônée par De Gaulle après la guerre a occulté bien des travers et autres exactions menées par de « Bon Français » pendant l’occupation. C’est comme ça qu’on a pu retrouver Papon préfet, pour ne citer que lui.

  13. hérode

    21 novembre 2019 at 18 h 09 min

    La sncf qui a convoyé les juifs hors des frontières pour les transferer aux fourgons à bestiaux nazis n’est plus à un chant petainiste prés …..

  14. hérode

    21 novembre 2019 at 18 h 12 min

    Ha oui j’ai oublié , pétain reste dans le coeur de bien de Français de droite…..même zemour lui trouve des qualités…….
    Dois je préciser que je deteste les communistes et regarde avec désolation les socialos
    Mais on ne me fera pas gober que la droite FRANÇAISE est un modèle de vertu

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *