Le billet de Meir Ben-Hayoun sur Eric Zemmour

By  |  6 Comments

La polémique s’embrasant autour de la dernière sortie de Zemmour sur les victimes de Toulouse inhumées en Israël nous offre l’occasion de poser sur la table une question sioniste fondamentale.
Un ami m’a interpellé par cette réflexion, je cite : « Zemmour confond aisément l’appartenance à une nationalité et l’appartenance à une foi !!! Qu’il s’occupe de l’islamisme mais qu’il laisse tranquille les 400 000 juifs de France avec sa réhabilitation de Pétain et sa clique …les enfants juifs de Toulouse assassinés »
Je lui a répondu comme suit :
Oui il confond et vous aussi vous confondez par manque de temps à consacrer à cette question.
Dans la cohérence proprement juive, l’appartenance au peuple juif précède la foi juive. On appartient au peuple qu’on ait la foi ou pas, c’est la halakha.
Vous êtes furax contre Zemmour parce que sans le faire exprès, il a mis en relief les contradictions de la condition juive en France de nos jours. Depuis que l’Etat des Juifs existe en 1948, le dispositif du judaïsme français statué par Napoléon « Français de confession israélite » est chamboulé.
En toute cohérence juive, on est interpellé par l’Etat d’Israël. Cela s’est accentué depuis la Guerre des Six Jours où Jérusalem et les régions du cœur d’Eretz Israël ont été libérées.
Dans son approche de sauver la France de l’invasion islamiste Zemmour, rappelle les principes républicains de séparation de la religion et de l’Etat et il prend l’exemple du judaïsme comme ce n’était qu’une confession.
En cela, il est certes en phase avec le principe fondateur de la condition juive légale en France depuis Napoléon, mais il est totalement anachronique et se situe au XIXème siècle. L’apparition de l’Etat d’Israël a totalement bouleversé les données.
Nous Juifs, avant d’être une foi, nous appartenons à un peuple, le peuple juif, qui désormais, à la différence de l’époque de Napoléon, avons notre territoire national et notre Etat, avec tous les problèmes que cela engage, mais c’est déjà un autre débat.
Depuis 1948, l’existence de l’Etat d’Israël nous invite à faire coïncider cette appartenance au peuple juif à la citoyenneté juive de l’Etat juif. Au passage, la majorité des Juifs des pays arabes ont répondu présent à cet appel.
Au sein du judaïsme des pays occidentaux comme la France, chacun s’arrange à sa manière. Beaucoup normalisent ce statut en faisant l’Alyah, d’autres essaient de ménager la chèvre et le chou en vivant là-bas, en France, aux Etats-Unis, en Australie, à Petaouchnok-les-Oies et ayant le cœur ici, à défaut de toutes les autres parties du corps non moins importantes.
Parmi ces derniers, en phase finale, on se fait enterrer en Israël parce que c’est vraiment la terre à laquelle on estime appartenir charnellement, ce qui est on ne peut plus vrai.
Vous demandez à Zemmour de s’occuper de l’islamisme, mais c’est ce qu’il fait tout le temps. Au passage de son traitement anti islamiste, il a mis en relief cette dimension de chez nous qui atteste de notre lien indéfectible avec Eretz Israël par notamment l’enterrement des victimes de Toulouse. Il n’a probablement pas compris pourquoi il a pris cet exemple qui en choque tant, mais ce n’est pas fortuit même si lui ne sait pas pourquoi.
Personnellement, bien que je sois à 180 degrés opposé à sa conception de l’appartenance à la France comme vous le savez déjà, son propos nous offre une belle opportunité. Il a mis le doigt sur un point névralgique de notre condition, la primauté du lien juif avec Eretz Israël, dont non seulement, on ne devrait pas s’en défendre mais le revendiquer sans gêne et haut et fort.
Oui, on préfère la Terre d’Israël à toute autre terre. Ce n’est pas seulement religieux, c’est constitutif de notre être juif le plus profond depuis Adam Harishon si on se réfère aux midrashim.
Et on peut lancer à Zemmour: « et toi dans tout ça, comment peux-tu renoncer à ce lien charnel avec Eretz Israël?! »
Et si déjà comme certains le soutiennent que c’est pour son combat contre l’islamisme qu’il tient de tels propos, on peut rétorquer qu’Israël est à l’épicentre du combat global contre l’islamisme. C’est Israël qui mène cette guerre en première ligne l’épée à la main et chacun de ses citoyens, homme femme et enfant individuellement. Les Etats occidentaux dont la France et même les Etats-Unis ne sont qu’à la périphérie de ce combat.
Eric Zemmour est invité à se joindre à ce difficile combat ici, en Israël, dans l’Etat juif, là où la chance de le gagner est réelle et totalement en phase avec son être juif.
Shabbat shalom et Gmar Hatima tova.
Meir Ben-Hayoun

happywheels

6 Commentaires

  1. bensoussan jean joseph dit :

    aura-t-il les 500 parainages necessaires?Je crois que oui,je crois qu’il se dessistera avant le premier tour car jl ne pourra pas reunir les fonds necessaires pour sa campagne.Sa candidature profite à la droite car elle affaiblit mme le pen peut etre la droite mettra au bout Shabbat Shalom joseph

  2. Yéh'ezkel Ben Avraham dit :

    Bravo! Je partage tout-à-fait ce point de vue! Personnellement, j’ai eu dernièrement à la synagogue (à Bruxelles) une dispute alors que je demandais de réciter le Hallel pour Yom Hamatzmaouth. Réponse de l’officiant: « Je suis Belge, pas Israélien! » J’ai été tellement choqué de cette attitude galouthique, éloigné de cette communauté, considérant cela comme un ‘Hilloul Hachem, que j’ai préféré quitter immédiatement la synagogue (j’y suis retourné après une discussion franche avec le rabbin), la laissant sans dixième pour le mynian (nous sommes difficilement dix chaque matin)

  3. Daniel BRAIBANT dit :

    Est-ce vraiment en tant que « juif », que Zemmour présenterait sa candidature ? Ou en tant que citoyen français ? Evidemment, quand on pense à Mr Le Pen et à son négationnisme, à l’attitude de l’Islam….il aura fort à faire en cas de réussite _ quelque soit son courage. Il faut l’étoffe d’un VRAI président et peu l’ont eue .Et ce mot de « juif » reste assez vague et incompréhensible…..

  4. Pepito dit :

    On nous fait toujours le procès de double allégeance alors que les juifs ont toujours défendu leurs pays de vie respectifs
    C’est un faux débat sans intérêt
    Ce type d’accusation est typique des anti sémites en mal de justifications on demande pas à un italien ou un portugais pourquoi il rentre un mois par an à son pays d’origine

    • benjamin dit :

      et les maghrebins?? surtout les algeriens d origine qui defilent a tout bout de champ avec leur drapeau !!non ceux la sont d excellents français bien d chez nous !!!intouchables !!

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *