Les conseils de cet expert israélien qui vous sauveront la vie en cas d’attentat

By  |  9 Comments

Ces précieux conseils ont été communiqués par un expert israélien, officier et spécialiste de l’antiterrorisme au sein de la brigade spéciale de la police israélienne. Par définition, on ne sait jamais quand un attentat interviendra. Comment réagir lorsque qu’une bombe explose ou que des coups de feu retentissent autour de vous ? Voici quelques clés qui vous feront adopter les bons réflexes.
En cas d’attentat, suivez ces précieux conseils. Ils vous sauveront certainement la vie.
1. L’explosion d’une bombe. Vous disposez de deux secondes pour vous plaquer au sol. Vous devez le faire au moment où vous entendez la déflagration. Immédiatement vous sentirez la pression et la température augmenter subitement. C’est le premier effet qui doit vous alerter, sans réfléchir couchez-vous ! Vient ensuite, l’onde de choc (le blast) qui précède le moment où tout volera en éclat autour de vous. C’est l’instant le plus dangereux, car la plupart des futurs victimes sont encore debout et sont percutés par des éclats.
Dans les forces spéciales israéliennes, on s’entraine à se coucher très rapidement et l’on constate d’abord que l’exercice est tout à fait possible et ensuite qu’il est salutaire, car la plupart des personnes ne sont pas touchées (juste un peu sonnées) une fois soumises « à l’altitude zéro », selon le jargon des sauveteurs. Si vous parvenez encore réfléchir dans ces conditions, pensez à vous boucher les oreilles et à ouvrir la bouche, pour protéger les tympans et éviter la compression des poumons.
2. Dans le cas où un homme armé ouvre le feu près de vous, là encore, le premier réflexe est de se baisser. Les tireurs suivent pratiquement tous la même logique, ils « arrosent » leur entourage à une certaine hauteur (la poitrine). Votre premier réflexe sera de vous projeter au sol les deux mains en avant (et non pas en vous agenouillant puis en vous couchant car vous perdez un temps précieux). En sortant du champ du tireur, vous devez en même temps examiner la situation et déterminer les meilleures issues possibles par lesquelles vous vous enfuirez, toujours en rampant. Si aucune fuite n’est possible, il vous reste encore l’option de « faire le mort », les terroristes étant 1000 fois encore plus stressés que vous ne feront pas la différence avec leurs victimes réelles.
Les bons reflexes
Quittez au plus vite le lieu de l’attentat
Une nouvelle explosion peut suivre la première. Il y a un risque d’effondrement de l’édifice. Couvrez-vous la bouche et le nez pour vous protéger contre les fumées d’incendie et la poussière.
En cas de blessure, demandez une aide médicale
Les ambulances arrivent vite sur les lieux d’un attentat. Sous l’état de choc, une personne blessée ne s’en rend pas compte et risque de perdre beaucoup de sang, de perdre connaissance et de se créer d’autres blessures.
Ne cédez pas à la panique
Facile à dire et moins facile à faire mais sachez que les mouvements de panique peuvent être mortels. Evitez les passages étroits, s’il y a d’autres sorties. Si vous ne voyez qu’une seule sortie, ne devancez pas les autres, respectez l’ordre, cela vous permettra de quitter plus vite la zone de l’attentat.
Ne courez pas avec la foule
Vous risquez d’être piétiné par les gens. En plus, vous ne savez pas où la foule vous conduira et risquez de vous retrouver dans un lieu dangereux.
Quand vous avez atteint un lieu sûr
Essayez de vous souvenir de tous les détails qui ont attiré votre attention. Vous aurez besoin de cette information si vous souhaitez aider les enquêteurs.
Mais le meilleur moyen d’échapper à un attentat, et les Israéliens sont passés maîtres en la matière, c’est l’anticipation. Restez toujours en éveil et signalez les objets suspects, les situations inappropriées comme un individu vêtu très chaudement en plein été. Selon les services de sécurité, la plupart des attentats sont déjoués à temps en Israël, certes par les services de renseignements, mais aussi, grâce à la vigilance du public.
Source :
https://www.coolamnews.com/les-conseils-de-cet-expert-israelien-qui-vous-sauveront-la-vie-en-cas-dattentat/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=les-conseils-de-cet-expert-israelien-qui-vous-sauveront-la-vie-en-cas-dattentat

happywheels

9 Commentaires

  1. Lior dit :

    Toda rabba c’est noté.

  2. vrcngtrx dit :

    « précieux conseils »
    il existe une autre technique (appelée guerre préventive) consistant à éliminer tous les islamo-collabos susceptibles de faire entrer les terroristes sur le territoire, donc d’éviter les attentats … mais pour l’hexagone il est déjà trop tard !

  3. roni dit :

    c est evident il faut faire le mort se coucher a plat ventre…
    ne jamais courir et ne jamais crier..

  4. Shlomo dit :

    Rien à faire de ce qu « ils » pensent ou disent de nous, ce qui est important: c est ce nous faisons…( ikar maasé)

  5. Osh dit :

    “On a 2 seconde pour se coucher entre le bruit de l’explosion et la blast”

    Mais qu’est-ce que c’est que ces conneries !!!!! Une explosion se propage selon les explosifs, en moyenne à 6000 mètres/seconde.

    Y’a intérêt de plonger très vite !!!!!

    C’est incroyable le nombre de conneries que certains sont prêts à raconter pour se donner de l’importance et celle que d’autres sont prêts à avaler des que ca vient supposément d’un expert israélien.

    L’article avait sa place dans Femme actuelle

    • roni dit :

      osh
      pour un homme arme qui ouvre le feu oui il faut se coucher et ne pas courir
      ainsi que pour les tir de missiles si on est en terrain ouvert se coucher a plat ventre et se proteger la tete

  6. Osh dit :

    Lol
    10 contre 1 que le fameux expert est encore un marocain d’Ashdod.

  7. Djasrabeye dit :

    Très bons conseils de sécurité. C’est bien noté de ma part, je n’hésiterai pas de partager avec d’autres. Merci de plus.
    Mais pour le cas d’attaques par couteau (cas fréquents ici au Tchad, surtout au sud du pays), quelle technique adopter?

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *