Les militants du Hamas capturés « divulguent » les crimes de guerre à Gaza

By  |  0 Comments

Pendant la guerre de Gaza de cet été, des centaines de militants du Hamas se sont rendus ou ont été capturé par les forces israéliennes. Au cours de l’interrogatoire, la plupart de ces prisonniers étaient candides sur les tactiques illégales de leurs dirigeants.
Un communiqué publié par le Shin Bet, ou Agence israélienne de sécurité (l’équivalent local du FBI américain) a noté que l’enquête sur ces prisonniers a confirmé qu’une « l’utilisation importante des mosquées et des hôpitaux [à Gaza] a été faite n tant comme points de réunion et cachettes . Pire encore a été le creusement de tunnels, de sites de lancement et la mise en place d’arsenaux à proximité de jardins d’enfants « .
Le Shin Bet a ensuite énuméré un certain nombre de témoignages des plus révélateurs, y compris les noms et les villes d’origine des prisonniers les plus bavards, un mouvement qui va certainement les faire étiquetés comme « collaborateurs » de retour dans la bande de Gaza.
• Abdel Rahman Balousha de Khan Younis a révélé que les mosquées Alsafa et Alabra dans sa ville natale ont servi de points de réunion et d’assemblage pour les terroristes du Hamas.
• Muhammad Ala’a de Khan Younis et Muwaz Abu Tim de Bani Suheila dit qu’ils ont été recruté pour l’activité militaire du Hamas dans les mosquées dans leurs villes natales respectives.
• Muhammad Ramadan de Khan Younis a dit que la formation comme un combattant anti-char a eu lieu dans une salle située sous la mosquée Alshafi. en Février 2014 Il a ajouté que le hall sert à la formation des brigades Izzadin Al-Qassam .
• Muhammad Alqadra de Khan Younis a déclaré que plusieurs mosquées locales ont servi de sites pour dissimuler du matériel de guerre tels que des RPG, des mitrailleuses PKC lourde et des AK-47. Il a ajouté que les écoles et les hôpitaux locaux, incluant les hôpitaux Nasser et Halal, qui étaient également des arsenaux.
• Afif Jerakh et Amad Jerakh de Beit Lahiya ont dit qu’un tunnel d’attaque avait été creusé près d’une école maternelle.
• Muhammad Abu Daraz du Grand Ibsan dit qu’un tunnel dans lequel il a travaillé a commencé à côté de la clinique Alfukhari près de la maison de la famille Abu Daka. Il a dit que dans la région de Hazara, dans laquelle il a été arrêté il y a un jardin d’enfants, à côté d’une clinique, dans laquelle devaient être ramenés des prisonniers dans le cas d’enlèvement réussi.

• Muhammad Alqadra de Khan Younis a dit qu’il était bien connu que les hauts dirigeants du Hamas et leurs gardes du corps armés, le plus souvent dans des uniformes de police, se cachent ouvertement dans les hôpitaux.
• Marad Amr a déclaré qu’avant son arrestation, il a vu une jeep militaire du Hamas bloquant l’entrée de l’hôpital européen de Khan Younis.
Le Shin Bet a insisté que, compte tenu de ces preuves, «il est clair … que le Hamas a sciemment et volontairement opèré dans et à proximité de zones civiles … le Hamas exploite délibérément ces lieux, transformant ainsi la population civile en boucliers humains dans l’hypothèse qu’Israël sera blâmé pour tout préjudice et perte de vie civile».
L’Ambassadeur d’Israël à l’ONU Ron Prosor a soumis cette semaine une longue lettre, y compris les preuves ci-dessus et d’autres au Conseil de sécurité, et a exigé que l’organisme mondial tient le Hamas pour responsable de ces crimes.
« Je pense que le Conseil de sécurité doit condamner haut et fort les activités du Hamas », a écrit Prosor. « Malgré le fait que le Conseil reconnaît que le Hamas a commis des crimes de guerre, rien n’a encore été fait à leur sujet. »

lire l’article de MALAASSOT en cliquant sur le lien ci-après

http://malaassot.over-blog.com/2014/08/les-militants-du-hamas-captures-divulguent-les-crimes-de-guerre-a-gaza.html

happywheels

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *