L’hôpital de Fréjus poursuivi suite à une injure antisémite

By  |  12 Comments

« Un sale juif de plus » : En 2019, Bernard Benhamou a reçu ces propos dans un enregistrement vocal envoyé par quelqu’un de l’hôpital où venait d’être hospitalisé son père
Les faits remontent au 11 juin 2019. Ce jour-là, Bernard Benhamou, un Roquebrunois de 48 ans, voit son père presque centenaire être hospitalisé aux urgences de l’hôpital Bonnet de Fréjus-Saint-Raphaël. Le fils laisse alors ses coordonnées en demandant qu’on le tienne informé de l’état de santé de son père.
Le jour même, il reçoit un message vocal de l’hôpital dans lequel il est dit très distinctement « Un sale juif de plus », a rapporté le journal Var-Matin. L’homme a depuis conservé l’enregistrement, laissé par une voix féminine depuis l’un des téléphones du centre hospitalier, et l’a fait authentifier par un huissier de justice.
« Sur le moment, je n’en croyais pas mes oreilles », explique aujourd’hui Bernard Benhamou. « Je n’avais jusqu’alors jamais été victime d’une injure antisémite. C’était très violent pour moi. Sur le coup, je n’ai pas cherché à faire d’histoire pour ne pas envenimer la situation. Ma priorité était mon papa qui était dans un état critique. Il est décédé depuis. Pour moi, c’est comme s’il avait été victime aussi. »
L’homme a ainsi écrit au directeur de l’hôpital, déposé plainte à la gendarmerie et s’est rapproché d’un cabinet d’avocats.
S’excusant, le directeur de l’hôpital avait déclaré ouvrir une enquête « pour faire toute la lumière sur cet événement inadmissible, tout particulièrement dans un établissement public », et expliqué que le téléphone incriminé était potentiellement utilisé par une quinzaine d’employés.
En raison d’une prétendue impossibilité de remonter jusqu’à l’auteure des faits, le Parquet a classé la plainte sans suite. M. Benhamou a alors écrit à l’Agence régionale de santé et à la ministre de la Santé d’alors, Agnès Buzyn. Sans effet, il se tourne aujourd’hui vers le tribunal administratif de Toulon. Il réclame ainsi une indemnisation de 6 080 euros au titre du préjudice financier correspondant aux honoraires des avocats et huissiers et au préjudice moral.
« S’il est impossible de retrouver l’auteur de cette faute personnelle grave, il n’en demeure pas moins que l’hôpital est responsable », a expliqué Me Josselin Bertelle, l’avocat de la victime, à Var-Matin.
« La jurisprudence est très claire à ce sujet. Même si elle n’a pas été proférée en public, cette injure est abjecte et peut être punie d’une amende de cinquième classe. Si nous avons lancé cette action, c’est aussi afin qu’il y ait une répercussion pour la personne qui a proféré ces paroles. Si elle ne peut être sanctionnée, nous voulons au moins qu’elle ressente une forme de culpabilité. »
Source
https://fr.timesofisrael.com/lhopital-de-frejus-poursuivi-suite-a-une-injure-antisemite/?fbclid=IwAR1B357dIqW2PwRMQRCWLNfZnPtKjz0oz_EOSMgUL1bZz_XzqhnFnYpEjEU

Bernard Benhamou est défendu par Me Josselin Bertelle.

happywheels

12 Commentaires

  1. Paul06 dit :

    Toujours autant de professionnalisme, d’empressement pour enquêter sur les actes antisémites. Et identifier puis condamner les coupables.

  2. JMC dit :

    Un jour … le president de la Republique Française s’appellera Mohamed , c’est sûr et certain.
    La vrai question c’est…. quand.
    Certains diront  » et alors pourquoi pas  » … et ça sera la fin programmée du pays des droits de l’homme.
    J’ai mal à ma France.

  3. Franccomtois dit :

    La France est dans le caca et pas seulement jusqu´au cou,même sur la pointe des pieds il sera difficile de ne pas avaler la tasse!Sans être pessimiste,je ne suis pas pour autant optimiste,nous verrons bien.Parfois j´en arrive á me demander pourquoi nous continuons á saluer la « Liberté,Égalité,Fraternité »quand nous voyons dans que état de décomposition se trouve la nation et le pire c´est que quasiment toute l´Europe baigne dans le même jus.
    Texte pris dans RR qui m´a interpelé par sa justesse et qui me semble t-il correspond tout á fait á se que nous sommes entrain de vivre de puis quelques années:
    -Günther Anders, 1956 : l’obsolescence de l’homme

    « Pour étouffer par avance toute révolte, il ne faut surtout pas s’y prendre de manière violente. Les méthodes archaïques comme celles d’Hitler sont nettement dépassées. Il suffit de créer un conditionnement collectif si puissant que l’idée même de révolte ne viendra même plus à l’esprit des hommes. L’idéal serait de formater les individus dés la naissance en limitant leurs aptitudes biologiques innées…Ensuite, on poursuivrait le conditionnement en réduisant de manière drastique le niveau et la qualité de l’éducation, pour la ramener à une forme d’insertion professionnelle.

    Un individu inculte n’a qu’un horizon de pensée limitée et plus sa pensée est bornée à des préoccupations matérielles, médiocres, moins il peut se révolter. Il faut faire en sorte que l’accés au savoir devienne de plus en plus difficile et élitiste. ….que le fossé se creuse entre le peuple et la science, que l’information destinée au grand public soit anesthésiée de tout contenu à caractère subversif. Surtout pas de philosophie. Là encore, il faut user de persuasion et non de violence directe : On diffusera massivement, via la télévision, des divertissements abrutissants, flattant toujours l’émotionnel, l’instinctif.

    On occupera les esprits avec ce qui est futile et ludique. Il est bon avec un bavardage et une musique incessante, d’empêcher l’esprit de s’interroger, penser, réfléchir.

    On mettra la sexualité au premier rang des intérêts humains. Comme anesthésiant social, il n’y a rien de mieux. En général, on fera en sorte de bannir le sérieux de l’existence, de tourner en dérision ce qui a une valeur élevée, d’entretenir une constante apologie de la légèreté ; de sorte que l’euphorie de la publicité, de la consommation deviennent le standard du bonheur humain et le modèle de la liberté. Le conditionnement produira ainsi de lui-même une telle intégration, que la seule peur (qu’il faudra entretenir) sera celle d’être exclus du système et donc de ne plus pouvoir accéder aux conditions matérielle nécessaires au bonheur. L’homme de masse, ainsi produit, doit être traité comme ce qu’il est : Un produit, un veau, il doit être surveillé comme doit l’être un troupeau. Tout ce qui permet d’endormir sa lucidité, son esprit critique est bon socialement, ce qui risquerait de l’éveiller doit être combattu, ridiculisé, étouffé…

    Toute doctrine remettant en cause le système doit d’abord être désignée comme subversive et terroriste et ceux qui la soutiennent devront être ensuite traités comme tels.

    Günther Anders
    Je suis certain qu´avec un minimum d´intellect nous pourrions voir á quel point l´antisémitisme,la xénophobie sont le fait de décérébré!
    Le salopiaud,s´attende á des remontrances,voir recopier 100 fois qu´il ne doit pas tenir de tels propos,c´est mal!

  4. bensoussan jean joseph dit :

    le directeur de l’hopital indique que ce telephone aurait pu etre utilisé par une quinzaine de personnes,si on ecarte les hommes, il reste moins de quinze femmes. Il existe des methodes fiables d’empreintes vocales.Ces methodes ne sont pas inconnues des policiers.Faire subir des tests de concordance vocale à moins de quinze personnes pourrait etre bouclé en moins d’une journée.Grace au registre de presence de l’hopital,on peut etablir precisement qui avait accès à ce telephone à l’heure precise du coup de fil.Cette investigation est à la portée de n’importe quel jeune officier de police meme tout juste sorti de l’ecole.Mr Benhamou a attendu très longtemps,je trouve.Y a-t-il moyen d’ouvrir où de reouvrir une enquete classée sans suite par le parquet? je ne le sais pas joseph

  5. joseparis dit :

    Tout à fait d’accord avec Jean-Joseph, les moyens techniques existent pour retrouver l’auteure. C’est une volonté d’un juge islamo-gauchiste que de ne pas poursuivre.
    HS: Dans la même veine, si vous avez le temps regardez l’audition de la juge Ihuellou convoquée à la commission d’enquête parlementaire sur le massacre de Mme Halimi:
    http://event.assemblee-nationale.fr/video.11564277_619e4378170dc.dysfonctionnements-de-la-justice-et-de-la-police-dans-l-affaire-dite-sarah-halimi–auditions-divers-24-novembre-2021
    C’est long mais très instructif sur la morgue, et l’inhumanité de cette juge qui représente bien une partie du parquet français. Meyer Habib la confronte à ses erreurs évidentes, et elle se range derrière la procédure pénale. Un sérieux changement dans l’instruction de ce type de dossier doit être fait durant la prochaine mandature. Bravo à Meyer Habib et à sa commission pour leur pugnacité.
    Dans la même veine, écoutez le témoignage du policier qui ne sait pas dire pourquoi il n’est pas rentré dans l’appartement des Diarra alors qu’il a les clés avant que Traoré ne passe par le balcon pour massacrer Mme Halimi:
    http://event.assemblee-nationale.fr/video.11452631_618294215fb64.dysfonctionnements-de-la-justice-et-de-la-police-dans-l-affaire-dite-sarah-halimi–audition-d-un-po-3-novembre-2021
    Lamentable de lâcheté. Ce meurtre aurait pu être évité. A vomir.

  6. Lior dit :

    Total soutien à Bernard.. Il y a quelques années, moi même j’ai été agressé par des chances pour la France en sortant d’une synagogue (j’avais oublié d’enlever ma kippa). Devant les atermoiements de la police j’avais décidé de ne pas porter plainte car il était évident que cela ne servait à rien.. Donc je suis bien placé pour comprendre ce qu’a ressenti Bernard.

  7. bensoussan jean joseph dit :

    @José,
    Merci pour les liens.je viens de voir dejà 45mn du premier lien. joseph

  8. bensoussan jean joseph dit :

    hors sujet. L’affaire Sarah Halimi a été jusqu’en cassation,cette cour a confirmé l’irresponsabilité de k.traoré,conformement au dossier de l’instruction. Sachant qu’il n’existe aucune autre juridiction superieure à cette cour,quels sont les pouvoirs de la commission d’enquete presidée par mr Meyer Habib?Est-ce que ceux qui savent pourraient repondre à mon interrogation? Cordialement,joseph

  9. MAITRE METZKER dit :

    Bonjour,

    Il existe la CEDH.

    Dans le dossier HALIMI, il aurait fallu faire la guerre aux experts psy.

    La commission parlementaire ne parviendra à rien puisque l’affaire SELAM n’a toujours pas été corrigée par le pouvoir politique (macron a tout de meme admis 15 ans après les faits que le crime était antisémite incitant le crif a faire pareil).

    On dit souvent que pour enterrer un dossier on crée une commission parlementaire qui rendra un rapport que personne ne lira.

    Pour avoir été le conseil de la famille SELAM de 2006 à 2014, je peux affirmer que le docteur ZAGURY a déclaré à tort que « le crime n’était pas antisémite » en 2005. Cela fait 15 ans que je dénonce ce rapport en attendant qu’il fasse méa culpa en vain. Voir un article critique paru dans VANITY FAIR. Pire il a été l’expert dans l’affaire HALIMI provoquant la meme impasse. Vous prenez les mêmes experts et tout recommence.

    Si vous acceptez l’injustice SELAM, ne réclamez nulle autre justice pour quiconque. C’est une question d’éthique et de principe.

    Merci à vous.

    MAITRE AXEL METZKER
    AVOCAT
    DOCTEUR EN DROIT

  10. bensoussan jean joseph dit :

    Merci à Maitre METZKER d’avoir repondu à mes interrogations donc,nous n’avons,helas,rien à attendre à part un rapport.Chavoua Tov.joseph.

  11. Bellara dit :

    Que la France s occupe de ts les islamistes et ses suppôts dhimis afin d échappe à sa mort!!!
    I

  12. sam dit :

    la France contaminée, la France bafouée, la France désabusée, la France martyrisée……..jusqu’à quand ?

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *