Macron collabore à la banalisation de la Shoah.

By  |  19 Comments

Par Freddy Eytan
Les confidences d’Emanuel Macron livrées dans l’avion présidentiel qui le ramenait de Jérusalem sont graves, révoltantes, troublent la mémoire et sèment la zizanie. Faire la comparaison, l’amalgame, entre la guerre d’Algérie et la Shoah banalise fortement le génocide des Juifs et prouve légèreté et un manque flagrant de rigueur historique.
La singularité de la Shoah se distingue non seulement par la dimension quantitative du massacre systématique que dans la désignation des victimes. Des hommes, des femmes et des enfants ont été marqués de l’étoile jaune, déclarés publiquement coupables puis exterminés parce qu’ils étaient nés Juifs.
Les propos de Macron renforcent également l’analogie que font les Palestiniens entre la Nakba de 1948 et la Shoah.
Décidément, le jeune président m’as-tu-vu a probablement la mémoire courte car il emploie une série de mots imprécis comme pour dire grotesquement que l’église Saint-Anne à Jérusalem est « un territoire français ». Il n’existe aucun territoire qui appartient à la France en Israël, les lieux sacrés ne sont que des propriétés privées et non souveraines sur le plan du droit international.
A force de vouloir se distinguer et faire cavalier seul, même sur le chemin de calvaire, triste de constater les nombreuses maladresses, ignorant qu’au Proche-Orient, chaque mot, chaque geste, est important et est toujours passé au crible.
En prononçant des propos irréfléchis, et en attirant l’opinion publique sur des questions politiques, le président Macron provoque la polémique, et surtout minimise l’impact du dernier Forum mondial de la Shoah, en ridiculisant ainsi son propre discours.
Cependant et malgré tout, ce Forum sera marqué dans les annales de l’Histoire comme l’événement diplomatique le plus significatif depuis la création de l’Etat Juif. C’est bien ici, à Jérusalem, dont la France refuse de reconnaitre comme notre capitale, que ce forum exceptionnel fut réuni. Qui aurait imaginé, il y a 75 ans, une réunion mondiale de solidarité avec le peuple juif sur le mont Herzl, nom du lieu du fondateur du sionisme politique ? Voir un long défilé de leaders de la planète venus spécialement d’Allemagne, de Russie, de France, des Etats-Unis, d’Angleterre, d’Espagne, d’Italie et de nombreux autres pays. Qui aurait imaginé un président allemand prononcer à Jérusalem une prière en hébreu ?
Ce Forum renforce donc l’éclatante victoire du sionisme sur tous les antisémites. Désormais, Israël est reconnu de facto comme l’Etat-nation de l’ensemble du peuple juif, Jérusalem sa capitale et celle de la mémoire de la Shoah.
En Europe, la Shoah a été évoquée brièvement juste après la création de l’Etat d’Israël. On nous a expliqué qu’elle fut la cause principale de la fondation de l’Etat juif. En réalité, en affirmant depuis la nuit des temps : « l’an prochain à Jérusalem », les Juifs confirment que le mouvement sioniste existe depuis plus de 2000 ans. Certes, la Shoah a rendu la création d’Israël urgente, obligatoire, vitale et immanente.
La création de l’Etat juif est donc le triomphe de la vie sur la mort, la victoire des prières entendues.
Depuis, les temps ont bien évolué et changé. A l’époque, les Européens, encore troublés et culpabilisés, ont préféré tourner la page furtivement. Les portes du souvenir ont été bouclées à double tour. Personne n’osait franchir les murs d’acier et vérifier les arcanes du monde de l’indifférence, remuer un passé flou et douteux. Derrière le rideau de fer, les camps de la mort gémissaient encore par les cris silencieux des âmes pures et innocentes.
L’Europe rougit de honte et souillée de sang de la guerre devait d’abord se bâtir sur les ruines des camps de concentration et des champs de bataille, et s’unir pour retrouver la paix et la sécurité. La Shoah des Juifs n’était qu’un “épisode de la guerre” et demeurait pour certains, ” l’affaire des Juifs”…
Depuis le procès d’Adolf Eichmann, le monde s’est réveillé de sa torpeur, de son indifférence dormante. Certes, presque tout a été dit et raconté sur la Shoah, et publié avec l’appui de preuves et de documents irréfutables, et pourtant, 75 ans après, on demeure perplexe face à l’hécatombe. Cependant, nul n’a le droit de falsifier les chiffres et les faits, et réécrire l’Histoire. Seuls les historiens et les chercheurs spécialistes de la question peuvent apporter des réponses crédibles.
Aucune explication raisonnable à l’antisémitisme, rien n’explique la Shoah, le but d’exterminer un peuple innocent. L’aveuglement des régimes, la passivité administrative et diplomatique, l’esprit de Munich, ont contribué à l’abandon des Juifs et des victimes.
Certes, l’Etat d’Israël existe et devenu une forte puissance capable de se défendre seule, mais il semble que l’indifférence et le désarroi existent toujours chez les Européens face aux menaces de l’Iran et du terrorisme islamique.
Le président Macron affirmait à Jérusalem avec une certaine naïveté et en traitant de la morale : « nul n’a le droit de convoquer ses morts pour justifier quelque division ou quelque haine contemporaine. Car tous ceux qui sont tombés nous obligent à la vérité, à la mémoire, au dialogue, à l’amitié. »
Quand les Ayatollahs d’Iran déclarent publiquement qu’ils veulent détruire et rayer de la carte l’Etat Juif, comment la France persiste-t-elle à vouloir aveuglement le dialogue et l’amitié avec l’Iran ? N’y-a-t-il pas similitude avec l’époque hitlérienne et l’esprit de Munich ? Comment aussi ignorer la cruelle idéologie des islamistes contre tous les mécréants, (juifs et chrétiens) et accepter l’apologie du culte de la mort ?
La banalisation de la Shoah est criante. Hélas, triste de constater que le président Macron lui-même semble y contribuer inconsciemment avec des propos démesurés.
N’est-il pas conscient que le mot “holocauste” devient trivial, prononcé trop souvent pour définir toutes sortes de situations dramatiques ou catastrophes ? Que le fléau de l’antisémitisme existe toujours sous différentes formes ? Que certains groupes et mouvements démentent publiquement la Shoah dans des articles et des tribunes y compris en Allemagne ? Ignore-t-il qu’en France, un dirigeant politique avait évoqué un “détail” durant la Guerre.
Aujourd’hui encore, des leaders de grands peuples, membres de la Société des Nations, lancent des appels à la destruction de l’Etat juif. Des chercheurs et des intellectuels contestent la véracité de la Shoah. Des leaders religieux incitent à la haine du Juif et au culte de la mort. Lors des crises financières et économiques mondiales, les antisémites se réveillent et relancent leur vague de haine contre “ceux qui détiennent le pouvoir de l’argent, les banques et les bourses”.
En 2020, les Juifs ne sont-ils pas sur la sellette et des boucs émissaires ?
L’ignorance est aussi totale dans la majorité des pays musulmans et en particulier chez les jeunes qui ont grandi dans le monde de la télévision, des réseaux sociaux et de l’Internet et pour eux la Shoah est liée aux Juifs, à Israël et au conflit israélo-arabe.
C’est clair, le combat contre la bêtise de l’antisémitisme, le boycottage et la délégitimation de l’Etat Juif devrait se poursuivre de plus belle, traduire les discours prononcés à Jérusalem par des actes précis, par des lois sévères et des projets éducatifs, comme d’ailleurs le souhaite Emanuel Macron, afin de redonner espoir aux générations futures en souhaitant, pour eux, un bien meilleur avenir.
Freddy Eytan est l’auteur de « la Shoah expliquée aux jeunes », ouvrage paru en 2010 aux Editions Alphée, Jean-Paul Bertrand.
source :
https://lphinfo.com/macron-collabore-a-la-banalisation-de-la-shoah-par-freddy-eytan/

happywheels

19 Commentaires

  1. Rony d'Alger

    26 janvier 2020 at 19 h 53 min

    Pitié, cessez d’utiliser uniquement ce terme de camp de concentration pour auschwitz, maïdanek, treblinka… CE FURENT SURTOUT, ET AVANT TOUT, DES CAMPS D’EXTERMINATION OÙ LES JUIFS FURENT GAZÉS ET BRÛLÉS ET MÊME BRÛLÉS VIFS, CAR JETÉS VIVANTS DANS DES FOURS CRÉMATOIRES, COMME CE FÛT LE CAS DE CES MALHEUREUX ENFANTS JUIFS QUAND LE GAZ ZICLON B VINT A MANQUER CAR POUR CES MONSTRES DE NAZIS IL FALLAIT QUE LA MACHINE DE MORT CONTINUE A FONCTIONNER POUR « RESPECTER » LES CADENCES.

    • Laurie

      27 janvier 2020 at 18 h 33 min

      Salut Rony, pourrais tu me conseiller quelques documentaires, ou ouvrages relatant toutes ses horreurs. C’est que j’ignorais qu’on brulait des enfants vivants 🙁 on ne nous l’a pas enseigné a l’école , bien sur je savais qu’on gazait les gens mais , je ne savais pas qu’on brulait vivant des enfants en plus ?

      Bien à toi

  2. Franccomtois

    26 janvier 2020 at 20 h 13 min

    Bande annonce du film:la rafle.
    https://youtu.be/g3ClPF0ZKzE

    Que l´affreux qui représente si mal le peuple de France regarde ce film.

  3. josué bencanaan

    26 janvier 2020 at 22 h 30 min

    Dac avec rony, le camp de concentration ou centre concentrationnaire est different du camp d’extermination, en ce qui concerne notre ami Macron le mouloud de service, le vote musulman pèse plus lourd que le vote juif, quelle importance d’humilier des centaines de millier de personnes pour en contenter des dixaines de millions

  4. LOISONS

    26 janvier 2020 at 22 h 44 min

    HONTE à vous Mr MACRON, L’état D’ISRAËL vivra en vert et contre tous 🙏🙏🙏🙏🇮🇱🇮🇱🇮🇱🇮🇱🇮🇱.

    • vrcngtrx

      27 janvier 2020 at 9 h 25 min

      HS.
      je pense que vous vouliez dire « envers et contre tous » plutôt que « en vert » qui symbolise la couleur de l’islam

  5. Paul06

    27 janvier 2020 at 7 h 11 min

    A vouloir faire plaisir à tous et en même temps, il surfe sur l’ambivalence, la contradiction, l’incompréhension.

  6. capucine

    27 janvier 2020 at 8 h 24 min

    Il faut destituer cet idiot qui n’a aucun vis à vis des 6millios de morts de Shoah…qu’il aille vivre dans un des 56 pays musulman
    Ici il est insupportable
    Dehors chnelle ….

  7. Rosa SAHSAN

    27 janvier 2020 at 9 h 17 min

    Qu’attendre d’autre de ce minable antisémite.
    Mais les français sont tellement cons qu’ils continueront à voter pour ce psychopathe en 2022. Quand je pense que ce pauvre type va inaugurer le mur des noms aujourd’hui j’ai envie de vomir.
    Mais bien sûr toute la gauche juive va s’empresser d’aller lui lécher la gueule après le scandale à Jérusalem.
    Ces gens ne comprennent toujours pas son discours.
    ROSA

  8. vrcngtrx

    27 janvier 2020 at 9 h 31 min

    « Faire la comparaison l’amalgame entre la guerre d’Algérie et la Shoah banalise fortement le génocide des Juif »
    d’une part oui et, d’autre part on se demande si ce monsieur ne veut pas donner de l’importance au conflit algérien pour flatter l’envahisseur, entre autres son électorat …

  9. benjamin

    27 janvier 2020 at 10 h 06 min

    le plus important reste que l armèè d israel est capable de se defendre seule contre toute menace et surtout celle venant des nazislamistes iraniens et de leurs vassaux libanais !et malgré les menaces israel se developpe et s embellit !vive Tsahal notre belle armèè !

    • vrcngtrx

      27 janvier 2020 at 13 h 13 min

      « le plus important »
      Qu’Israël parvienne à se défendre seul certes mais, à long terme si c’est pour qu’il se retrouve totalement isolé à force de laisser des islamo-collabos permettre d’envahir tous les autres pays (au départ ses alliés) qui montrent aujourd’hui plus de réticence voire d’hostilité selon la tendance politique pouvant y prendre le pouvoir … suivez mon regard

  10. vrcngtrx

    27 janvier 2020 at 12 h 08 min

  11. MAGUID

    27 janvier 2020 at 12 h 10 min

    J’ai STOPPE ma lecture sur le mot IRREFLECHIS, qui est lui-même en quelque sorte du NEGATIONNISME le refus d’appeler les choses par leur nom. Essayer de cacher une réalité par un euphémisme. Comme tu le dis toi-même, CHAQUE MOT, CHAQUE GESTE EST IMPORTANT…Surtout que tout son cirque a été TRES REFLECHI TRES CALCULE, au contraire et on sait
    bien pourquoi; d’abord c’est en accord total avec ses convictions et, surtout, pour COMPLAIRE (tiens, ça commence par la même syllabe que
    le mot COMPLICE) à ses amis et alliés.

  12. Régine Cohen.f

    27 janvier 2020 at 16 h 44 min

    Tout à fait d’accord avec les commentaires précédents et je remercie vivement ces personnes pour avoir pris le temps de préciser ce qu’étaient réellement les camps de la mort destinés à décimer le peuple juif y compris ses enfants. Je tiens tout de même à préciser que si j’ai la possibilité de réagir je le dois à ma famille qui a fuit Marseille après l’invasion des allemands en zone sud.
    Et aussi aux personnes qui nous ont sauvés en nous fournissant de faux papiers et à ceux qui nous ont cachés au péril de leur vie.

  13. duchene

    28 janvier 2020 at 20 h 29 min

    Lorsque en 1962, l Algérie a eu son indépendance, javais une amie qui disait tout le temps ,lorsque ca sera fait, je partirais. Deux jours après l indépendance de son pays, elle était partie. La bataille d Algérie ne peut pas se comparer à celle des juifs en Allemagne. Et celui ou celle qui ose comparer fait une grosse et grave erreur.

  14. Yaacov

    29 janvier 2020 at 7 h 05 min

    Franchement ont a pas de chance en France dans le choix des Présidents ça faire plus de 20 ans que l’ ont a élus des politicards de 3 eme zone avec les résultats que l ont connais
    Faut fermer l ENA ça fera le plus grand bien de remplacer ces dinosaures par des gens plus créatif

  15. hérode

    31 janvier 2020 at 20 h 39 min

    Il est tellement pathétique que même quand Moman brigitte lui donne un texte à réciter , le gamin le fait mal…
    Il aurait du monter dans le manège pour mickey à disney world avec ses potes de village people

Publier un commentaire

Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *