Noah GREEN, l’assaillant du Capitole est un partisan de Nation of Islam, mouvement suprémaciste noir, raciste et antisémite

By  |  6 Comments

Vendredi 2 avril, l’homme de 25 ans a foncé avec sa voiture sur des policiers, tuant l’un d’eux. Il a aussi été neutralisé.
Peur une nouvelle fois sur le Capitole, vendredi 2 avril. Un homme a foncé avec sa voiture sur deux policiers devant le Congrès américain un peu moins de trois mois après l’assaut du bâtiment de la capitale fédérale. Comme nous l’évoquions vendredi soir, un des deux agents de police est décédé dans cette attaque tandis que l’auteur des faits, qui avait brandi un couteau, a à son tour été tué par la police. « Le suspect a heurté deux de nos agents avec sa voiture puis a heurté une barrière. A ce moment-là, le suspect est sorti de son véhicule avec un couteau à la main et a commencé à s’avancer vers les agents qui lui ont tiré dessus », a détaillé la cheffe de police du Capitole de Washington. L’homme est mort vers 13h30.
Mais selon nos confrères de NBC News, si l’acte n’est pas terroriste à proprement parler, le passif du jeune homme de 25 ans est trouble. Noha Green est suspecté d’être un partisan de Nation of Islam, un groupe extrémiste dirigé par Louis Farrakhan. En plus d’être extrémiste, ce groupuscule est suprémaciste noir, raciste et antisémite.
De nombreux messages retrouvés sur sa page Facebook, désormais supprimée, montrent qu’il appartenait à ce mouvement. Cependant, aucun des messages n’explique clairement pourquoi il s’en serait pris à des policiers ou au Capitole. Il avait juste écrit, selon NBC, à propos de la fin du monde et des « derniers jours de notre monde que nous connaissons ». Son dernier message datait du 21 mars, où il partageait un sermon de Louis Farrakhan intitulé « La crucifixion de Michael Jackson » où il tente d’absoudre le chanteur.
L’attaque du Capitole du 6 janvier relevait d’un radicalisme séditieux insufflé par Donald Trump. Ici, le terroriste ayant choisi de se suicider en attaquant le Capitole, de tuer un policier, était influencé par l’idéologie suprémaciste et islamiste de #NationOfIslam. #NoahGreen pic.twitter.com/Fmwqz4hYH5
Considérée comme une secte par les musulmans, Nation of Islam mélange religion et nationalisme afro-américain. Si le groupe essaie de redorer son image, il reste marqué par la figure de Luis Farrakhan accusé de sexisme, racisme, homophobie et antisémitisme. Il était aussi surnommé « le Hitler noir ». Après ce nouvel incident, le Capitole a été bouclé, des barrages de police ont bloqué la route. Joe Biden s’est dit « dévasté » en apprenant la nouvelle et les drapeaux de la Maison Blanche ont été mis en berne pour rendre hommage à l’agent William Evans.
Source :
https://www.valeursactuelles.com/monde/lassaillant-du-capitole-est-un-partisan-de-nation-of-islam-mouvement-supremaciste-noir-raciste-et-antisemite/


Farrakhan est connu pour son antisémitisme véhément de longue date. Il a notamment dénoncé les « mauvais Juifs », loué Adolf Hitler, condamné la « synagogue de Satan », comparé les Juifs à des termites et les a accusés de contrôler le gouvernement américain. Il a également un passif d’homophobie.
L’été dernier, plusieurs célébrités, dont la star de la NFL [National Football League] DeSean Jackson, la personnalité de la télévision Nick Cannon et le rappeur Ice Cube, ont défendu ou encensé Farrakhan et fait écho à sa rhétorique antisémite.
Un discours du 4 juillet dans lequel Farrakhan a qualifié les Juifs « d’ennemis de Dieu » a été visionné plus d’un million de fois, selon la Anti-Defamation League. Ce mois-là, l’ADL a qualifié Farrakhan « d’antisémite le plus populaire d’Amérique ».

happywheels

6 Commentaires

  1. Franccomtois dit :

    Quand je pense que Donald Trump fut associé aux suprémacistes blanc et autres psychopathe,voyez:
    pris dans wikipédia:
    Une fin de non-recevoir
    Lors de la campagne présidentielle américaine de 2016, des dirigeants du groupuscule les Knights of the Ku Klux Klan (5 à 6 000 adhérents), notamment son ancien patron David Duke, prennent le parti de Donald Trump et le félicitent pour sa victoire, tentant de donner une légitimité politique à leur organisation, de la faire sortir de l’ombre. Eric Trump réagit en déclarant que David Duke méritait « qu’on lui tire dessus », ajoutant à propos des membres du mouvement suprémaciste de David Duke : « Ce ne sont pas de bonnes personnes, ce sont même des personnes horribles » et Donald Trump a condamné les suprémacistes, les traitant de « tueurs », de « sectaires », de « prédateurs » et d’autres noms d’oiseaux, affirmant qu’il ne voulait pas du tout du soutien de David Duke.

    Maintenant qu´en est-il de ces humanistes gauchos face aux fachos de BLM,suprémacistes noir,aucun écho de condamnations de ces crevures xénophobe et antisémite(donc par ricochet anti-chrétien)?Trump,nous pouvons le dire a été un trés bon président pour les USA,malgré tout un bémol pour l´écologie,mais lá c´est perso.

    • limone dit :

      je pense qu’il se raconte tout et n’importe quoi
      sur trump si il a eu affaire aux suprémacistes blancs
      c’est probablement une expression socialiste de wiki
      trump avait mis tout les moyens pour le peuple américain
      et redonner grandeur aux usa ceci est nettement préférable
      que ce soit eux plutôt que la chine communiste ou la république islamique d’iran. comment trump s’y est pris on s’en tape ça a marcher
      peu importe la façons ou la manière ce qu’il a fait est légitime
      il a fait ça pour son pays

      • Franccomtois dit :

        Limone,il est bien précisé dans l´article de wikipedia que Trump a envoyé se faire voir les supprémacistes blanc en les traitants de tout les noms.Donc rien ne va l´encontre de monsieur Trump dans se qui est écrit,bien au contraire.
        Allez,un bon album klezmer pour mettre du soleil dans les coeurs:
        -Klezmorim – Streets of Gold [Full LP Album]
        https://youtu.be/wHpUVpH9Ygo

  2. limone dit :

    je me méfie de wiki c’est une encyclopédie inspiré
    par la pensée socialiste le suprématisme blanc est une
    de leurs expressions pour dénigrer les patriotes

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *