Qui est Javier Milei, le nouveau président juif de l’Argentine ?

By  |  12 Comments

L’économiste ultralibéral Javier Milei a été élu président de l’Argentine dimanche 19 novembre après sa large victoire avec plus de 55% des voix. Il a battu Sergio Massa, le ministre de l’Economie sortant. « C’est une nuit historique pour l’Argentine », s’est réjoui l’économiste, fan de Donald Trump. « C’en est fini du modèle appauvrissant de la caste, aujourd’hui nous adoptons le modèle de la liberté, pour redevenir une puissance mondiale », a ajouté cette personnalité « antisystème ».

Qui est Javier Milei :

En juin 2021, Javier Gerardo Milei, un économiste de 50 ans, faisait ses premiers pas en politique en se présentant comme candidat à la Chambre nationale des députés de Buenos Aires avec son parti, La Libertad Avanza. Cependant, sa campagne a été entachée par des accusations de nature générique, qualifiant Milei de « nazi », propagées sur les réseaux sociaux. Au fil des mois, ces tensions ont atteint un point critique, conduisant même le président Alberto Fernández à déclarer en mars 2023 que « Milei est une menace pour la démocratie », faisant une comparaison audacieuse avec l’arrivée d’Hitler au pouvoir.

Face à ces défis, Milei a cherché à réagir en rencontrant Julio Goldestein, un homme politique de son parti, qui lui a suggéré des stratégies pour contrer les attaques. C’est lors de ces rencontres que Milei a été introduit au grand rabbin Shimon Axel Wahnish de la communauté juive marocaine d’Argentine. Cette rencontre a marqué le début d’un nouveau chapitre dans la vie de Milei.

Vingt-six mois après cette rencontre initiale, en août 2023, Milei a remporté les primaires présidentielles argentines avec le plus grand nombre de voix. Bien qu’il soit arrivé deuxième aux élections générales d’octobre, il se retrouve sur le bulletin de vote du 19 novembre, faisant face à Sergio Massa, ministre de l’Économie du gouvernement péroniste sortant. Milei propose un changement radical pour l’Argentine, qui traverse une crise économique dévastatrice avec un indice de pauvreté dépassant les 40 %, une inflation annuelle de 143 %, 20 taux de change différents pour le dollar américain et une dette extérieure écrasante. Sa proposition phare est de dollariser l’économie, s’inspirant des modèles appliqués en Équateur, au Salvador et au Zimbabwe, tout en éliminant la Banque centrale dans le cadre d’une défense totale de l’économie de marché.

Au milieu de cette proposition de changement, Milei, de naissance catholique, a également effectué un changement personnel marquant en se convertissant au judaïsme. Lors d’une entrevue en juillet, il a partagé ses réflexions sur ce processus de conversion, soulignant les défis qu’il pourrait rencontrer en tant que président observant le shabbat.

Milei, qui a travaillé comme économiste en chef avant de se lancer en politique, a émergé comme une figure marquante avec des positions économiques basées sur l’école autrichienne du XIXe siècle. Son appel à la liberté économique et sa critique des mesures de confinement strictes pendant la pandémie ont trouvé un écho chez les jeunes électeurs. Sa victoire surprise aux primaires a créé un élan, bien que les élections générales aient abouti à une compétition acharnée avec Massa.

En ce qui concerne sa politique étrangère, Milei a souligné les États-Unis et Israël comme des alliés naturels, rejetant tout lien avec des régimes communistes. Il envisage de déplacer l’ambassade argentine de Tel-Aviv à Jérusalem, un geste symbolique dans le contexte de la communauté juive argentine, la plus importante en Amérique latine.

Cependant, sa relation avec le judaïsme a suscité des critiques et des préoccupations. Des artistes et intellectuels juifs ont exprimé leur inquiétude quant à l’utilisation politique du judaïsme par Milei et à ses déclarations jugées discriminatoires et misogynes.
source
Jforum.fr

happywheels

12 Commentaires

  1. Ethan dit :

    Il à songer à se convertir mais il ne l’est pas.

  2. bensoussan jean joseph dit :

    Bonsoir.Peut-être allons nous pouvoir enfin faire rendre gorge à christina kirchner,pour son rôle dans la couverture des agents du hezbollah (iran)lors de l’attentat de l’A.M.I.A,du « suicide »du juge Guzman.Cette femme etant largement corrompue et trainant de multiples casseroles immobilieres(avec son fils) entres autres elle à trouvé moyen de se faire elire en patagonie pour beneficier de l’immunité parlementaire…Plus pour longtemps,j’espere? joseph

    • liguedefensejuive dit :

      19 septembre 2023

      Attentat de l’AMIA : la justice révoque le non-lieu en faveur de Cristina Kirchner
      La Chambre fédérale de cassation pénale est aussi revenue sur un non-lieu prononcé en faveur de l’ex-présidente et ses enfants dans une affaire de blanchiment d’argent
      La justice argentine a rouvert lundi deux procédures, synonymes de potentiels procès, contre la vice-présidente Cristina Kirchner, dans des affaires de blanchiment et d’entrave à la justice, dans lesquelles elle avait bénéficié de non-lieux, selon plusieurs médias.
      La Chambre fédérale de cassation pénale est revenue sur un non-lieu prononcé en novembre 2021 en faveur de Mme Kirchner et ses enfants Florencia et Maximo, dans l’affaire dite de « Los Sauces », du nom d’une entreprise immobilière familiale, a rapporté notamment l’agence officielle Telam.
      L’ex-présidente (2007-2015) y était poursuivie pour avoir selon l’accusation mis en place entre 2009 et 2015 « un système de recyclage de fonds d’origine illégale à travers Los Sauces ». La justice avait jugé les éléments insuffisants, rendant un non-lieu.
      La Chambre a aussi révoqué lundi le non-lieu prononcé en octobre 2021 dans une affaire distincte, où Mme Kirchner était accusée d’entrave – au profit de l’Iran – à l’enquête sur l’attentat contre une mutuelle juive qui avait fait 85 morts et 300 blessés en 1994 à Buenos Aires.

      Elle était poursuivie pour avoir encouragé l’approbation au Parlement d’un accord avec Téhéran, prévoyant que de hauts fonctionnaires iraniens soupçonnés en lien avec l’attentat soient entendus hors d’Argentine, leur permettant de se dérober à la justice.
      La justice dans son non-lieu avait estimé que le protocole d’accord, « qu’il soit considéré comme un succès ou un échec politique, ne constitue pas un délit ».
      La chambre a recommandé lundi que ces deux affaires soient renvoyées en procès, mais a exclu la fille de Mme Kirchner dans l’affaire de blanchiment. Les résolutions n’étaient dans un premier temps lundi pas disponibles auprès de l’instance ni sur son site.
      Ces deux décisions demeurent appelables devant la Cour suprême, rendant hypothétiques des procès à court terme.
      Mme Kirchner, 70 ans, a été inculpée dans une demi-douzaine de procédures depuis sa présidence, dénonçant une persécution politico-judiciaire.
      Elle a obtenu plusieurs non-lieux, mais a été condamnée fin 2022 à six ans de prison – dont son immunité parlementaire la préserve -, et à l’inéligibilité, lors d’un procès pour fraude et corruption dans une affaire de marchés publics dans son fief politique de Santa Cruz (sud).
      Dans la foulée du jugement, l’ex-cheffe de l’Etat et figure de la gauche avait annoncé un retrait politique, affirmant qu’elle ne sera candidate « à rien, ni sénatrice, ni vice-présidente, ni présidente » aux élections d’octobre 2023.
      Plusieurs niveaux de recours ne devraient rendre la sentence de 2022 effective avant des années.
      Source
      https://fr.timesofisrael.com/attentat-de-lamia-la-justice-revoque-le-non-lieu-en-faveur-de-cristina-kirchner/

  3. Franccomtois dit :

    Qu´il soutienne Israel,trés bien,trés trés bien.Maintenant que vont advenir les argentins issus des classes populaire,des travailleurs avec son programme ultra-libéral?
    Je suis absolument contre toute forme d´asistanat pour les branleurs,les cas sociaux,mais celles et ceux qui bossent doivent avoir droit aux soins,á l´éducation,pouvoir se loger et biasser sans compter chaques fin de mois les restes de leur pécule!Donc si ce président veut faire de l´ensemble de son peuple des miséreux,moi je ne l´aime pas.Un peu comme si demain nous avions micron qui se mettrait á soutenir Israel sans restriction(on peut toujours rêver 😁),l´aimerait-on pour autant,NON!!!
    Bon,il soutient Israel,retenons cela pour l´instant!
    En ce moment je me détend avec un virtuose du violon,tellement beau:
    -Itzhak Perlman Greatest Hits 2019 – Itzhak Perlman best Violin Collection
    https://youtu.be/-s0AF1MlkOM

  4. joseparis dit :

    Parcours original et intéressant. De toute façon, les argentins ne voulaient plus de l’ancien système qui les a mené à la ruine avec une corruption gigantesque. Ils ont choisi le changement avec Milei, qui déjà se tient à l’écart de la banque centrale et des régimes communistes. C’est un bon départ. Espérons lui le meilleur pour lui et les argentins. C’est un ami d’Israël, tant mieux.

  5. Ethan dit :

    Vous avez vu le titre du soit disant « Times of ……… » cela veux tout dire.
    Ces extrémistes de gauche, qui se font passer pour « la voix d’Israël », sous en train monopoliser l’espace et lancent des anathèmes sur les gens qui ne servent pas leur agenda.
    Il ne faut pas oublier l’indigne campagne contre tous ceux qui ne pensent pas comme eux ( c’est à dire l’écrasante majorité de la communauté)lors des présidentielles.

  6. Cl dit :

    Tant que le gauchisme maladif est évacué d’Amerique du Sud, ca me va.
    Mais bolsonaro nous manque

  7. Guillaume dit :

    Un authentique Ami d’Israel ,donc tant mieux.

    Au niveau de sa politique économique, donc l’ultra libéralisme ,cela correspond au vote démocratique majoritaire.

  8. Dan+Da dit :

    D accord avec CI…..

  9. David dit :

    Conversion…

    Bienvenue au Club…..il a choisi le bon moment .
    Sa conversion n’a que plus de valeur .
    Va t il mettre une mezouza devant l’entrée du Palais ?

Publier un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.