Une djihadiste présumée qui avait célébré la mort de Samuel Paty interpellée en Italie

By  |  0 Comments

Arrêtée par les forces de l’ordre mercredi 17 novembre, cette femme est soupçonnée d’entretenir des liens avec l’auteur de l’attentat perpétré à Vienne en novembre 2020, détaille Ouest France.
Les faits, relatés par Ouest France, se sont déroulés mercredi 17 novembre, en Italie. Une citoyenne italo-kosovare âgée de 19 ans a été arrêtée par les forces de l’ordre. Elle est soupçonnée d’appartenance au groupe terroriste Etat islamique (EI), mais aussi d’entretenir des liens avec Kujtim Fejzulai, l’auteur de l’attentat perpétré en novembre 2020, à Vienne, capitale autrichienne. Cette jeune femme, identifiée par les initiales B. T., est l’épouse d’un ressortissant du Kosovo, lui-même lié au tireur, qui avait tué quatre personnes avant d’être abattu par la police, souligne le quotidien. Dans son téléphone, les enquêteurs ont retrouvé des écrits dans lesquels elle se réjouissait de la décapitation de l’enseignant Samuel Paty. Elle affirmait notamment qu’il s’agissait d’une « leçon pour tous les autres enseignants ». Et d’ajouter : « Il le méritait ! »
Dans le détail, plus de 2 000 messages que la jeune femme avait rédigés sur des groupes de discussion proposant un soutien matériel et idéologique à l’EI ont été décortiqués, poursuit le journal. Par ailleurs, B. T. avait échangé à diverses reprises avec des épouses de combattants, prodiguant moult conseils aux nouveaux arrivants. Un écrit publié par les forces de l’ordre et relayé par le site d’informations indique en ces termes : « Nous devrions fêter ton mariage avec des AK47. Nous avons besoin de célébrer, nous ne laisserons pas un seul infidèle évidemment. Du sang partout. »
Radicalisée dès l’âge de 16 ans, B.T. avait récemment quitté le Kosovo pour s’installer en Italie, à Milan, indique Ouest France. Toutefois, elle est toujours restée en contact avec son époux, ainsi que d’autres sympathisants de l’EI dans son pays, a fait savoir le ministère italien de l’Intérieur dans un communiqué cité par nos confrères. D’autres contenus ont été retrouvés dans son téléphone, toujours en lien avec le djihadisme ; et notamment des clichés sur lesquels apparaissent différents auteurs d’attaques perpétrées au nom de l’EI, connus des services de police. Les forces de l’ordre ont aussi mis la main sur un enregistrement audio dans lequel elle chante son allégeance au groupe islamique, commente le quotidien. Au cours d’une conférence de presse, Alberto Nobili, le procureur de Milan, a qualifié de « glaçants » ses écrits. Et de conclure : « Elle s’est déclarée prête à devenir une martyre. »
Source
https://www.valeursactuelles.com/monde/une-djihadiste-presumee-qui-avait-celebre-la-mort-de-samuel-paty-interpellee-en-italie/

happywheels

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *