« Une si longue présence. Comment le monde arabe a perdu ses Juifs 1947-1967 » par Nathan Weinstock

By  |  0 Comments

A l’occasion de la traduction en hébreu de ce livre, Nathan Weinstock fait une conférence à la Cinémathèque de Tel Aviv ce 13 juin 2014
Avocat et universitaire belge retraité, spécialiste du monde ouvrier Juif européen et argentin (Le Pain de misère, La Découverte, rééd. 2002), traducteur du Journal du ghetto de Varsovie de Hillel Seidman et de chefs d’oeuvres de la littérature médiévale Juive (Le Livre des délices de Joseph Iben Zabara, Les Belles lettres, 2011), Nathan Weinstock a suivi un parcours singulier. Cet ancien trotskyste est l’auteur du Sionisme contre Israël (Ed. François Maspero, 1969), livre de jeunesse dont il regrette la cécité intellectuelle.
Trente-cinq ans plus tard, éloigné de la mouvance gauchiste, lucide sur le refus arabe ou/et musulman d’un Etat Juif, Nathan Weinstock rédige Histoire de chiens : la dhimitude dans le conflit israélo-palestinien (Editions Fayard/Mille et une nuits, 2004).
La dhimmitude est « corrélée au jihad. C’est le statut de soumission des indigènes non-musulmans – juifs, chrétiens, sabéens, zoroastriens, hindous, etc. – régis dans leur pays par la loi islamique. Il est inhérent au fiqh (jurisprudence) et à la charîa (loi islamique) » (Bat Ye’or).

Un statut inférieur, humiliant, cruel, régi par la précarité. L’illustre la photographie de la couverture du livre Une aussi longue présence. Sa légende est explicite : « Fez 17-19 avril 1912. Vue de deux pièces de la Ménagerie du sultan dont l’une est occupée par les lions et l’autre par des Israélites ». Le Tritel (pogrom antisémite) à Fès a duré trois jours (17-19 avril 1912, 30 nissan 5672) : assassinats, viols, incendies, etc. Le mellah (quartier Juif) a été détruit aux deux-tiers. Certains Juifs se réfugièrent alors au Palais, où ils durent rester dans la cage voisine de celle des lions.

La colonisation européenne a émancipé ces Juifs de la dhimmitude.

lire l’article de Véronique CHEMLA en cliquant sur le lien ci-après

http://www.veroniquechemla.info/2013/01/une-si-longue-presence-comment-le-monde.html

happywheels

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *